Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 

Partagez|

fiction pakkun007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: fiction pakkun007 Dim 2 Mar - 22:41

voici une fiction que j'ai commencé a publier sur mon blog et sur un autre forum dite moi ce que vous en pensez

Chapitre 1

En ce matin de janvier, chez les Watanabe, c’est la panique. Kyo et Aya , un garçon et sa sœur, sont pris par le temps car ils se sont réveillés trop tard et risquent d’être en retard en cours ce matin. Kyo, 17 ans, est un lycéen très populaire et surtout, c’est le capitaine de l’équipe de football de sont lycée, et Aya , 15 ans, débute dans l’équipe de basket-ball du même lycée que son frère. Ils vont au lycée Tsubasa de Tokyo, un lycée au niveau moyen où le taux de réussite aux concours universitaires est environ de 60%.
En ce beau mais froid matin de janvier, sur le trajet vers l’école, Kyo a l’air plus excité que d’habitude, car ce soir, à la sortie des cours, avec ses parents, ils iront à l’aéroport chercher un lycéen français qui vient passer une année au Japon pour se perfectionner dans la langue. Mais ce qui excite le plus Kyo c’est qu’il est français et que, en France, le sport national est le football. Il s’imagine déjà l’enrôler dans l’équipe du lycée et aller au championnat national grâce a lui, et ainsi, se faire remarquer par une université et donc franchir une nouvelle étape de son rêve qui est de devenir joueur professionnel de football.
Mais dans la famille, tout le monde n’est pas aussi content que lui. Aya est plutôt réticente de voir un étranger vivre pendant un an dans leur maison. Elle est du genre à aimer la routine et tout ce qui peut lui en faire sortir est plutôt mal vu de sa part. Elle fut d’ailleurs horrifiée lorsque ses parents leur annoncèrent, à elle et à son frère, qu’ils s’étaient inscrits dans une agence pour recevoir des étudiants étrangers, car depuis le départ de Hiro, leur frère aîné âgé de 20 ans, parti dans une fac a l’étranger , il restait une chambre de libre dans la maison et cela permettrait de faire une nouvel rentrée d’argent. Aya voit les hommes occidentaux comme des personnes sans pudeur qui se baladent tout nus chez eux, obsédés et assez volages. Mais comme elle respecte ses parents , elle a décidé de prendre sur elle et de laisser une chance à ce jeune homme étranger .
Pendant toute la journée de cours , Kyo élaborait avec ses camarades de l’équipe de football des nouvelles stratégies le mettant en scène, lui, et leur futur nouveau joueur. Du coté d’Aya , c’était plutôt les camarades de classe qui ne cessaient de lui demander comment il était, s’il avait une petite amie … Le genre de choses qui énervent n’importe qui au bout de la dixième fois qu’on vous le demande
A la fin des cours Kyo et Aya rentrèrent chez eux et durent rater l’entrainement car le jeune français devais arriver pendant celui-ci et parce que leurs parents leur avaient demandé d’être présents pour son arrivée. La famille monta a bord du van Nissan avec au volant Mr Watanabe, puisque pour lui, c’est l’homme qui doit conduire et non la femme, et ils partirent pour l’aéroport. Après avoir mis une demie heure à chercher une place sur le parking et une autre demie heure à trouver la porte où arrivait l’avion en provenance de Roissy Charles-de-Gaules, ils se retrouvent enfin sur le lieu et se mettent à l’attendent, car un aéroport n’en est pas un si les avions arrivent à l’heure. Kyo, tout excité, ne peut pas rester en place, il se balade partout dans l’aéroport avec un panneau fait maison avec le nom du jeune français écrit dessus pour qu’il les reconnaisse à sa sortie de l’avion.
Avec 3 heures de retard, l’avion atterrit enfin. Quelques minutes après, une foule de gens sortit de l’avion et parmi eux la personne attendue depuis plus de 3 heures. Kyo tendit le plus haut possible son panneau pour qu’il soit le plus voyant possible pour les passagers. C’est alors qu’un jeune homme de type occidental s’avança vers eux . Il passa a coté d’eux sans rien dire. Ce ne devait pas être lui se dit Kyo. C’est alors qu’un autre s’approcha et dit: « Bonjour, je suis Éric. Heureux de vous connaitre »

