Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 

Partagez|

Ijime [The Gazette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Ijime [The Gazette] Jeu 15 Mai - 15:27

Auteur: Momiji-Manju
Genre: Yaoi
Pairing : chut :x
Disclaimer: Ces 5 jeunes hommes appartiennent à leurs mères et à la PSComapny.
Note de l’auteur :
Je sais que sur ce forum tout le monde ne connait pas forcément Gazette et surtout leur véritables noms, car ceci est une school fic, je me servirais aussi de leur noms civils alors une petite présentation s'impose :

cliquez sur leur nom pour voir leur tête ^^


Ruki [chant]
Nom : Matsumoto
Prénom : Takanori

Uruha [guitare]
Nom : Takeshima
Prénom : Atsuaki
Surnom : Shima ou Atsu (je sais c'est dur à suivre)

Aoi [guitare]
Nom : Joyama
Prénom : Suguru

Kai [batterie]
Nom : Yutaka
Prénom : Uke (et oui xD)

Reita [bassiste]
Nom : Suzuki
Prénom : Ryo


Chapitre 1


Je m’appelle Matsumoto Takanori, j’ai 15 ans.

Le réveil ne sonna pas ce matin là, encore une fois, c’était la 4ème ce mois ci. Un rayon de soleil infiltra les volets et s’échoua sur un petit tas de couverture roulé en boule qui bougea légèrement en émettant un grognement.

Mais je préfère que l’on m’appelle Ruki.

Une petite main apparu d’entre les draps et s’empara à tâtons d’un vieux réveil capricieux posé au bord d’une table de chevet invisible sous l’amas d’objets en tout genre, allant du simple morceaux de papier au tube de dentifrice en passant par l’épingle à linge verte foncé et l’antique pot de yaourt qui lui aussi avait choisi de se teinter de cette couleur.
Enfin, un des doigts heurta l’objet cherché et une tête émergea, sous une masse de cheveux blonds en bataille. Le réveil collé au visage il put enfin en déchiffrer l’heure.
7h50
Dans vingt minutes, son cours de mathématique allait commencer.
Il sauta littéralement de son lit et courut sur ses petites jambes d’un bout à l’autre de sa chambre pour chercher son portable qu’il trouva enfin caché sous son bureau.
Soufflant sur les touches recouvertes de poussière il composa en hâte un numéro et attendit, chaque sonorité devenant une torture.

C’est mon frère qui m’appelait comme ça.

Il piétinait sur place en se mordant un pouce, les larmes aux yeux, quand finalement une voix ensommeillée se fit entendre.
- hmm… ?
- Aoi ! Je…
- Attend…Le coupa l’autre en s’étirant. Laisse moi deviner…Tu viens de te lever ?
- Ouiiiii !
- …C’est la quatr...
- Ième fois ce mois-ci ! Je suis désolé Aoi mais tu sais mon réveil il a pas sonné et puis je me suis couché tard hier soir et puis le chien du voisin il a pas arrêter de hurler et puis je…
- Ca va, ca va ! le coupa une deuxième fois le brun d’un ton amusé. Je vais t’y emmener.
- Ohhh merci merci merci !!
Le petit blond raccrocha et courut dans la salle de bain pour se laver en vitesse, il s’arrêta un instant de gesticuler pour examiner le reflet de son miroir sale et craquelé qui rendait une image peu avantageuse de son visage mi angélique mi boudeur.

Il est mort l’an dernier, suicide, à 17 ans.

Il passa furtivement sa main dans ses cheveux pour les dompter puis soupira, se demandant s’il ne ferait pas mieux de retrouver sa couleur naturelle. Au Japon, et surtout quand on ne vit pas a Tôkyô, des cheveux blonds c’est voyant et considéré comme provocateur, hors Ruki était tout sauf cela, son seul désir étant de se fondre dans la masse pour ne surtout pas se faire remarquer…Pour qu’on le laisse tranquille.
C’était son frère qui lui avait teint les cheveux, il paraît que le blond va bien à sa figure d’ange.

