Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 

Partagez|

Ijime [The Gazette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Jeu 12 Juin - 22:01

super !
t'es épisode sont tous aussi bien les un que les autres, vraiment j'adore !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Jeu 12 Juin - 23:04

Merci beaucoup pour ce chapitre =D
Il est trop bien >.<
J'attends la suite xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Jeu 12 Juin - 23:13

Mais où s'en va donc Ruru d'amour ? OwO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Ven 13 Juin - 9:23

RAH ! J'ai pas le temps de lire ce matin !!
Pressée d'etre ce soir !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mar 17 Juin - 12:48

Toujours pas de suite =(


Viiite x3 E

En attendant je la relis x3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Jeu 19 Juin - 21:11

ouii , moi aussi j'attend la suite ! je suis pas accro au fic yaoi mais j'avoue que la tienne :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Ven 20 Juin - 12:17

Merci a vous !

Chapitre 7
[Spécial Reita & Kai]


Précision : Les 3 chapitres qui vont suivre (celui-ci inclu) seront un peu spéciaux. Chacun d'entre eux sera consacrés a un ou deux personnages, avec une partie qui suis la continuité de l'histoire et l'autre en flash back , pour revenir sur peur passé.




Reita rangea son portable en un soupir déçu et sourit à son petit ami qui revint dans la salle de classe.
- Alors ?
- Non, il dort chez sa sœur…
- Encore ?...Ca devient quotidien…
Le bassiste déposa ses lèvres sur la tempe de son amant, glissant une main dans ses cheveux. Même s’ils appréciaient énormément les rares moments où ils se trouvaient seuls, les absences à répétitions de leur meilleur ami les inquiétaient.
- Reichan…Tu crois que…Qu’il est courant…Et qu’il nous évite à cause de cela ?...
- Mais non ne t’en fais pas, le connaissant, il ne nous adresserait plus la parole s’il le savait, répondit le blond d’un ton qui se voulait sur mais qui trahissait son anxiété.
Kai baissa les yeux, se sentant coupable de cacher une telle chose à leur meilleur ami.
- On devrait lui dire Reita…
Celui-ci assis son petit ami sur ses genoux et passa ses bras protecteurs autour de lui.
- Tu veux qu’il nous arrive la même chose qu’à Matsumoto ?...Tu veux qu’on devienne ijime nous aussi ?...
Le batteur se tut. Non il ne voulait pas être ijime, pour rien au monde et à vrai dire il ne savait comment il supporterait une telle situation. Et pourtant, jamais il n’avait empêché les brimades que subissait le jeune blond, jamais il ne s’était interposé entre la victime et son bourreau.
- Kai ?...
- Rentrons…proposa-t-il en frissonnant. J’ai froid.
Reita esquissa un sourire et remit le manteau du brun, puis son bonnet qui le rendait si adorable à ses yeux. Kai quant à lui, enroula une écharpe autour du cou de son amant le couvrant jusqu’au nez, il le savait frileux, le connaissant mieux que quiconque.
- Tu ne mets pas tes gants ? demanda le blond en voyant son batteur les mettre dans ses poches.
- Non, un sourire radieux envahit son visage. Je voudrais te tenir la main.
- D’accord mais…Que jusqu’à la sortie du lycée.
C’est donc main dans la main qu’ils s’éloignèrent du bâtiment, Kai savourait chaque fraction de seconde durant lesquelles il pouvait sentir la peau du bassiste contre la sienne ; elles étaient si rares. Dès qu’ils franchirent les portes du lycée leurs mains se quittèrent.
C’était presque devenu un rituel, très désagréable pour les deux amants chacun à leur façon. Reita pour sa possessivité maladive, Kai n’était qu’à lui et à lui seul, il supportait mal de voir toute cette ribambelle de dinde tourner autour du mec le plus adorable du lycée et aurait aimé leur faire clairement comprendre qu’elles n’avaient aucune chance. Kai pour sa fierté, il aurait aimé pouvoir étaler son amour pour Reita au monde entier et crier qu’il l’aimait et que peu lui importait le regard des autres. Mais ils n’avaient pas le choix, ils étaient conscients que cacher leur amour était la seule solution pour le préserver…Quelle aurait été la réaction de leur camarade ? Des coups de pied ? Des poissons morts dans leur casier ? Des ordures vidées sur leur table ? Et leur parent ? Les séparer à tout jamais ? Envoyer l’un dans un pensionnat et l’autre camp de redressement ? Et Uruha…Uruha…Il ne valait mieux pas y penser.

