Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 

Partagez|

EDOGAWA Ranpo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
JL's Modo
U-K
••••••••••••••••••••••••••
Masculin
Nombre de messages : 2957
Age : 25
Localisation : Skypea
Date d'inscription : 23/03/2007
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: EDOGAWA Ranpo Lun 7 Avr - 22:47



EDOGAWA Ranpo

(1894-1965)


Edogawa Ranpo, de son vrai nom Hirai Tarô, est né à Nabari (proche d'Ise) en 1894. Il choisit le nom d'Edogawa Ranpo ("Flânerie au bord du fleuve Edo") pour sa ressemblance avec un auteur qu'il admire : Edgar Poe. Jusqu'au milieu des années 1930, il écrit des nouvelles et des romans policiers mâtinés de fantastique plus ou moins macabre. Comme Edgar Poe, il est très intéressé par la logique (un peu à la manière du Scarabée d'Or de Poe, comme dans La pièce de deux sen) et en même temps par les psychologies tordues (La Chambre Rouge, à rapprocher peut-être du Démon de la Perversité de Poe) ou parfois même plus (La Chenille, brillant concentré de fétichisme, sadisme, masochisme, etc.). Puis il se tourne vers la littérature enfantine (mais néanmoins policière), genre dans lequel il aura moins de problèmes avec la censure. Après la guerre, il a créé un prix qui porte son nom et qui est une des références actuelles dans le domaine du thriller au Japon.

La Chambre Rouge (nouvelles écrites entre 1923 et 1929, 126 pages - traduit du japonais par Jean-Christian Bouvier). Contient les nouvelles suivantes : La Chenille, La Chaise humaine, Deux vies gâchées, La Chambre rouge, La Pièce de deux sen.
La Chenille (1929) est une nouvelle impressionnante dans sa description d'un corps horriblement mutilé par la guerre et de ses relations avec sa jeune femme. Dans La Chaise Humaine (1926), un artisan difforme trouve un moyen d'approcher des gens et de les voler sans qu'on le remarque. Dans La Chambre Rouge, un criminel hors du commun raconte ses crimes, exceptionnels dans le sens où à chaque fois tous les témoins - et souvent la victime elle même - croient qu'il cherche à sauver sa victime alors qu'en fait il la perd.
L'auteur se joue de ses lecteurs, cherche à les piéger. Mais lorsque l'on a lu quelques unes de ses nouvelles, on se doute un peu où il veut nous emmener. Très bonnes nouvelles.

La Bête Aveugle (1931, 157 pages - traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle, chez Picquier poche).
La "bête" dont il question dans ce roman est un masseur aveugle à la recherche de la beauté ; sa nature artiste le conduit à créer un art tactile inédit. Assasinats, morbidité extravagante, machiavélisme, le tout est teinté d'un humour nettement macabre, notamment vers la fin. Vraiment très bien.

L'Ile panorama (1926-1927, 157 pages - traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle, chez Picquier poche).
Un étudiant rêveur, touche à tout en dillettant et fasciné par les utopies, développe une vision personnelle d'une sorte d'art total, concurrent de la nature. Grâce à sa ressemblance physique avec un millionnaire, il va pouvoir passer du stade d'une volonté créatrice un peu molle à celui d'exécutant volontaire. Il y a une certaine parenté avec l'artiste de la Bête Aveugle en ce qui concerne l'idéal artistique déviant. On retrouve également le thème du double... en fait, on retrouve plein d'idées, d'intentions qu'on avait déjà vues et lues ailleurs dans son oeuvre, et en mieux. L'Ile Panorama fait un peu l'effet d'un catalogue : bien si on ne connaît pas du tout l'oeuvre d'Edogawa Ranpo, un peu redondant dans le cas contraire.


Autres livres :
- La Proie et l'Ombre (1925-1928) (rien à voir avec le tome 12 de Yoko Tsuno !)
- L'Enfer des Miroirs (1926)
- Mirage (1929) : 2 nouvelles
- Le Lézard Noir (1934) - adapté au théâtre par Mishima puis au cinéma (voir ci-dessous)