Il disait que toutes les stars avaient un nom de scène, et que j’en serais une un jour…

Après un petit déjeuner précaire, Ruki alla enfiler ses chaussures sans prendre la peine de les lacer et sortit en vitesse, un toast à peine entamé dans la bouche pour se précipiter dans la voiture qui attendait tranquillement devant son portail.
Il s’y engouffra, et se laissa tomber sur le siège.
- Pfiou…Salut Aoi !
- T’as été rapide pour une fois c’est bien Ruki mais…T’as oublié ton sac de cours.

Mais voilà, je ne serais jamais une star

Après avoir bien vérifié qu’il n’avait rien oublié, Aoi et Ruki se mirent enfin en route pour le lycée, le petit blond se confondait en excuse tandis que son aîné le taquinait pour le rendre encore plus coupable.
- En plus, j’avais une migraine affreuse cette nuit, je comptais me reposais ce matin.
- Désolééé
- Et cette charmante jeune fille que j’ai gentiment dégagé. Je crois qu’elle n’a pas appréciée, dommage elle était si belle…
- Pardoooon…Désolé, désolé, désolé !
Aoi éclata de rire et ébouriffa les cheveux du petit homme.
- Ca va, je déconne, tu sais bien que ça me dérange pas, chante pour te faire pardonner, ma radio a rendu l’âme hier.
Ruki sourit timidement et ferma les yeux avant d’émettre une note, puis deux, et chanta une composition de son frère. Sa voix avait toujours grandement étonné Aoi, la première fois qu’il l’avait entendu, il ne pouvait croire que ce ton si profond et grave pouvait sortir d’un corps aussi petit et fragile.
Le jour où Naoki, son meilleur ami, avait insisté pour qu’il vienne écouter la voix merveilleuse de son petit frère, Aoi s’était moqué de lui, lui reprochant de trop l’idéaliser. Le petit Takanori n’avait vraiment pas le profil d’un ténor, mais l’autre avait vivement insisté et le brun avait finalement céder, non sans témoigner un certain agacement. Lorsque le tombeur de ces demoiselles entendit ce garçon déjà petit pour son age chanter pour la première fois, l’expression « recevoir une enclume sur la tête » prit tout son sens pour lui. Il se souvint avoir pleurer ce jour là.
Le lycée apparu enfin au bout d’un parc et son allure rassurante était loin d’apaiser Ruki, qui au contraire, était agité de frisson d’horreur à la vue de ce bâtiment.
Aoi posa une main sur son épaule en lui souriant.
- Ca va aller, tu veux que je vienne te chercher ce soir ?
- Non…Ca ira…


Parce que j’ai un problème…

Il remercia son ami qui descendit avec lui pour fumer et ainsi, le regarder rejoindre l’entrée du lycée.
Tous les regards des élèves présents dehors s’agglutinèrent sur ce mystérieux beau jeune homme qui les ignorait royalement, cigarette aux lèvres, adossé contre sa voiture, le regard perdu dans le vague, déballant sa classe et sa sensualité naturelle...Oui, il se donnait en spectacle.
Ce qui n’était pas sans plaire à Ruki, qui entra, pour une fois, sans encombre dans l’enceinte de l’établissement, passant totalement inaperçu.
Il se dirigea comme à chaque fois vers son casier, tête baissée, essayant de passer outre les railleries, croche pieds, bousculades, insultes et boulettes de papier que les autres élèves lui envoyaient, fixant ses chaussures comme si celles-ci étaient dignes d’un intérêt certain.
C’est en cherchant ses clés dans sa poche qu’il s’aperçu que la porte de son casier avait de nouveau été tagué, cette fois on pouvait y lire « crève sale nain ».
La porte avait été fracturée, et c’est avec une certaine appréhension que Ruki l’ouvrit, ne sachant pas ce qu’ils y avaient encore mis.
Une odeur pestilentielle s’y échappa et plusieurs ricanements s’élevèrent autour de lui…Un poisson mort.
Il referma vivement la porte et partit à grand pas, cachant presque son visage au bord des larmes, il ne devait pas pleurer, il ne devait pas montrer sa faiblesse, cela aurait empiré sa situation, il le savait.

Un gros...Très gros problème...

