Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 

Partagez|

Amours éphémères et violences persistante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Amours éphémères et violences persistante Dim 5 Oct - 0:41

Chap I : Le début de la fin.

« Contact dans 15 minutes ! »

Malgré le bruit incessant du rotor, cette phrase déclencha en moi un processus automatique, une goutte de sueur perla sur mon front, ma main droite, machinalement se resserra sur la crosse froide, mon rythme cardiaque augmenta et l’adrénaline commença a monté en moi. Tout est clair, j’ouvre la porte latéral et je prend position. Sous mes pieds, le sable défile tel un torrent, au loin j’aperçois notre objectif: une ville tenu par des rebelles ayant un attaqué un convoi la veille. Petit à petit la ville se reproche, trop vite a mon goût.

« 5 minutes ! »

J’ôte la sécurité et je règle mon arme sur ’rafale’, je relève les caches de ma visière et colle mon œil contre la lentille, je dois surveiller les agissement de la population car de toute manière c’est eux ou moi. Je peut maintenant voir distinctement le toit de la maison ou nous allons être déployé, le pilote se stabilise.

« Contact ! »

Comme seule réponse, 2 filin se déroule pour nous permettre de descendre sur le toi, un camarade de mon unité, appelé Marcel, descend le premier. Une fois qu’il pose le pied au sol je sens 2 tapes sur mon épaule c’est le signale, aussitôt je retire mon œil de la visière, met mon arme sur mon dos, et descend par le filin a coté de moi. Une fois au sol j’ai le réflexe de me coucher. Mon premier souvenir de cette opération fut l’air poussiéreux que je respirer allongé sur le toit de la battisse. Je jette un coup d’œil a l’hélico, encore 2 personne a débarqué mais soudain je perçois un bruit de moteur, je me retour et je vois un des rebelle a genoux armer d’un lanceur, la roquette est chargé.

« DEGAGEZ, TANGO A 10 HEURES »

J’ai beau crier de toute mes forces il est déjà trop tard, la roquette passe a 4 mètres au dessus de ma tête et va s’exploser dans le cockpit. L’un des gars de l’unité qui descendais se retrouve projeté vers le sol et atterris avec un craquement sinistre. L’hélico quant a lui, avec a son bord 2 hommes perd de l’altitude et tourne sur lui-même. Cette scène horrible semblant durer des minutes,il pencha sur sa gauche, et tout en tournoyant, il traversa deux rues et s’écrasa contre un édifice de 3 étages. Quelques secondes après l’impact une explosion ravagea les survivant si il y en avait. Un bruit me ramena rapidement a la dure réalité, les balles siffler au-dessus de ma tête, je pris mon arme et commença a répondre. Nous n’avons pas eu trop de mal a venir a bouts des forces opposante, nous étions surélevé, mieux entraîné et avec un meilleur matériel. Une fois le périmètre sécurisé le sergent pris et la radio

« - Alpha 8 à contrôle mission ? 

- Contrôle mission à Alpha 8 je vous écoute !

- Tango au point de déploiement , le puma est a terre, nous avons perdu londike et Rigram, demande extraction !

-…

- Je répète: Tan…

- Négatif alpha 8, la mission avant tout ! Contrôle mission à alpha 8, terminé.»

Le sergent jurat et décidât de la marche a suivre.

(si sa plait je continue)


Dernière édition par Thelin Octane le Dim 5 Oct - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Dim 5 Oct - 0:46

Je veut la suite grand frere j'aime comment t'ecrit ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Dim 5 Oct - 21:57

Chap 2: L’attente dans la solitude

Je regardât ma montre: 16h47, nous avions encore 2 heures puis il nous faudrait trouver un refuge pour la nuit. Le sergent regarda le plan tactique de la région et traça pour lui-même un itinéraire avec son index. Au bout de quelque minutes il consenti enfin a nous expliquer.

« - On va prendre le 4x4 des rebelles pour rejoindre le prochain village, Poje tu prend le volant, Midam à la MG42. »

Puis il se tourna vers moi:

« - Tu reste ici avec Roba, évitez de faire du bruit, restez cacher et a la moindre hésitation tu tire ! »

Il me tendit un Hécate II et une trousse de secours pour Roba. Je revois encore dans ma tête cette scène ou tous les trois monte dans le Toyota blanc et disparaisse derrière les dunes en me laisse avec un blessé grave et pour seul équipement un FAMAS, un P229, un Hécate II, une trousse de secours et l’équipement basic de survie comprenant ration lyophilisé et couverture de survie. On avait pas intérêt a s’éterniser ici. Au bout de quelque instant, tout en surveillant les alentours pour déceler la présence d’éventuel retardataire, je me sors une clope et l’allume.