Après un quart d’heure de marche durant lequel leurs mains se frôlèrent plus d’une fois, ils arrivèrent chez Reita. Sa mère les accueillit chaleureusement, elle aimait cet ami si souriant que son fils invitait souvent. Elle était fier qu’il ai de si bonne fréquentations : un jeune garçon poli et aimable et un autre bien élevé, sérieux et studieux. Ajustant ses cheveux dans un miroir du hall et ajustant une dernière fois ses vêtements elle donna les dernières recommandation à son fils avant de partir.
- Dans la cuisine il y a tout ce qu’il faut pour faire des sukiyaki, je rentrerais tard alors ne m’attendez pas pour dormir, j’emmène une clé et ta sœur reste dormir chez sa copine. Elle se retourna brusquement vers Reita. Et si vous croyez que je ne vous ai pas vu vous deux vous vous trompez !...
Les deux amants se figèrent, le blond manqua de s’étouffer.
- Qu… ?
- Oui tu as très bien compris jeune homme, je sais que vous buvez et fumez pendant que je ne suis pas la !
Kai se retint fortement de rire tandis que Reita ne réussit pas à dissimuler un soupir de soulagement.
- Je vous laisse tout les deux, je vous fais confiance pour ne pas retrouver la maison en feu.
Elle partit, laissant la maison au deux amoureux dont l’affectivité ressemblait à immense gouffre qui ne demandait qu’à être comblé par l’autre. Ce qu’ils s’empressèrent de faire, tombant dans les bras d’un de l’autre et leurs lèvres trop longtemps séparés se reconquirent à nouveau.
Ils ne se séparèrent que quelques minutes, Kai en voulant tester ses capacités culinaire au sukiyaki et Reita leur choisissant un film pour leur début de soirée.

En baladant ses doigts sur les tranches de sa collection de DVD, Reita sentit une douleur s’emparer de son estomac, il devenait nerveux, ils avaient la maison rien que pour eux jusqu’à une heure avancée de la nuit ce qui les induiraient forcément à passer à l’acte, l’ultime preuve de leur amour, le paroxysme, ils ne voulaient faire qu’un rien qu’un temps, connaître ce bonheur éphémère mais tellement intense.

Finalement, il opta pour un film que Kai aimait particulièrement, ce dernier arriva dans le salon un plat à la main et s’assit sur le canapé, entre les jambes de son Reita, posant le plateau sur ses genoux. Le film commence et bientôt le plateau vidé finit au sol et les deux amants furent pris d’un tout autre appétit. Leurs iris fixés sur la télévision n’empêchaient pas leurs mains de découvrir inlassablement le corps de l’autre, se faisant parfois timide mais tout aussi entreprenant. L’une d’elles se glissa sous un tee-shirt pour effleurer un ventre qui se contractait sous son passage et ce fut une main qui s’aventura trop près de la limite du jean qui décida Reita à se lever pour emmener son batteur dans sa chambre.