Trouvant quelques yens dans une de ses poches, il décida de s’offrir un café et se dirigea donc vers la machine, où il croisa un attroupement de fille qui s’éloignait en gloussant, ne manquant pas de lui donner de violents coup de coude au passage.
L’une d’elle le poussa, prétextant qu’il se trouvait dans son chemin, le petit blond fut projeté en arrière et buta dans un gobelet qui se déversa sur l’uniforme de son possesseur.
Ruki se retourna vivement pour se fondre en excuse mais ses mots demeurèrent coincés dans sa gorge quand il reconnu le regard assassin de celui qu’il redoutait tant.

Je suis un Ijime.

Pour la définition d'un Ijime allez ici -> http://fr.wikipedia.org/wiki/Ijime

et plus spécificiquement pour les Ijime à l'école -> http://www.animeland.com/index.php?rub=articles&id=283
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Jeu 15 Mai - 15:43

J'aime ce chapitre TwT (voilà, c'est constructif hein)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Sam 17 Mai - 21:32

j'adore !
il y a des détail, une histoire construite !
il y aura une suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Dim 18 Mai - 9:50

Mercii ^o^

Oui bien sur, 7 chapitres sont déjà écrit !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Dim 18 Mai - 14:13

Et on attend le 8ième =p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mar 20 Mai - 16:35

OwO
on peux avoir la suiiiiite????????
é_è
XD j'ai beaucoup aimer O.o
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mar 20 Mai - 21:17

Merci a vous ^o^
voici la suite !

Chapitre 2


Je m’appelle Takeshima Atsuaki, j’ai 16 ans

- Shima-chan ! Debout, ton petit déjeuner est prêt !
Parmi des draps blancs immaculés qui dégageaient une fraîche odeur de lavande, un beau lycéen ouvrit ses grands yeux de biche innocente dans lesquels deux pupilles noisette reflétaient un flegmatisme sans borne.
Il tendit les fins muscles de ses bras pour s’étirer puis descendit de son lit montrant presque de l’élégance au grand miroir qui lui faisait face.
Comme chaque matin, son premier geste fut de s’admirer, il se trouvait magnifique, et même s’il manquait cruellement de modestie, son narcissisme était de loin fort justifiable.
C’était comme si les dieux avaient avait donnés vie à la perfection. Son regard, attirait automatiquement celui des autres, à la fois doux et glacial, vide et débordant d’expression, absent et terriblement intelligent, tout en contradiction, à l’image de son esprit.

Mais je préfère que l’on m’appelle Uruha

Il se rendit dans sa salle de bain qui frisait le luxe et se planta de nouveau devant une immense glace.
Son corps finement sculpté oscillait merveilleusement entre le viril et le féminin. Son torse musclé à juste dose alimentait les fantasmes féminins. Mais ce pourquoi le corps d’Uruha était particulièrement enviable était sans nul doute ses jambes : grandes, élancées, gracieuses, sans imperfections sinon des grains de beautés admirablement bien placés, une texture lisse et douce comme la soie et des cuisses galbés…Elles feraient pâlir plus d’un mannequin si Atsuaki n’était pas obligé de porter un uniforme qui ne le mettait pas assez en valeur à son goût.
Son visage angélique lui conférait le pouvoir de manipuler quiconque, qui pouvait résister à un ange ?...
Ce serait commettre une erreur que de ne pas s’attarder sur les lèvres du jeune Atsuaki, pulpeuses et d’une forme qui accentuait son air innocent. Il arrivait fréquemment que des passants se retournent pour admirer ces deux morceaux de chaire rose qui appelait irrépressiblement à être toucher, caresser, mordu…Et le blond savait jouer de cet atout, le mettant en valeur dans son maquillage.

Beauté en chinois

Il descendit, se rendant dans la cuisine d’où une bonne odeur de nourriture s’échappait. Sa mère lui avait, comme chaque jour, préparer un petit déjeuner digne d’un monarque…
Retournant dans sa salle de bain pour coiffer ses cheveux soyeux aux couleurs blond miel chatoyantes, Uruha adressa un sourire charmeur à son reflet.