Cette attente me parait interminable, pourtant a peine 30 minutes après le départ de mon équipe un autre 4x4 armé arriva dans le village, je me coucha et regarda par un des trou de l’ornementation se qui se passa, la voiture s’arrêta au niveau d’une maison, le passager en descendit et frappa a la porte, une femme ouvrit, et dans une langue que je ne comprenais pas lui avait sûrement expliqué ce qui c’en passer car a peine elle eu finit que l’homme remontât dans le véhicule qui démarra en trombe prenant la direction que mon équipe avait pris. Une dizaine de minutes après mon camarade reprit connaissance. Il souffrait et du mieux que j’ai pu j’ai essayé d’alléger sa douleur. Il tourna la tête vers moi et prononça comme il pu:

« - C’est un pays de merde ! »

Puis il perdit connaissance, je mit le revers de ma main sur son front et remarqua qu’il avait de la fièvre certainement du au choc de la chute, de plus son genoux droit était littéralement retourné, il était mal en point et je sais pas comment on aller pouvoir le sortir d’ici.

La nuit commença a tomber, et pour notre propres sécurité il me semblât judicieux de nous mettre au dernier étage pour passer la nuit. Je fit plusieurs voyage pour tout descendre d’un étage mais j’avais toujours sur moi mon arme: au cas ou ! Le dernier voyage fut le plus éprouvant, je dis tirer mon camarade et essayant de lui faire subir le moins de secousse possible pour sa jambe. Finalement j’y arrive et décide de le mettre dans un coin de la pièces, je me pose a une des trois fenêtre et j’attend l’œil au aguets. La pièce ou nous nous trouvions était poussiéreuse et ne contenait qu’une vieille table en bois et 2 chaises. Profitant de faire une petite pause je déplace la table près de la fenêtre ou je suis en faction pour avoir tout mon équipement à portée de main, enfin je prend une des chaise et retourne a mon poste. Je cligne des yeux trop souvent sûrement la fatigue ou la poussière, petit a petit je garde mes paupières fermer un peu plus longtemps pour me reposé les yeux, mais d’un seul coup je sens quelque chaud de chaud sur ma joue. Je rouvre les yeux et me rend compte qu’il fait jours, comme un con je m’en assoupi. Je regarde ma montre 9h23, mon cœur bat a la chamade, mon collègue na pas eu de médicament depuis trop longtemps je me retourne vers lui et ils dors encore. Ouf me voila rassurer, puis plus par habitude que par autre chose je prend le pouls au niveau de la gorge. Rien, aucun battement … il est mort par ma faute et maintenant me voila tout seul. Son cœur sous la douleur a du lâcher. Je sens une rage profonde monter en moi, de haine contre moi-même ou se pays je sais pas trop, je verse une larme et couvre le cadavre de mon ami avec la toile.

Au bout de quelque minutes il me vient enfin l’idée de contacter le sergent par radio:

«- 3 à principale, 7 est mort, je répète; 7 est mort. A vous !

- … (grésillement)

- 3 à principale, 7 est mort, je répète; 7 est mort. A VOUS MERDE !

- … »

C’est à partir de se moment que je me suis rendu compte qu’on était extrêmement désemparé quand on était seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Dim 5 Oct - 22:09

Oui, surement on et vraiment seul... Aller la suite mon frero!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 20:46

bon sa a pas l'air de plaire, je vais la stopé alors
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 21:03

Et moi je suis quoi de la merde!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 21:07

non je te le ferai lire en réel a la maison ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 21:08

Tu me promet!?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 21:08

oui tkt pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 21:13

ok sinon je fouillerait dans ta chambre d'abord!mdr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 21:16

parce que tu le fait pas d'habitude ?! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 21:30

Hum je range toujours derriere :$ et ces juste quand je veut te prendre tes chemise pour pas avoir froid..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Mar 7 Oct - 21:36

je me disait bien que certaine me manquer et que d'autre était a lavage sans que je les ai mis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Amours éphémères et violences persistante Aujourd'hui à 16:31

Revenir en haut Aller en bas

Amours éphémères et violences persistante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Bien des amours... Les vieux mariés
» [Harpman, Jacqueline] Le Passage des éphémères
» Le printemps de mes amours
» Perle et diamant éphémères
» les amours tragiques d'un geek
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Coin Détente :: ✿ Coin artistique :: Vos créations :: Ecriture & Fan-Fictions-