Chapitre 2

« Bonjour, je suis Eric. Heureux de vous connaitre ! -Bonjour ,dit Mr Watanabe, je me présente, je suis Fuuta Watanabe et je te présente ma femme Isami mon fils Kyo et ma Fille Aya.
- Je suis ravi de faire votre connaissance et de vivre avec vous pendant cette année », dit Eric.
Après avoir fait connaissance, Mr Watanabe proposa de prendre la route pour rentrer afin qu’Eric se repose d’un voyage aussi long. Pendant le trajet , Mr Watanabe demanda a Eric où il avait appris à parler aussi bien le japonais car il était étonné qu’un jeune de 17 ans sans origine japonaise parle aussi bien cette langue. Il lui répondit que comme sa mère était très riche, elle faisait du commerce avec quelques entreprises japonaises et que, comme il était fan de mangas depuis toujours, à l'âge de 12 ans, sa mère lui avait proposé de prendre des cours particuliers. Il en avait été ravis. Puis, à son entrée au lycée, le japonais était en option donc il avait pu encore s’améliorer .
A leur arrivée, toute la famille lui fit visiter la maison et lui montra la chambre où il allait dormir. C’est alors qu’ Eric fit une réflexion: « Je savais que les chambres au japon était plus petites qu’en France mais celle-là, elle est plus petite que mon placard ! » A ce moment là, les membre de la famille Watanabe se mirent a faire une drôle de tête, du genre : « Pour qui il nous prend pour nous faire ce genre de réflexion » Mais après quelques instants Eric dit: « Je rigole » ce qui décrispa toute la famille, à part Aya, qui n’avait pas l’air d’avoir aimé la réflexion faite pas Eric précédemment.
Quelques heures plus tard, lors du dîner, Kyo ne pouvait plus se retenir et lui demanda s'il voulait rejoindre l’équipe de son école et Eric lui répondit que pourquoi pas. Mais le problème vint par la suite, quand Kyo lui demanda le poste où il évoluait en France. Il lui répondit que c’était au poste de meneur de jeu. Kyo lui répondit alors: « Je te parle de football moi » . Et Eric répondit : « Je suis désolé, mais comme tu n'avais pas précisé, je n'ai pas pensé à te demander le sport que tu faisais. Mais pour le football, ne comptes pas sur moi car je n'ai jamais fait de football de ma vie, je suis basketteur depuis ma plus tendre enfance et je compte bien rejoindre l’équipe masculine de votre lycée .» C’est alors qu'Aya annonça a Eric que, dans leur lycée, il n'y avait qu'une équipe de basket, qu’elle était féminine, et que même s'il trouvait d’autres gars pour former une équipe cela ne serait pas possible car le budget dédié au club de basket était presque nul et que l’équipe féminine avait déjà du mal a s’acheter du matériel pour elle-même et par conséquent, que ce ne serait pas possible de le partager avec une équipe masculine. Elle lui annonça aussi que tellement le budget était minime, son équipe n’avait même pas de coach et qu'aucun professeur ne voulait les encadrer vu les piètres résultats de l’équipe au cours des années passées.
Au moment de ce coucher les deux jeunes garçons de la maison n’avaient pas le moral l’un parce qu’il avais trop rêvé du Français super star du football et l’autre car il ne pourrait pas jouer au basket cette année. Eric décida d’aller voir Kyo dans sa chambre et lui dit: « Je veux bien essayer de jouer au football, si tu veux, mais je ne te promets rien au niveau des résultats.
- c’est sympa mais si t’as pas envie faut pas te forcer et surtout comme on vise le championnat national tu sera plutôt une gène si tu ne sait pas jouer mais cela ne t’empêche pas de venir essayer lors de l’entraînement et qui sait, tu auras peut-être une révélation » dit Kyo. Alors Eric lui promit de venir essayer lors de l’entraînement du lendemain.