Ouais, j’suis plutôt pas mal


Quelques minutes plus tard, Uruha fin prêt retourna dans sa chambre pour prendre ses affaires de cours et son portable qui lui indiquait qu’il avait reçu six messages.
Il s’étendit sur son lit, un léger sourire satisfait flottant sur son visage tandis qu’il regardait l’écran de son téléphone.
- Seulement six… ?
Au rez-de-chaussée une sonnerie se fit entendre suivit de la voix de sa mère.
- Shima-chan ! Tes amis sont là !
- J’arrive !
Le blond dévala les escaliers et ouvrit la porte sur deux lycéens qui tremblaient de froid, serrer l’un contre l’autre.
- Comme c’est mignon, vous ressemblez à deux amoureux.
- Tu peux nous éviter la congélation au lieu d’essayer de faire de l’humour ?
Uruha soupira d’exaspération.
- Il fait pas si fr…
Un courant d’air glacial fit frémir les paroles d’Uruha qui préférèrent rester bien au chaud au fond de sa gorge et il s’écarta pour laisser passer ses deux amis.
Le premier enleva son bonnet recouvert de neige et le secoua en dehors, un éternel sourire aux lèvres.
- Bonjour Atsu !
- Salut Kai, vous êtes en avance !
- Le plus étrange dans tout ça c’est que TOI tu sois en avance ! déclara le deuxième qui entra à son tour, retirant sa large écharpe qui le recouvrait jusqu’au nez.
Kai époussetait les épaules et les cheveux blonds dorés enneigés de Reita qui frissonna à nouveau.
- J’hallucine c’est le grand gel !
Uruha le frappa sur le crâne, plus amusé qu’agacé et les mena dans une petite pièce réservée aux invités dans lequel se trouvait un kotatsu*. Enchanté, le bassiste retira ses chaussures et alla réfugier ses jambes engourdies sous la couverture chauffante vite suivit par Kai qui s’assit près de lui. Uruha ferma la marche et s’installa en face d’eux pour poser son portable sur la table.
- Six
Reita fit de même avec le sien en sifflant.
- Pas mal pour une femelle, quatre pour ma part.
- En attendant, la femelle te bat pour la 9ème fois consécutive !
Tout les deux se tournèrent vers Kai qui leur fit un petit sourire d’excuse, rougissant légèrement.
- J’ai oublié le mien…
Les deux blonds éclatèrent de rire en se moquant du batteur qui essayait tant bien que mal de se défendre et finit par aller bouder dans son coin.
- vous êtes méchants…

Même, carrément canon

Après avoir réussis à convaincre Kai qu’ils l’aimaient malgré tout, les trois amis affrontèrent le froid mordant de l’hiver pour se rendre au lycée.
Le silence régnait entre eux, chacun profitant du calme paisible de cette matinée hivernale. Uruha marchait devant les deux autres, tête baissée, perdu dans ses pensées. Il aimait ce calme, il aimait que la glace empêche un grand nombre de voiture de circuler, ici, ils n’étaient pas en ville, ils étaient simplement dans une paisible banlieue de Tôkyô où la nature avait encore ses droits, où de vieux cerisier vêtu de blanc bordaient les allés, pas d’immeubles, pas de bruits en permanence, pas de trottoir bondés de passants, pas comme à Tôkyô, cette ville qu’Uruha détestait par-dessus.
- Regardez…murmura doucement Kai en pointant l’horizon.
Les deux autres levèrent le nez de leur écharpe et ne purent s’empêcher de réprimer un sourire devant le faible soleil qui se levait timidement tintant le ciel de rose.
- Magnifique…murmura Reita.
Uruha qui marchait devant eux ne fit aucun commentaire, feignant l’indifférence mais n’en était pas moins apaiser par ce spectacle de la nature.

Lorsqu’ils arrivèrent au lycée, un troupeau de lycéenne vint s’agglutiner automatiquement autour d’Uruha, comme si celui-ci avait avalé un aimant à fille, du moins, c’est ce que Reita prétendait.