La porte fut fermée d’un coup de pied tandis que leur lèvres brûlaient de passion l’un pour l’autre. Kai butte le lit et y tombe assis, en face de lui Reita retire son haut et d’un geste de la main, le brun figea le temps pour caresser ce torse qu’il aimait et désirait tant. L’autre se pencha en avant et piqua le visage de son amant de doux baisers, une main glissée dans sa nuque, le faisant lentement basculer en arrière.
Un à un les misérables morceaux de tissus qui séparaient leur corps envieux de l’autre disparurent et furent remplacés par une main, des doigts, une langue.
Leur souffle s’accéléraient et leur geste se faisaient de plus en plus saccadés, finalement Reita se redressa au dessus de Kai et le regarda tendrement tandis que l’autre posait une main tremblante d’appréhension et de désir.
- Tu es prêt ?...
Un hochement de tête de la part du brun lui suffit pour se rabaisser et écarter doucement les jambes de son aimé…
- OHH YUTAKA-CHAN EST LA !!
Reita se redressa brusquement, fixant Kai qui paraissait terrorisé, dans les escaliers on pouvait entendre les pas légers de la sœur de Reita qui montait les voir.
Lorsqu’elle ouvrit la porte, elle sourit, voyant les deux amis regarder la télé dans le lit, vêtu d’un tee-shirt et la couverture les couvrant jusqu’à la taille.
- Comment vas-tu Yutaka-chan ?
- Bien et toi ?
Kai essaya de paraître le plus poli possible, il savait que la sœur de son petit ami avait un faible pour lui mais il savait aussi que cela déplaisait fortement à ce dernier, aussi, il serrait discrètement sa main sous la couverture.
- Tu es si adorable Yutaka-chan !!
Elle referma la porte et laissa les deux garçons qui poussèrent à l’unisson un long soupir de soulagement mêlés à la déception.
Reita jura contre sa sœur et souleva la couverture sous laquelle ils étaient nus et se pencha pour ramasser le sous-vêtement de Kai qui l’enfila, ayant perdu son sourire habituel. L’autre l’embrassa sur le front, se voulant rassurant et murmura :
- On essayera une autre fois …
Kai leva des yeux larmoyants sur lui et hocha de nouveau de la tête mais fut pris de sanglots silencieux en enfouissant son visage dans le torse de son amant qui s’allongea en le tenant contre lui.
Des larmes de frustration, mais aussi d’une profonde tristesse glissaient sur les joues du batteur dont les mains se crispaient dans le dos du blond tandis que celui-ci caressait tendrement ses cheveux en lui murmurant des paroles rassurantes jusqu’à ce que la fatigue l’emporte et que Kai s’endorme paisiblement dans les bras protecteur de son amant.
Reita se détacha à contre cœur de lui et le borda en l’embrassant une dernière fois avant d’aller dormir au sol…Il ne fallait pas qu’on les trouve dans les bras l’un de l’autre le lendemain matin.
Ses yeux se fermèrent au fur et à mesure que ses pensées se bousculaient en lui et s’achevèrent sur une question avant qu’il ne sombre dans les bras de Morphée : Allaient-ils un jour pouvoir s’aimer sans se cacher comme si leur sentiment était un crime ?



~*~*~*~*~*~ Flash Back ~*~*~*~*~*~


La sonnerie de début de cours retentit dans tout le collège. Dans un brouhaha de discussion, cris et autres exclamations, les élèves de 3ème année C rejoignent leur classe. Tous auraient préférés profiter de cette chaude matinée de juillet pour paresser au soleil et tous l’auraient fait si les examens d’entrées dans de prestigieux lycées ne leur pendaient pas au nez.
Mais c’était aussi la curiosité qui les poussait à sagement s’asseoir à leur place. En effet, la rumeur courait : un nouvel élève allait intégrer leur classe[center]


Dernière édition par Momiji-Manju le Ven 20 Juin - 17:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Ven 20 Juin - 12:17