Chapitre 3 1er jour de cours pour Eric

7:00 C’est l'heure pour nos camarades de se lever s’ils ne veulent pas rater le bus et donc arriver en retard au cours. Eric est motivé pour sa première journée, il est le premier debout. Son nouvel uniforme scolaire l’attend pendu dans le placard de sa chambre. Il va pouvoir l’enfiler pour la première fois.
Du côté de Kyo et Aya, comme tous les matin, c’est un calvaire de se lever car ces deux-la sont des adorateurs de leurs couettes.
7:10 Alors qu’Eric est habillé et va prendre son petit déjeuner nos deux fainéants se décident enfin a émerger
7:45 L’heure du départ est arrivée mais Kyo et Aya ne sont pas tout a fait prêts.
7:50 Nos amis partent enfin de la maison. Il faut savoir qu’ils leur faut cinq minutes en temps normal pour allez jusqu’à l’arrêt de bus et qu’il passe a 7:50
7:53 Nos retardataires sont essoufflés, ils ont couru jusqu’à l’arrêt pour ne pas rater le bus. Heureusement pour eux, il a du retard.
8:15 Arrivés à l’école, Kyo et Aya rejoignent leur salle de cours pendant qu’Eric va dans la salle des professeurs pour qu’on lui donne son emploi du temps et qu’on lui présente son professeur principal.
8:20 Eric rencontre Mr Matsumoto, le principal de l’établissement, qui lui présente Mme Kishimoto , son professeur principal et professeur de mathématiques.
8:30 Début des cours, Eric se présente à ses nouveaux camarades. Mme Kishimoto lui demande d’aller rejoindre la place libre au fond de la classe. Alors qu’il s’asseoit à sa place, il fait la connaissance de Yuki qui est située juste a la table d’à côté. Elle a l’air assez à l'aise avec les gens, le genre de personne qui n’as pas de mal à aborder les gens, jolie jeune fille aux cheveux court et au très joli sourire.
10:30 Pendant la pause, tous le monde lui pose des questions. C’est à ce moment la que Yuki s'approche d’Eric. Il la regarde et se dit: « Elle est grande, enfin plus que moi en tous cas, elle doit au moins faire 1 mètre 75 ». Il faut savoir qu’Eric ne mesure que 1.70 m. Yuki s'approche et lui demande : « Tu peux nous chanter une chanson en Français s’il te plait ? » Il lui répond qu’il ne connaît pas beaucoup de chansons française et qu’il chantait comme une casserole. Mais comme toute sa classe voulais l’entendre, il se décida de chanter une chanson. Il se mis alors a chanter

« J'ai la kékette qui colle,
j'ai les bonbons qui font des bonds,
j'ai la kékette qui colle,
dansons sur le pont d'Avignon

Viens avec moi dans la clairière,
Tu verras de quoi elle a l'air,
Et si tu monte jusqu'au grenier tu pourras la toucher
Joyeuse comptine et farandole j'ai la kékette qui colle

J'ai les harpions qui fouettent et des morpions plein les moupettes
Des pellicules sul crâne comme tous les gars de la campagne

Si tu me suis au presbytère jte déballerai toute mes affaires
Et si tu veux que jte montre mon cul allons nager aux rues
Faisons la ronde jolie Juliette danse avec moi la gigolette j'ai les hapions qui fouettent

J'ai le claquemèrent qui refoule et du pelage dans les esgourdes
Des bubons sur les boules l'arrière cou qui fleurent la palourde

Allons butiner la fleurètent tu m'épouiras de mes bébêtes
Et si c'est propre et si c'est nette je te ferai la brouette

Chante avec moi la pèche au moule j'ai le claque merde qui refoule

J'ai la kékette qui colle,
j'ai les bonbons qui font des bons,
j'ai la kékette qui colle,
dansons sur le pont d'Avignon »

A la fin de sa chanson toute la classe l’applaudit et lui, il devient tout rouge d’avoir chanté ça. Yuki demande, tout à coup: « Elle est sympa ta chanson , elle parle de quoi? » Ne sachant pas quoi répondre, il lui dit que c’est très compliqué à expliquer mais que c’est une chanson très engager.

15:00 Fin des cours et début des entraînements des clubs sportif, Eric et Kyo se dirigent vers le terrain de football alors qu’Aya, quant à elle, se dirige au gymnase pour son entraiment de basket.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Lun 3 Mar - 21:11