Aucune fille ne me résiste

- Atsu-kun tu veux mon écharpe ?
L’une d’elle s’était directement accroché à son bras, lui tendant une écharpe violette qu’elle avait aspergée de son parfum.
Le blond fronça le nez, gêné par l’odeur féminine qu’il ne supportait pas et fut délivrer par son ami qui enroula l’écharpe autour du cou de Kai.
- Merci bien, cet imbécile avait oublié la sienne !
- Mais Rei-chan, je vais ressembler à une fille comme ça ! protesta celui-ci en faisant sa moue boudeuse dont il avait le secret.
La lycéenne se pendit au bras de Kai, visiblement sous le charme.
- Tu es a.d.o.r.a.b.l.e !
Le jeune batteur se mit en mode sourire aveuglant pour cette jeune fille qui manqua de défaillir.
- Merci !
Reita ronchonna et tira sans ménagement la lycéenne par le bras pour l’attirer contre lui en la fixant de ses yeux de tombeur.
- …Lâche nous la grappe tu veux.
Il la défit de son étreinte et elle tomba lamentablement assise, provoquant un ricanement de la part du blond qui s’empara ensuite du bras de Kai pour l’emmener loin de cette agitation de fillettes minaudantes.
- On se retrouve en classe Uru, bon courage !
- Lacheur…
Celui-ci continua imperturbablement son chemin vers l’enceinte de l’établissement, subissant sans y prêter la moindre attention les propositions de toutes les filles qui se battaient pour lui.

Je suis le mec le plus en vue du lycée

- Atsu-kun, je t’ai préparé des gâteaux !
- Takeshima-san tu veux manger avec nous ce midi ?
- Atsu-chan j’aimerais que tu m’aides pour mes devoirs !
- Take-kun je t’ai fait des onigiri !
- Atsuaki, tu veux un café ?
- Oh ça je veux bien ! répondit le blond, relevant à peine la tête pour regarder celle qui avait fait la proposition.
Il se dirigea donc vers la machine à café, toujours escorté d’une dizaine de lycéenne et salua au passage un de ses amis qui taguait le casier du Ijime.
- Tu marques quoi ?
- « crèves sale nain »
- C’est tout ?
- Non ! répondit l’autre en sortant un poisson mort d’un sac en plastique.
Uruha boucha ses narines en riant.
- Excellent !
Il passa son chemin et arriva enfin à destination, non sans soulagement : le gloussement incessant de ses groupies l’insupportait.
L’une d’elle acheta un café sans sucre, connaissant les goûts d’Uruha sur le bout des doigts et lui tendit ensuite son gobelet.
- Voilà Atsu-kun, attention il est chaud.
Pour seul remerciement elle reçu un sourire, entièrement calculé, ni trop chaleureux, ni trop froid, juste de quoi la rendre toute émoustillée… Et en effet la jeune fille devint cramoisi et retourna auprès de ses copines pour se rendre dans sa classe respective après une séance de gloussement général.
S’il y avait un moment où on laissait seul Atsuaki, c’était quand il buvait son café…
Il soupira de soulagement et s’appuya contre le mur pour se détendre, fixant le plafond d’un air absent.

Mais voilà, j’ai un problème…

Il s’approcha de la vitre, attendant que sa boisson refroidisse et remarqua un curieux attroupement d’élèves à l’entrée du lycée.
Lorsque deux personnes s’écartèrent il aperçu l’objet de l’attention générale et ses lèvres se séparèrent l’une de l’autre pour former un trou béant de surprise.
Il recula légèrement, les yeux agrandis autant qu’un asiatique le pouvait et les joues empourprées.