Quelques films adaptés de son oeuvre :
- Le Lézard Noir (Kurotokage, 1968), film réalisé par Fukasaku Kinji (1930-2003), connu notamment pour des films comme Guerre des Gangs à Okinawa et surtout son dernier film achevé : Battle Royale (en 2000). Le Lézard Noir est en fait basé sur l'adaptation faite par Mishima Yukio qui joue d'ailleurs un petit rôle ;
- Edogawa ranpo taizen: Kyofu kikei ningen (1969), de Ishii Teruo. Semble vaguement inspiré de L'Ile Panorama.
- La Bête aveugle (Môjuu, 1969) film réalisé par Masumura Yasuzo (notamment connu en France pour un film très fort, l'Ange Rouge). L'adapatation n'a retenu, grosso modo et en la modifiant, que la première moitié du livre, même si la fin du film est une vraie fin, paroxystique... Un personnage a été ajouté : la mère de l'aveugle. Ceci est l'occasion pour la prisonnière de monter ses deux ravisseurs l'un contre l'autre, au moyen d'arguments nettement freudiens ou en suscitant la jalousie de la mère qui, comme il se doit, est plutôt du genre possessive. L'esprit d'Edogawa a été conservé (Masumura partage de toute manière des centres d'intérêts avec lui), mais on y reconnaît bien le réalisateur de l'Ange Rouge : alternance de scènes chocs et de scènes calmes, avec jolie musique au clavecin. Très bon film, donc. A noter que, malgré le caractère quelque peu violent de la fin, et peut-être à cause de lui, les spectateurs avaient un grand sourire lorsque la lumière se fit dans la salle... Etions-nous une bande de joyeux pervers ? J'ai été pris d'un doute fugitif... ;
- Rampo (1994) de Rintaro Mayuzimi et Kazuyoshi Okuyama. En fait, ce film est basé sur la vie d'Edogawa Rampo. Il est très moyen (intrigue confuse - un livre d'Edogawa Rampo dans lequel une femme assassine son mari est censuré ; puis l'auteur lit dans le journal que sa création a pris vie, il doit écrire une nouvelle conclusion... - , ce qui plaît énormément à certains : un film confus peut facilement passer pour de l'Art ; néanmoins, il faut lui reconnaître certaines qualités esthétiques), mais on peut y trouver une très bonne séquence en animation ;
- The D-Slope Murder Case (D-Zaka no satsujin jiken, 1998) ;
- Gemini (Sôseiji, 1999), film réalisé par Tsukamoto Shinya (le réalisateur de Testuo I et II, Tokyo Fist, Bullet Ballet...). Il s'agit grosso modo d'une histoire de double assez classique, avec le gentil docteur et le méchant. Le résultat donne un film vraiment très moyen, et surtout curieusement lisse, ce qui est contraire à l'esprit d'Edogawa Rampo. Tsukamoto Shinya a opté pour un style léché, très classique, bref complètement à l'opposé de ce qu'il fait d'habitude ;
- La Bête Aveugle contre le Nain (Môjuu tai Issunbôshi, 2 001), apparemment un mixage de deux oeuvres d'Edogawa. Il s'agit du 88° et dernier film réalisé par Ishii Teruo (01/1924-08/2005 ; interview en français disponible sur http://www.hkmania.com/Dossiers/teruoishii-fr.html). A noter la présence de Tsukamoto Shinya comme acteur.
- Ranpo jigoku (2005) : il s'agit de l'adaptation de quatre nouvelles, par quatre réalisateurs : Jissoji Akio et Kaneko Atsushi, Sato Hisayasu et Takeuchi Suguru.

Source : http://www.plathey.net/livres/japon/edogawa.html

Premier écrivain du forum non ? oO

Etant amateur de thriller, je connaissait Edgard Allan Poe =D
Et j'vois un mec qui s'appelle pareil o__o
Alors j'ai essayé =P
J'ai lu la Bete Noire, Vermine, et l'enfer des miroirs.
Cet auteur maitrise la psychologie humaine super bien, allucinant o__o
En tout cas j'ai adoré et j'vous le conseil =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: EDOGAWA Ranpo Mar 8 Avr - 21:59

Etant donné que j'adore Poe et que t'as l'air d'aimer (=D) , je crois que je vais suivre ton conseil et essayé de dégoter un livre de cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: EDOGAWA Ranpo Mar 8 Avr - 22:30

moi aussi ( paske j'aime bien Poe :) ) ...
je vais chercher je vais chercher
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: EDOGAWA Ranpo Aujourd'hui à 17:22

Revenir en haut Aller en bas

EDOGAWA Ranpo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Edogawa Ranpo (littérature policière japonaise)
» MIRAGE de Ranpo Edogawa
» L'ILE PANORAMA de Suehiro Maruo et Ranpo Edogawa
» Bonjour à tous!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Japon, dis-moi tout :: ✿ Le Japon et vous :: Littérature-