voici le chapitre 4

Chapitre 4: l’entraiment



L’heure de l’entrainement quotidien des clubs arriva. Kyo montra le chemin à Eric pour aller au terrain de football. Eric n’avait pas l’air super motivé pour l’entrainement et Kyo le voyait bien même s’il en faisait abstraction.
L’entraînement commença par une séance d’échauffement qui consistait d’abord par courir autour du terrain puis faire des pas chassés et divers mouvements.
Kyo en bon capitaine d’équipe dirigea l’entraînement. Il disposa des plots alignés avec un peu d’espace pour pouvoir slalomer entre les plots. Le principe de l’exercice était de slalomer, balle au pied, entre les balises sans les toucher et le plus vite possible. Kyo passa en premier, l’exercice était très facile pour lui, il avait d'ailleurs le record du temps dans son équipe. Vint le tour d’Eric. Pas facile pour lui car déjà, il n’était pas très bon avec la balle au pied mais là pour pouvoir gagner du temps, il lui fallait se servir de ses deux pieds, or il avait beaucoup de mal avec son pied gauche. Enfin son pied droit n’était pas plus habille que le gauche, à vrai dire. Résultat des courses: sur 10 plots, Eric n’en avait laissé que 3 debout un piètre score au vu des autres joueurs.
L’exercice suivant était un exercice de passes en course avec un contrôle et shoot. Résultat tout aussi brillant. Contrôle de mauvaise qualité, tir totalement désaxé et quand c’était à lui de faire la passe, elle n’atteignait jamais le joueur à qui elle était destinée. Et ce fut comme ça jusqu’à la moitié de l’entrainement.
A ce moment-là, Eric jeta l’éponge en disant: « C’est bon, j’en ai assez. Je suis pas doué en foot, ça sert a rien que je continue si c’est pour rester sur le banc au finale. C’est décidé, ce sport n’est pas pour moi, je rentre. Désolé les gars mais je suis nul c’est pas la peine que je reste pour gâcher votre entraînement. » Ce fut sur ces mots qu’Eric partit aux vestiaires pour se doucher, prendre ces affaires et rentrer.
En sortant des vestiaires, Eric décida de faire le tour de l’école, avant de partir, pour repérer les lieux et voir s’il y avait des lieux sympas où il pourrait s’isoler. A un moment, il passa devant un panneau. C’était celui destiné aux annonces faites par tous les clubs du lycée: recrutement, annonce de match, de vente de gâteaux pour récolter des fonds… Eric se dit qu’il allait jeter un coup d’œil pour voir les clubs qui cherchaient des nouveaux membres. Le club de journalisme était dans ce cas de figure. « Pourquoi pas? » se dit Eric « ça pourrait être amusant! ». Mais après réflexion, il se dit que ce ne serait pas trop adapté pour lui car il avait encore du mal a écrire en japonais puisqu'il ne connaissait pas encore très bien les kanji. Il chercha encore mais les club qui recrutaient ne lui semblaient pas très attirants. Il ne désirait ni rentrer dans le club de maths ou de chimie ni même celui de robotique qui était trop intellectuel pour lui. Le club de couture était quant à lui un peu trop féminin. Il laissa alors tomber l’idée d’intégrer un club.
Sur le panneau d’à côté étaient affichés les résultats des clubs sportifs de l’année précédente, pour le moment, car lorsque les compétitions commenceraient, les résultats des matchs seraient alors à leur place. Il s’intéressa aux résultats du club de football de Kyo. Le club avait perdu en demie-finale du tournoi de Tokyo et n’avait donc pas pu participer au nationaux auquel seulement les finalistes étaient qualifiés. Les clubs les plus prestigieux de l’école étaient : l’équipe de volley-ball féminine qui avait réussi à aller aux nationaux et à remporter leur premier match mais s’étaient inclinées ensuite, le club de judo qui avait remporté le titre dans trois catégories et ramené sept médailles et enfin le plus prestigieux était le club masculin de baseball avec son titre de champion du japon pour la seconde fois en trois ans. Le club de basket-ball d'Aya était quant à lui le plus mauvais club avec un score synonyme de défaite dés le premier tour du tournoi de Tokyo.
Il reprit alors son chemin pour rentrer quand il passa devant le gymnase ou s’entraînait le club de basket d’Aya. Il décida de jeter un coup d’œil à leur entraînement. Il entra alors dedans et se dit: « Mais c’est quoi cet entraînement ? Je comprends pourquoi elles perdent tout le temps .» Leur entrainement, si on peut appeler ça ainsi, consistait pour certaines à faire du shoot, pour d’autres à tailler la bavette (= faire une réunion tupperware) avec un ballon dans les bras et enfin le comble du pire c'étaient celles qui restaient assises à regarder les autres faire. Eric demanda s'il pouvait regarder c’est alors que la plupart des filles ce mirent à sauter sur place en criant dans des tonalités à la limite de l'audible, et encore, seulement pour des chiens. Les filles murmuraient entre elles des choses comme « Il est trop beau ! » ,« J’aimerais bien être sa petite amie ! », « Vous avez vu les filles, il vient de me regarder ! » « je vais manger quoi ce soir ! »…
Eric jeta un coup d’œil sur le matériel de l’équipe qui était très sommaire et dans un état d’usure avancée. Les ballons étaient lisses, les plots cassés les dossards mangés par les mites. Eric demanda : « vos maillots de match sont dans le même état? » Aya montra alors à Eric leur jeu de maillots qui étaient eux aussi dans un état déplorable. Il se dit alors qu’il fallait faire quelques chose car c’était inadmissible de jouer avec un matériel dans cet état-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Jeu 6 Mar - 0:39