Un très gros problème…

Adossé à une voiture, un homme, qui ne devait être à peine plus âgé que lui fumait…Ce simple geste, dégageait une classe hallucinante. Ses cheveux bruns, tombant en fines mèches sur son visage et son regard noir, lui donnaient un air insaisissable auquel Uruha ne pouvait guère résister.
L’inconnu fit un geste pour se détacher de la carrosserie et jeta sa cigarette.
Uruha tira sur le col de son manteau, puis s’éventa inutilement avec sa main, ayant soudainement très chaud.
Il pria tout les dieux du ciel pour que cet inconnu retourne afin qu’il puisse le voir de dos et, étant probablement né sous une bonne étoile, son vœux s’exauça.
Le bel homme se retourna et Atsuaki se délecta de ses épaules bien formées, de son dos, sur lequel on devinait les courbes d’une fine taille. Il descendait lentement son regard, se frustrant lui-même, un léger sourire affamé naissant au coin de ses lèvres.
Mais lorsque ses yeux arrivèrent à la partie basse du dos du beau brun, Uruha fut projeté en avant et son café mourut sur son manteau flambant neuf.
Sans accorder la moindre attention à celui qui avait osé abîmer son magnifique manteau blanc, il s’agrippa au rebord de la fenêtre pour achever sa contemplation du jeune inconnu sur son fessier mais celui-ci avait disparu, privant cruellement Uruha de la partie anatomique qu’il préférait de loin chez les hommes.

Je suis gay
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mer 21 Mai - 15:05

NYAAA MAIS ILS ONT TOUS UN "PROBLEME" OU QUOIIII?
euh...
pour Ruki est-il Ijime?
Et pourquoi Uruha est-il si connu >.<
(en plus,ruki est LOIN d'etre moche!>.<)
bon ok j'me tait et attend la suite avec IMpatience ^^
xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 21:39

moi aussi j'attend la suite vite ^^
t'écris vraiment bien !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 21:42

bah bah bah >.< j'ai d'ja lu la suite!
et beeeeh c'est bizzard parce que j'comprend pas grand chose u_u'
XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 21:46

roo pourquoi moi j'ai pas la suite :angry:
=_=
je veuuuux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 21:48

xD je cherchais sur internet des fanfic gazette et je suis tomber 1 ou 2 fois sur celle la *0*
apres y a Aoi qui va integret le lycee pour etre prof >.<"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 21:54

rooo ><
toute les filles (et mec tien surtout ici) elles vont vouloir aller a son cour !!!
les pauvres la deseption qu'elle vont avoir ><
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 21:56

XD

en plus apres,y a Uruha et Ruki qui vont devoir travailler ensemble!(pour des truc sur la musique!)
et avant sa,y a Aoi qui montre a sa classe une demo de guitare et Ruru et completement ebahis MDR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:06

ro mais raconte pas tout quand meme
j'm bien avoir le suspence de l'histoire
en plus j'm beaucoup celle la.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:07

ok ok desolee >.<" motus et bouche cousu! *x*
XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:09

>< sa va ta pas trop révélé la j'ai encore du suspence !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:10

AAAAAAAAAAAAH JAI ENVIE DE PAAAAAAAARLEEER
bon heureusement que j'ai Burial Applicant pour me calmer *0*

et dire qu'au debut j'la trouvais zarb!nah mais quelle nuuuulle!u_u'
XD
pourtant c'est ma musique preferer de The GazettE!O.O XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:15

moi c'est cassis ma pref de the gazette. mais elle pass pas sur mon mp3 -___-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:16

bah moi j'ai pu' de mp3 T.T l'es casser T.T
MAAAAAIIIIS MOI JVEUX LA SUITE DE LA FIIIIIC(meme si j'l'ai d'ja lu a moitier >.<")
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:16

Comment vous flooder 0o0 (mais bon, c'est de la faute à l'auteur qui met même pas la suite uu).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:17

XD VIVE LE FLOOOOD
mDr j'dec'euuuh ^x^
bon en tout ca'x,moi j'veux la suiiiite è_é
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:19

oui moi aussi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:20

Normalement la suite devrait arrivée inscessament sous peu. Si l'auteur se décide u__u
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 26 Mai - 22:20

MAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS
bon je flood mais j'en suis fiere quoi x'D

Mais moi j'la veux maintenent quoiiii! è_é
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Aujourd'hui à 19:34

Revenir en haut Aller en bas

Ijime [The Gazette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Chez Gazette 94
» Disney Gazette
» Gazette 94
» superbe automne ...chez Gazette 94
» Ijime
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Coin Détente :: ✿ Coin artistique :: Vos créations :: Ecriture & Fan-Fictions-