Une fille ? Un garçon ? Un canon ? Une laideur ? Un bon élève ? Un délinquant ?
Leur professeur principal arriva, seul, et invita ses élèves au silence avant de lancer un hochement de tête vers la porte. Toutes les têtes suivirent son mouvement et une quarantaine de paires d’yeux se fixèrent sur une silhouette discrète qui n’osait pas avancer, la tête basse, ses cheveux bruns tombant sur son visage timide.
Du fond de la classe, le studieux Takeshima Atsuaki détaillait l’inconnu de son regard à la fois amusé et désintéressé reposant sa joue dans la paume de sa main.
A sa gauche une place vide, celle de son meilleur ami, panne de réveil sans aucun doute, comme d’habitude, dommage, Uruha aurait bien aimé commenter le nouveau venu avec lui.
Le nouvel élève fut invité à s’avancer devant la classe pour se présenter, pas un mot ne s’échappa de ses lèvres et un garçon qui se croyait fort intelligent lui lança une boulette de papier qui provoqua les railleries des autres.
Il s’appelait Uke Yutaka, ne pratiquait aucune activité sportive, n’avait pas des notes particulièrement brillante. Il venait de déménager, enfant unique d’une famille sans histoire.
Le professeur l’invita à s’asseoir au fond de la classe, à la droite d’Uruha. Un élève lui fit un croche pied lorsqu’il passa entre les tables et le pauvre Yutaka tomba de toute sa hauteur et s’étala au sol sous les éclats de rire de toute la classe…Excepté un, peut être parce qu’il était plus mature ou peut être parce qu’il voyait les larmes apparaître sur ce visage si innocent.
Le professeur ne rappela personne à l’ordre et préféra ignorer la scène en regardant machinalement le cours qu’il allait donner. Kai se redressa vivement et s’installa derrière sa table, la tête basse, serrant son sac contre lui. Il le savait…Il savait qu’en arrivant quatre mois après la rentrée on ne l’accueillerait pas comme un prince.
Sentant un regard sur lui, il tourna lentement sa tête vers la gauche et vit un sourire qui lui était adressé.
Etait-ce un garçon ou une fille ? S’il n’avait pas vu son uniforme, Kai aurait douté longtemps du sexe de son voisin mais s’il y avait une chose qu’il savait parfaitement c’était que son sourire ne cachait rien de mesquin ou d’hypocrite et au contraire se voulait rassurant et agréable.