pas mal mais tu devrai metre un peut moin de détail (si je pe me permettre) sinon ton idée est bonne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Jeu 6 Mar - 1:49

whaaaaaaaaaaaa je suis fan ^^
c'est une autobiographie ou quoi? o0
moi je pense que mettre des details comme tu le fait donnne un aspect plus reel a ta fiction ^^
j'ai hate de lire la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Jeu 6 Mar - 2:32

non ce n'est pas autobiographique meme si maintenant j'aurais aimé
mais la passion du japon et de tou ce qui touche a cet culture mais venu au lycée
dans un lycée professionel donc pas de possibilité d'apprendre le japonais et donc pas d'échange avec un lycée japonais
si j'avais eu cet passion plus taux qui sait j'aurais ptète plus bosser quand j'étais au collège et je srai dans le cas du héros de mon histoire
alors si tu lis ce topic et que tu est encore au collège travail dure pour pouvoir etre dans le cas du hero de mon histoire si tu ni est plus ba dommage pour toi c'est la vie mais qui sait si tu apprend le japonais par d'autre voix que l'école tu ira ptète en vacance ou y habité mais allez en irmetion dans une école c'est mort

bon voilaje post le chap5 pour ceux qui aime sa

Chapitre 5


Le lendemain avant les cours Eric décida d’aller voir le directeur de l’établissement pour se plaindre de la vétusté du matériel de l’équipe de basket. Le problème était que le directeur n’était pas disponible. Il dut, alors, prendre un rendez-vous car le directeur avait un emploi du temps très chargé c’est temps-ci. La secrétaire lui trouva un créneau horaire en milieu d’après-midi.
Après son entretien avec le directeur, Eric alla directement voir les filles du club de basket pour leur faire un petit compte rendu du rendez-vous. « Bon, les filles je reviens du rendez-vous à l’instant et je vous le dis franchement, le directeur ne veut pas financer de matériel tant que l’équipe n’aura pas de résultats, dit Eric.
- Comment veux-tu avoir des résultats avec ce matériel de merde, dit une fille.
- Tu ferais mieux de t’entraîner aussi, ça aide a gagner des matchs , lui rétorqua une autre
- Tu veux que je t’en colle une peut-être car, même avec toi a l’hosto, on aura les mêmes résultats », lui répondit la première après la réflexion faite. Eric ordonna aux filles de se calmer car pour voir des filles se battre et se tirer les cheveux, il préférait autant allez dans le bar de la rue yoshin qui organisait tous les vendredis soir des combats de filles dans la boue. Il leur dit aussi: « Bon, vous me laissez finir car c’est pas tout, on a longuement discuté avec le directeur et nous sommes venus à des accords.
- Lesquels? Demandèrent les filles
- Premièrement, si vous atteignez les nationaux cette année, le directeur engagera un entraîneur/coach pour l’an prochain qui sera exclusivement réservé au club de basket comme tous les clubs de l’école qui ont des résultats satisfaisants pour lui. Deuxièmement, c’est moi qui vais entraîner et coacher l’équipe cette saison et franchement je vais avoir beaucoup de boulot à faire avec vous. Je ne vous ferai pas de cadeau, cela ne m’étonnerait pas que certaines filles laissent tomber l’équipe après quelques jours d’entraînement mais je reviendrai là-dessus demain lors de votre premier entraînement sous ma direction. Et enfin, troisièmement, ça concerne le matériel, c’est-à-dire de nouveaux ballons, de nouveaux dossards d’entraînement et une tenue complète pour les matchs. Ce que j'entends par tenue complète, c’est un maillot plus un short pour le match et un jogging pour le banc et l’échauffement. Tout cela c’est moi qui le financerai, car vu que je n’ai pas de problème financier et que ma mère me paye tout ce que je désire, je peux me permettre ça, mais, il y a un "mais" bien évidement, vous devez atteindre les nationaux pour que le directeur me rembourse tous cela car il ne veut devoir de l’argent à personne. Donc voilà le marché que l’on a conclu. Cela vous va-t-il?
- Que se passera -t-il si nous n’atteignons pas les nationaux? » demanda Aya. Eric lui répondit que ce serait lui qui en pâtirait car il ne serait pas remboursé de tout ce qu’il aura financé et que l’an prochain l’équipe redeviendrait comme avant vu qu’il ne sera plus là pour l’entraîner. Eric leur donna alors rendez-vous le lendemain pour l’entraînement .
Le lendemain matin, en se dirigeant vers sa salle de cours Eric eut une envie pressante qui l’obligea a faire un détour vers les toilettes. Lorsqu’il entra dans celles-ci, il tomba nez-à-nez avec un groupe d’élèves qui chahutait un élève de première année. Eric s’interposa pour les arrêter. Le groupe sortit des toilettes avec un sourire moqueur envers le jeune garçon martyrisé. Eric lui demanda s'il allait bien et pourquoi ils lui faisaient cela. Le jeune homme lui répondit qu’ils faisaient ça car il était légèrement handicapé suite à un accident. Eric remarqua alors qu’il boitait légèrement. Le garçon lui dit que personne ne lui adressait la parole et qu’aucun club ne voulait de lui à cause de cela. Eric lui proposa d’aller avec lui voir la direction pour aller se plaindre de cela mais il lui dit qu’il l’avait déjà fait et que le directeur ne voulait rien savoir.
Eric lui proposa, s'il était intéressé, de devenir une sorte d’assistant dans le club de basket ball. Il aurait seulement à s’occuper de l’entrée du matériel et de tenir les feuilles de statistiques des filles pendant les match. Il lui répondit qu’il en serait ravi alors Eric lui donna rendez-vous au gymnase après les cours. Le jeune homme commença a sortir et Eric dit: « Au fait, je connais même pas ton nom? Le mien c’est Eric.
- Moi c’est Jun, Matsumoto Jun » répondit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Jeu 6 Mar - 19:28

franchemant ce chapitre est génial
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Jeu 6 Mar - 23:24

désolé mais je suis en 1er moi lol et le lycée ou je voulais allé fesait japonnais malheureusement c'est un des seuls et comme mes notes etaient moyennes j'ai pas pu accedé au japonnais je suis super decu lol mais je te comprend tout a fait avec cette passion moi aussi je me serai encore plus défoncé au bahut

gennnnnnnnnte matsumoto jun hein XD ^^
je doit te dire aussi que je trouve que ton personnage prend beaucoup de liberté pour un nouveau arrivant francias en plus ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Lun 10 Mar - 0:05

Chapitre 6



Lettre du front.
Ici les combats fond rage.
Déjà plus d’un an passé loin de toi…

Oups je me suis trompé, c’est pas de moi ça (les trois première ligne sont le début de la chanson de Kenza Farah et Sefyu « lettre du front »). Bon reprenons au début.


Cher Maria,


Déjà presque une semaine que je suis parti de France pour venir étudier ici. Les premiers jours furent difficiles car, dans l’école ou je suis, il n’y a pas de club de basket-ball masculin. Mais maintenant, ça va mieux. Je t’écris pour te raconter mes premiers jours et pour que tu ne m’oublies pas.
La famille où je loge est très sympathique. Monsieur et Madame Watanabe sont très gentils, ils possèdent un restaurant qui se situe en dessous de la maison et qui est réputé dans le quartier, le soir il y a en général beaucoup de gens qui viennent y manger. Je ne les vois pas très souvent car ils travaillent beaucoup. Ils ont deux enfants. Tout d’abord, Kyo, jeune garçon de 17 ans qui est le capitaine de l’équipe de football de l’école. Il espérait que je sois super doué au football pour pouvoir m’enrôler et ainsi peut-être devenir champion. Il est super excité de la vie on dirait qu’il est branché sur 220. Ensuite, Il y Aya, jolie demoiselle de 15 ans qui n’a pas trop l’air de m’apprécier, on dirait, mais je vais essayer de faire en sorte que cela change. Elle fait partie de l’équipe de basket féminine. Cette équipe de basket c’est toute une histoire je t’en reparlerai dans la suite de cette lettre.
Il me faut une bonne demie-heure pour aller à l’école en prenant le bus. Elle est très grande et il y a beaucoup d’élèves. Ça me fait bizarre de voir tout ce monde en uniforme scolaire, c’est totalement différent de chez nous . Notre uniforme est tout ce qu’il y a de plus banal. Les garçons ont une veste bleue marine avec le logo de l’école dessus une chemise blanche et une cravate rayée avec un pantalon gris. Les filles, c’est la même chose sauf qu’elles ont une jupe plissée et un nœud a la place de la cravate. Mon prof principal est madame Kishimoto, ma prof de math, une très belle femme qui doit avoir environ la trentaine, à mon avis, elle est très gentille avec moi. Mr Matsuda, mon prof d’histoire, me fait rire. Il est tout petit avec des culs de bouteille a la place des lunettes mais ce qui me fait rire c’est qu’il a une toute petite voix comme si on lui avait coupé les bijoux de famille, je pense qu’il doit avoir peur de ses élèves. Je vois pas trop pourquoi car, dans la classe où je suis, on n'est pas des durs à cuire.
Je t’avais dit, avant de partir, que je voulais intégrer l’équipe de basket de l’école mais j’ai tellement de chance qu’il n'y a pas d’équipe masculine, j’ai donc décidé de faire du foot pour faire plaisir a Kyo mais, à vrai dire, ce ne fut pas brillant, donc j’ai laissé tomber. Mais j’ai trouvé une autre activité. Tu ne devinera jamais laquelle... En fait comme l’équipe d’Aya n’avait pas de coach ni d’entraîneur, j’en ai repris les reines. Je commence demain, elles vont en baver car vu comment elles s’entraînaient avant, elles vont voir une sacrée différence. T’aurais du voir le matériel qu’elles utilisaient. Il était dans un état !!! J’ai dû aller voir le directeur pour qu’il nous en rachète d’autre mais il n'a rien voulu savoir j’ai dû allé en acheter moi-même car ce n’est pas possible de bosser avec l’ancien. Une partie devrait arriver demain. Il va falloir que je recrute de nouvelles filles car elle ne sont pas très nombreuses. Elles ne sont que sept. On peut jouer avec ce nombre mais j’ai peur que certaines arrêtent a cause de mon entraînement et d’autres pour blessure donc je vais essayer d’enrôler des filles qui sont dans d’autres clubs.
La première personne de ma classe avec qui j’ai parlé s’appelle Yuki, elle est juste a côté de moi en cours, elle est très jolie et très sympathique. Elle est aussi très grande par rapport aux autres filles de la classe. Yuki est plus grande que moi alors que les autres non. Cet après-midi, j’ai fait la connaissance de Jun qui se faisait maltraiter dans les chiottes. Je l'ai aidé et on a sympathisé. Il se fait persécuter car il a un léger handicap dû a un accident je crois. Bref, il va m’aider avec l’équipe. Il s’occupera de tout ce qui est entretien du matériel et de faire les stat des filles pendant les matchs.
Donc voila tout ce qu’il m'est arrivé depuis mon arrivée. J’espère que je ne vous manque pas trop . Passe le bonjour a tous le monde. Je te récrirais très bientôt a plus BYE