L’heure passa sans évènements particuliers, le nouveau se fit oublier le temps d’un cours de mathématique et la récré tant attendu sonna enfin.
Cinq minutes se passèrent dans les bruits de discussion et de rires, seuls Kai et Uruha n’avait pas bougé de leur table, l’un tétaniser, l’autre s’ennuyant à mourir.
Soudain, tel un ouragan Suzuki Ryo débarqua dans la classe en tournant sur lui-même, s’attendant à être acclamé.
- Hi everyboooody !
Tous lui répondirent sur le même ton d’une vive voix et l’applaudir, sans que l’on y trouve une raison particulière. Il s’inclina plusieurs fois, saluant son public puis se rendit au fond de la classe près de son ami.
- Bonjour Blanche-Neige !
- Bonjour moche nez !
- Charmant ! En quel honneur ce surnom là ?
- A ton avis ?
Reita voulut répliquer à son ami qu’il n’avait rien à reprocher à son nez mais tourna son regard vers la droite et haussa un sourcil en glissant vers le nouveau venu.
- T’es qui toi ?
Kai leva timidement ses yeux noisette sur le blond mais resta silencieux. Reita se figea un instant, n’entendant plus la cacophonie de sa classe ni Uruha qui lui présentait brièvement leur nouveau camarade. Il voyait seulement ce regard qui lui était adresser et qui lui donnait l’impression d’avoir reçu une flèche en plein cœur.
- Et le prof est chiant il nous a donné des exercices en plus ! continuait Uruha qui était partit dans un résumé des deux heures que Reita venait de manquer.
- Ha oui…répondit vaguement celui-ci en fixant toujours Kai. Parfait…
Ce fut au tour d’Uruha d’hausser un sourcil puis de le froncer.
- Et je suis une vache à lait en chaleur qui joue magnifiquement bien du banjo.
- Oui, d’accord…
- Tu ne m’écoutes pas…
- Oui oui…
Uruha soupira d’agacement et fit volte face, sortant un miroir de son sac et s’admirant.
- Je n’ai rien d’une vache à lait en chaleur qui joue du banjo ?.....Non, tu es beau Uruha.
Il se sourit à lui-même et retourna dans ses occupations, oubliant Reita qui ne lâchait plus un Kai très gêné du regard.
Un groupe de garçon posèrent leur main sur les épaules du nouveau venu et le firent se lever.
- Viens on a un truc à te montrer !
Terroriser, il n’osa pas refuser et suivit le groupe d’élève, se retournant pour regarder le bassiste, comme s’il lui criait de venir le secourir.
Uruha et Reita s’échangèrent un regard inquiet mais ne suivirent pas le groupe qui revient seulement quelques minutes plus tard en riant.
- Mais quel crétin ! Il ne s’est même pas défendu !!
- Tout ce qu’il sait faire c’est chialer et appeler sa mère
- « Mamaaan les méchants garçons me font du mal »
De nouveau des éclats de rire et des gloussements féminins. Un regard échangé suffit aux deux amis pour se rendre d’un même pas aux toilettes où ils trouvèrent Kai, effondré contre un lavabo, trempé de la tête au pied, des sanglots se fondant aux gouttes qui dévalaient son visage.
- Je vais aller leur dire deux mots…déclara Uruha d’un ton froid et décidé.
Il tourna les talons, s’armant de son charme naturel et de son sourire séducteur et retourna dans la classe laissant le nouveau venu à Reita qui le prit maladroitement par les épaules.
- Viens tu vas te sécher.
Il le souleva sans difficultés et le conduit aux vestiaires pour qu’il puisse se déshabiller. En voyant son corps quasiment nu,Reita sentit l’envie indescriptible de le toucher mais secoua la tête et épongea soigneusement le dos, les jambes, le torse puis le visage du brun qui n’osait pas lui adresser un regard.
- Ne t’en fais pas, Uruha est très populaire, s’il leur demande d’arrêter de t’embêter ils le feront rien que pour ses beaux yeux.
- …
- Moi c’est Reita, et toi, t’as un surnom ?
- …
- Non ? Attends je vais t’en trouver un !..
Il prit le menton de l’autre entre ses doigts et le fixa, réfléchissant.
- Kai, ça te convient Kai ?
Celui-ci ne put s’empêcher de faire un faible sourire et hocha la tête, une main s’accrochant sur la chemise du blond comme un noyé s’accrocherait à sa bouée, dépendant de sa survie.
A ce moment Uruha revint de son pas léger et féminin, satisfait de lui même.
- Ils ne t’embêteront plus à présent
Le bassiste se redressa pour se mettre aux côtés de son ami et d’un même geste souriant, tous deux tendirent une main à Kai.
Un sourire plein de reconnaissance étira les lèvres du brun qui ravit les deux autres, il était tellement plus beau comme cela.
Deux mains qui s’offraient à lui, symbolisant la naissance d’une longue amitié.


~*~


Les jours et les nuits se succèdent, les mois passent, les saisons défilent et forgent une amitié qui se construit lentement, pierre après pierre pour former un édifice aussi haut et solide qu’une forteresse.

Au fil du temps, l’un plus solitaire est moins présent, sans que l’on ne sache vraiment où il se rend, il laisse les deux autres affiner leur relation, la rendre plus ferme, la rendre exceptionnelle et lui donner quelque chose de plus, un soupçon d’égoïsme qui les font devenir possession l’un de l’autre.
De nouveau un été passe et l’automne s’installa lentement. Les trois amis sont en première année de lycée tous trois ont intégrés le même pour ne jamais se quitter.
Une nouvelle élève vient d’arriver, depuis plusieurs semaines déjà.
Elle n’est pas persécutée, elle est belle, bien faites elle a de grands yeux, son père est français elle s’appelle Emilie mais au Japon c’est Ayumi. Elle est intelligente et toute sa classe est à ses pieds et rivalise de popularité avec Uruha dans tout le lycée.
Celui-ci s’en fiche, il disparaît de temps à autres prétextant une course à faire à Tôkyô, ou une visite à sa sœur à Tôkyô, ou encore, un rendez-vous quelconque à Tôkyô…Toujours à Tôkyô.

Ce jour la, Ayumi passe encore une fois devant la classe des premières B et de nouveau un regard s’échange entre elle et Reita, depuis quelques temps la rumeur cours qu’ils se tournent autour, lequel des deux fera le premier pas ?
Kai essaye d’attirer l’attention de son ami, il ne réussi pas à finir son exercice de physique mais une fois de plus la jeune fille captive l’attention du bassiste et efface tout ce qui l’entoure, y compris lui.
Baissant les yeux il n’insista pas, comme d’habitude il passait après elle.
Il se sentait étranger à cet évènement, tous se réjouissaient qu’un tel couple se forme, Uruha ne cessait d’encourager son meilleur ami à aller vers elle et lui avouer ses sentiments.
Pourquoi Kai ne le faisait pas ? Pourquoi dès que le nom de la jeune fille était prononcé, une vague de jalousie l’envahissait ? Pourquoi n’éprouvait-il pas la même chose lorsqu’Uruha sortait avec une fille ? Pourquoi pleurait-il dans son lit chaque soir en imaginant Reita avec cette garce ?
Toutes ces questions, c’est un soir, en prenant un bain qu’il se les posa, il regardait l’eau former des cercles lorsqu’il y plongeait ses mains et les relevaient.
En redressant la tête, il vit Reita, assis en face de lui, lui sourire et lui demander de se retourner, pour qu’il puisse laver son dos. Il sentait ses belles mains parcourir son corps, caresser sa peau et retourner d’un geste le visage de son ami pour l’embrasser tendrement et faire glisser sa main plus bas…Toujours plus bas…STOP
Kai sortit de son rêve éveillé, haletant et en sueur, l’eau devenu froide ne suffisait pas à calmer son ardeur…Il prit sa tête entre ses mains. Il était amoureux… ? Non…Impossible…Ils étaient amis et pourtant … Il était jaloux et il désirait plus que tout au monde sa tendresse…Cela ne faisait plus aucun doute.

Se réveillant d’un bon pied le lendemain il partit de chez lui le sourire aux lèvres, il s’était enfin décidé, aujourd’hui, il avouerait tout à Reita, ses sentiments, sa jalousie et son envie de lui appartenir…A lui seul.
Uruha le rejoint bien vite, lui aussi souriant il passa un bras amical autour des épaules du batteur.
- Qu’est-ce qui te met de si bonne humeur ce matin ?
- Où est Reita ? demanda Kai d’un ton enjoué.
- Il est partit plutôt ! Pourquoi ?
Kai regarda droit devant lui et son sourire s’agrandit.
- J’ai quelque chose à lui dire.