Eric
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Jeu 13 Mar - 23:27

Chapitre 7


Ce matin est un matin comme les autres. Eric et ses deux comparses courent pour ne pas rater leur bus car les deux marmottes ont encore rechigné à se lever. Manque de bol pour eux le bus d’aujourd’hui n’est pas en retard et ne les a pas attendu, il vont devoir attendre le prochain qui ne passe que dans dix minutes et arriver juste à temps si le bus est à l'heure.
Après avoir pris le bus suivant, nos amis arrivèrent juste avant la fermeture de la grille. Ils n’étaient pas les seules a arriver juste a l’heure. Une jeune fille les précédait de quelques pas . Eric demanda à Aya et à Kyo : « Vous la connaissez ? ». Aya lui répondit qu'elle l’avait déjà aperçue mais qu’elle ne la connaissait pas. Eric dis soudain: « Vu sa taille, elle doit faire partit de l’équipe de Volley comme elle n’est pas dans l’équipe de basket ». Kyo lui répondit: «Non, je l’aurais vue quand elle aurait pris sa douche avec l’équipe de…
- Alors comme ça tu vas mater les filles quand elles prennent leur douche ? Lui demanda Eric
- Heu!!! Non mais en fait c’est pas ce que je voulais dire…
- Tout le monde sait, à part l’équipe de volley, que toi et ton club de football vous faite les voyeurs » dit alors Aya.
Aya pris alors un autre chemin que les gars. C’est alors qu’Eric dit a Kyo. « Simple curiosité, vous passez par où pour les voir prendre leur douche? » Kyo lui répondit que ce secret était réservé au club de football.
Eric arriva enfin dans sa classe en même temps que son professeur, il alla directement rejoindre sa place. Pendant le cours Eric demanda a Yuki si elle faisait partie d’un club, elle lui répondit qu’elle faisait partie du club de volley depuis l’an dernier et qu’elle espérait bien faire un match cette année vu que l’an dernière elle était restée sur le banc. Eric lui demanda pourquoi et elle lui dit que vu le nombre de joueuses dans l’équipe, les places étaient très dures à avoir et que les plus anciennes étaient plus expérimentées et donc prioritaires. Eric lui demanda ensuite si elle connaissait la fille qu’il avait vue en entrant au lycée ce matin. Yuki répondit qu’elle s’appelait Shizuku mais qu’elle n'en savait pas plus car cette fille était très mystérieuse, son coach avait déjà essayé de la faire venir dans l’équipe mais qu’elle avait toujours refusé mais qu’elle n'en connaissait pas la raison. Elle lui dit aussi qu’elle ne l'avait vue dans aucun club et que cela renforçait son image de fille mystérieuse envers les autres élèves. Eric dis alors que c’était dommage de laisser une fille aussi grande ne pas faire de sport. Yuki lui dit alors que c’était la fille la plus grande du lycée et qu’elle devait au moins faire 1.85 mètres.
A la fin des cours, Eric alla rejoindre Jun dans le gymnase. « Bon, Jun !, dit Eric, aujourd’hui ça va pas être super dur pour toi. Hier je suis allé commander du matériel, Le magasin doit en livrer une partie cet après-midi, il ne devrait plus tarder. Voici la liste de ce que j’ai acheté. Toi tu vas aller récupérer tout ça, voir si tout y est puis faire le tri dans la réserve et après faire un inventaire complet. Tu rangeras tout, on n’a pas besoin du matériel aujourd’hui. Ça ira ? Tu peux faire ça ?