Dès leur arrivée aux portes du lycée, Uruha fut, comme à son habitude, assailli de lycéenne. Kai en profita pour s’éclipser et partir à la recherche de celui qu’il aimait, le cœur battant mais léger, il s’imaginait déjà entre ses bras, scellant leur amour en un baiser.
Il savait où le trouver, un coin tranquille entre deux bâtiments à l’abri des regards où ils aimaient s’isoler tout les trois. A chacun de ses pas, son cœur s’accéléraient, il l’entendait vibrer dans ses tympans et enfin, il l’aperçu, derrière un mur et courut vers lui.
- Reichan je ……. !
Il crut un instant que son cœur s’était arrêter de battre, il crut un instant qu’il rêvait puis il se sentit mourir et une douleur naissante dans son estomac lui rappela qu’il était malheureusement encore en vie.
Reita n’était pas seul, il venait d’interrompre un baiser qu’il échangeait avec elle.
Son monde s’écroulait, il voyait la forteresse qu’ils avaient battit ensemble s’effondrer en une poignée de seconde, détruite par un baiser qui n’avait pas été donné à la bonne personne.
Reita parut extrêmement mal à l’aise et se détacha de sa nouvelle petite amie.
- Heu…Salut Kai, tu vas bien ?...
S’il avait été moins troublé, le blond aurait remarqué que son ami n’allait pas bien du tout, il était littéralement en train de se décomposer sous ses yeux.
- Je…Pardon…Je voulais pas vous déranger…
Il repartit aussi vite qu’il était venu, courant les yeux fermés, se fichant des obstacles qui se dressaient devant lui, il voulait aller le plus loin possible, ne plus réfléchir, ne plus pensés, chasser cette brume de chagrin qui envahissait son esprit.
Soudain, il buta contre un élève qui ne s’était pas écarté sur son passage et reconnu la douce main d’Uruha qui le retenait de tomber ainsi que sa voix rassurante.
- Kai ?...Qu’est-ce qui t’arrives ?
Celui-ci pour toute réponse, éclata en sanglot, en se serrant contre le torse de son ami qui l’entoura de ses bras et ne demanda rien, se contentant de caresser ses cheveux en attendant qu’il se calme. Uruha ne posa jamais de question sur ces larmes, il les laissa s’évacuer dans l’espoir qu’elles apaiseraient la douleur de son ami.
Et les journées passèrent ainsi, Reita était de moins en moins présent et son absence se faisait ressentir. Kai avait depuis longtemps sécher ses larmes et son chagrin avait laissé place à l’amertume…Il avait décidé de définitivement coupé les ponts avec lui et leur seul lien à présent était Uruha qui lui-même s’absentait de plus en plus et revenait de ses « rendez-vous » de plus en plus épuisé…De moins en moins souriant.

Il fallu près d’une semaine à Reita, pour se rendre compte que quelque chose n’allait pas avec son ami. Aussi un soir après les cours, alors qu’un orage grondait au loin il le rattrapa et lui proposa de rentrer avec lui.
- Quoi ? Tu rentres pas avec Ayumi ce soir ?...Demanda froidement le brun.
- Non, je voulais te parler …
- De quoi ?
Reita marqua une pause, choqué par la dureté et la froideur de sa voix.
- Que…Tu es distant en ce moment…
- C’est tout ?
- Oui enfin…
- Tu as mis tout ce temps à t’en rendre compte ?
- Non…Enfin je…
- Tu étais TELLEMENT occupée avec ta CHERIE !!
- Kai…Calme toi.
- NON JE NE ME CALME PAS !! Tu es aveugles ou quoi ?!!
- Aveugle de quoi ??
- MAIS QUE JE T’AIME CRETIN !!
Le bassiste écarquilla les yeux, regardant son ami fondre en larme.
- Depuis qu’elle est la je ne suis plus rien pour toi !! Tu m’as oublié ! Alors que je voulais te le dire…Et toi tu…
Reita l’interrompit en posant un doigt sur sa bouche qu’il remplaça timidement par ses lèvres.
Etait-ce possible ?...Est-ce qu’il ne rêvait pas encore une fois de ce moment pour la quatrième nuit consécutive ?...Et pourtant le reste de la journée lui avait paru être un cauchemar bien réel. Ils se détachèrent lentement l’un de l’autre et se regardèrent sans un mot. Kai avait milles questions, milles déclarations à lui faire mais aucun son ne sortait de sa bouche et tout ce qu’il pu articuler fut.
- Ayumi ?...
- Je l’ai quitté, je me suis rendu compte que ce n’était pas ce que je voulais…Et…Il rougit légèrement. Plus tu t’éloignais, plus j’en souffrais et plus tu m’obsédais. Il baissa le ton. Même quand on faisait l’amour je pensais à toi.
Kai murmura à son tour, aussi rouge que le blond.
- Ca tu n’étais pas obligé de le dire…
Le cœur léger il rigola et sauta au cou de son amant qui le fit tourner. Ayant peine à croire à son bonheur il reposa ses lèvres sur les siennes et scella leur amour pour un temps qu’il espérait infini.