- Ok! ça roule! » répondit Jun
Quelques minutes après, les filles arrivèrent pour l’entraînement, elles se changèrent au vestiaire puis se regroupèrent près d’Eric. Il leur demanda: « Pour commencer, je vais vous demander de remplir ce petit formulaire. Classique, dessus vous mettrez votre nom prénom age taille poste ou vous évoluez et surtout si vous êtes droitière ou gauchère. Vous avez compris, c’est pas trop dure? » Elles remplirent alors le formulaire et le rendirent a Eric. Il étudia les fiches et dit: « Bon, à ce que je vois, sur 7 filles, nous avons 2 meneuses de jeu, ça va, pas de problème à ce poste, c’est après que ça se gatte. Nous avons alors 4 ailiers et seulement une intérieure qui en plus mesure seulement 1.68 mètre. Il va falloir que l’on trouve des joueuses un peu plus grandes pour jouer à l’intérieur et surtout pour avoir du banc vu que vous êtes seulement sept. Ça, je m’en charge ! Sinon, à ce que je vois aujourd’hui on ne peut pas faire d'entraînement. Je m’explique: les deux au centre, vous ne vous entraînerez pas tant que vous n’aurez pas de chaussure adaptées pour le basket et les autres, on n'est pas dans un concours de beauté donc la prochaine fois je ne veux voir aucun bijou, Ok ? Pour aujourd’hui je laisse couler mais demain celle qui ne rentrera pas dans ces critères ne participera pas à l'entraînement. Bon pour aujourd’hui c’est simple on va travailler l’endurance. Vous allez me faire des suicides jusqu’à la ce que je décide que ce soit bon. Allez on se dépêche, plus vite que ça. »


Au basket le therme suicide se signifie pas se jeter d'un pont ou se tirer une balle
c'est un exercice qui est de faire des allez retour entre les ligne et qui est très fatigant
si vosu ne voyez pas se que çà donne mater le film caoch carter
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Gonarutodu69
••••••••••••••••••••••••••
Masculin
Nombre de messages : 1237
Age : 24
Localisation : Welcom[uuuuu]
Date d'inscription : 09/05/2007
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Mar 18 Mar - 23:59

Bon j'ai lu les trois premiers chapitres et je dois avouer que ça m'a plu , pour une fois c'est pas trop cliché XD
Le coup du "désolé je joue pas au foot mais au basket " c'était prévisible mais c'est pas l'important ^^
et sans avoir lu la suite (promis juré), eric semble se diriger vers le coaching des filles du basket ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hexokynase.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: fiction pakkun007 Aujourd'hui à 16:48

Revenir en haut Aller en bas

fiction pakkun007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Vos personnages de fiction préférés
» [Fiction originale] Androïdes
» Comment publier une fiction ?
» In My HEAD ! (mon blog fiction)
» QUE SERA LA TERRE APRES LES HUMAINS De la fiction ? Pas si sûr !...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Coin Détente :: ✿ Coin artistique :: Vos créations :: Ecriture & Fan-Fictions-