Dernière édition par Momiji-Manju le Ven 20 Juin - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Ven 20 Juin - 17:10

è.é t'as reposté le meme chapitre ><
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Ven 20 Juin - 20:51

Heu si ca yé ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Ven 20 Juin - 23:01

whouaaa , c'est kawai ! vivement la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Dim 22 Juin - 1:13

Han' c'est trop kawaii (L)

j'ai hate de la suite, comme toujours x3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mer 25 Juin - 20:11

ouaaahhhhh jviens de découvrir ta fic
ben tout ce que j'ai a dire c'est qu'elle est géniiiaaalllleee :great:
avant jétais pas spécialement fan de fic (et encore moins de yaoi)
mais la chapoww!!!! :nice:
jtassures que jadouuurree complétement
maintenant j'attend la suite avec impatiente :kudasai:
biz a toi la miss :bye:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mer 25 Juin - 20:59

avec un peu de retard dsl
j'adore se chapitre vive les flash bac ^^
a bientot la suite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Dim 29 Juin - 17:59

La suite arrive bientooot ???? x333 J'adore vraiment ta fic! c'est une de mes preferee que j'ai lu !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 7 Juil - 12:32

nyaaa la suite bientot ????j'ai hate j'ai hate!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Lun 7 Juil - 14:38

han!? toujours pas de suite :'(

j'espere qu'elle va arriver avant mercredi

en tout cas j'ai hate x33
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mer 9 Juil - 20:00

Haaaaan j'ai tout lu d'un trait!
J'AIME!

Fan inconsiderée du yaoi et du lemon, surtout quand c'est gazetto et qu'Aoi est dedans XD

Bon ben je vais attendre la suite avec impatience alors!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mer 16 Juil - 20:02

ouiiiiinnn ya toujours pas de suiiitteeee :quick:
la suite la suite la suite la suite!!!!!
allez s'iiiillll teeee plaaaiiiiiitt!!!!!!!!!!! :kudasai:
biz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Sam 26 Juil - 19:28

Han, j'ai tout lu en deux heurs XD Une suite? :kudasai:
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Seven Daisuke
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 347
Age : 25
Localisation : La baie de Tôkyô, tout au fond...
Date d'inscription : 14/07/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mar 5 Aoû - 18:47

La meilleure fiction qui soit sur les gazetto, qui m'a même donné envie de me remettre à écrire <3

Pitié, la suite, Momiji-sama *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucify-sorrow.chocoforum.com
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Jeu 7 Aoû - 23:36

Momiji-Manju is dead ?
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Seven Daisuke
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 347
Age : 25
Localisation : La baie de Tôkyô, tout au fond...
Date d'inscription : 14/07/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Ven 8 Aoû - 0:18

Argh, arrête, ça me déprime T^T
C'que cette fic me manque <3

Momiji-san, je te préviens, si tu reprends pas, moi je vais m'arrêter aussi è.é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucify-sorrow.chocoforum.com
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Ven 8 Aoû - 12:57

Elle bosse pendant les vacances avec des pitits nenfants (je raconte des détails de ta vie, m'en veux pas, je préviens tes fans papa 8D) donc boulot boulot. Puis elle forum moi aussi... Mais elle écrit toujours.
Il faut donc être patient les jeunes èé

Et Seven, t'arrête pas parce que madame a ralenti le rythme èé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Mer 13 Aoû - 11:05

bon d'accord on va patienter...mais c'est duuuuurr quand même... :honte:
'fin bref j'vais continuer d'attendre toujours aussi impatiente d'avoir la suite =D
biz :bye:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Ijime [The Gazette] Aujourd'hui à 12:57

Revenir en haut Aller en bas

Ijime [The Gazette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Chez Gazette 94
» Disney Gazette
» Gazette 94
» superbe automne ...chez Gazette 94
» Ijime
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Coin Détente :: ✿ Coin artistique :: Vos créations :: Ecriture & Fan-Fictions-