Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 
anipassion.com
Partagez|

une cousine beaucoup trop charmante...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: une cousine beaucoup trop charmante... Lun 17 Nov - 15:40

Cela faisait cinq jours que Noesima était en Angleterre. Cinq jours de bonheur aux côtés de Yuyu mais aussi cinq jours d’enfer lorsqu’elle se trouvait en compagnie de la cousine de celui-ci. Lorsqu’elle avait vu pour la première Lala, Noesima en avait eu le souffle coupé. Cette magnifique couleur de cheveux caramel qui cascadait le long de son corps, ses yeux verts…
Comment yuyu avait pu y résister ?
Une sorte de guerre froide s’était déclarée entre les deux jeunes car Noesima n’avait pas tardé à comprendre que la charmante Lala était amoureuse de Yuyu.
- Pourquoi ? Pourquoi Yuyu t’aimes lui avait elle demandé un jour où Yuyu était parti aider son
Grand père à la librairie.
Lorsque Yuyu était là. Lala était un ange même avec elle. Noesima se mit à espérer qu’Eiji arriverait bientôt.
Lui il ne sera pas dupe.
- Noesima, peux tu m’aider à transporter les poubelles ? elles sont lourdes … lança la voix douce de Lala
- J’arrive répondit elle sur le même ton
Elle descendit les escaliers, voulut prendre le chemin de la cuisine et fut tirer en arrière par la main chaude de Yuyu. Il effleura doucement ses lèvres.
- Noesima !
Yuyu s’écarta d’elle.
- Ma cousine te réclame. .. tu passes beaucoup de temps avec elle et tu me délaisses, je n’ai plus qu’à aller donné des caresses au chat lui dit Yuyu d’un air moqueur
- Tu es méchant de dire ça , tu sais très bien que….
- Oui je sais l’interrompit il
Un nouveau baiser puis Noesima put enfin se diriger vers la cuisine où l’attendait « la charmante cousine ».
- Me voilà.
- Tiens prends ce sac là.
- Bien.
Elle ne jugea pas utile de lui dire que le sac désigné était bien plus gros et plus sale que l’autre.
Tant pis….
Elles passèrent devant Yuyu. Lala envoya un sourire à son cousin.
- Je suis si contente que Noesima puisse m’aider, cousin
- N’en profites pas trop quand même répondit Yuyu gentiment
Elles ouvrirent la porte. Un jeune homme s’y tenait.
- Eiji, te voilà enfin s’exclama Noesima.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Lun 17 Nov - 22:07

ahhh l'arrivée tant attendue !!!!

Merci pour tes fics, elles sont géniales!!
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mar 18 Nov - 11:51

Lala dévisagea le nouvel arrivant de la tête aux pieds.
Pas mal… mais pas aussi beau que Yuyu
Grand, élancé, portant une tenue décontractée et des lunettes de soleil, Eiji discutait avec animation avec Noesima semblant avoir oublié Lala. Celle-ci n’avait jamais d’être laissée à l’écart.
- Noesima et …..
- Eiji répondit l’interpellé
- . Oui Eiji… vous seriez peut-être mieux à discuter dans le salon ? reprit Lala en rougissant comme gêné d’interrompre une conversation.
- Tu es ?
- Oh pardon je manque à tous mes devoirs… Je me présente, je suis Lala, la cousine de Yuyu
Bientôt je serais sa femme
- Enchanté je suis ravi de faire ta connaissance….
- Moi de même. Suis moi je t’emmène au salon… Noesima peux-tu y apporter le thé ?
Noesima s’efforça de sourire :
- Bien sûr…
Puis elle se dirigea vers la cuisine. Elle prit la bouilloire, les feuilles de thé dans la boule à thé puis la bouilloire sur le gaz. Des éclats de rire retentirent du salon.
Manifestement Eiji était tombé sous le charme de Lala… Depuis que je suis une fille, je suis vraiment trop émotive et en plus je deviens jalouse….
La bouilloire siffla. Elle allait l’ôter du gaz lorsqu’une main la devança. Yuyu la posa sur la table pris la boule à thé puis le tour fut joué. Il constata alors que Noesima le regardait bizarrement.
- Tu veux me demander quelque chose ?
- Non bien sûr que non….
- Noesima… Je vois bien que quelque chose te tracasse… Dis le moi….
Noesima hésitait, appuyée contre le mur, elle baissa la tête. Décidemment, Yuyu la connaissait par cœur.
- Je…Lala… Toi balbutia-t-elle.
Il comprit. Il s’avança vers elle, la prit dans ses bras.
- Lala est ma cousine et une amie d’enfance, c’est tout lui dit-il
Cela ne la rassura guère. Après tout Eiji et ellle même n’étaient ils pas des amis d’enfance ?
- Noesima, jalouse d’une autre fille, jamais je ne l’aurais cru la taquina-t-il
- Je ne suis pas jalouse !
- Même pas un peu ? Après tout c’est vrai qu’elle est mignonne, Lala
- Yuyu Baka ! Lui jeta-t-elle avant de prendre la bouilloire et s’enfuir au salon.
Mais toi, tu es encore plus mignonne … je t’aime…
Il la rattrapa, la prit dans ses bras.
- Ne sois pas jalouse, c’est toi que j’aime. Et puis… Lala n’est pas amoureuse de moi s’exclama-t- il en riant.
Elle le dévisagea.
Il ne se rend vraiment compte de rien…..
- Allons au salon, ils nous attendent lui dit elle.
Les hommes sont lents à comprendre les sentiments des autres. Même moi, je ne m’étais pas rendu compte des sentiments de Lina lorsque j’étais encore Tsetsuna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mer 19 Nov - 1:52

Super!

MERCI ^^
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mer 19 Nov - 16:01

Eiji enleva ses lunettes de soleil parce que Yuyu lui avait la remarque que portait des lunettes de soleil à l’intérieur n’était guère approprié. Lala tourna la tête vers lui, juste faire semblant de s’intéresser à lui. Et puis…. Elle découvrit ces yeux couleur de la lune rose qui paraît lors ces longues nuits d’été. Le rose de ces yeux là sembla alors chavirer pour faire naufrage sur les joues de Lala.
- Quelque chose ne va pas ? lui demanda-t-il en découvrant le visage étonnée de Lala
- Non … Non tout va bien balbutia-t-elle. Tu veux du thé ?
- Ma tasse est encore pleine..
- Ah pardon….
Elle n’osait pas s’avouer qu’elle désirait encore se baigner dans ses deux lunes. Elle se tourna vers Yuyu.
- Tu veux….. ?
- Oui merci j’adore le thé.
Puis Yuyu partit dans son univers en racontant une histoire entendue lorsqu’il n’était qu’un petit garçon.
« C’est l’histoire d’une jeune femme dont le cœur est pris entre deux hommes. Ils l’aiment tous les deux. Elles les aiment tous les deux et pourtant elle doit choisir. Même si le premier a sa préférence du fait qu’elle le connait depuis l’enfance. L’autre a ses chances car il pense toujours à la faire rire. Elle leur propose une épreuve : « je donnerais mon cœur et ma main à celui qui me ramènera le meilleur thé qui soit ». Le premier part, il se rend dans un pays lointain où tous les seigneurs les plus riches se rendent pour faire leurs emplettes. Il achète un thé décrit comme sublime par tous les riches seigneurs. Il repart avec son acquisition que la partie est déjà remportée. Le second se rend dans un minuscule village cultivateur de thé. Il se rend près du propriétaire des feuilles de thé et lui demande son meilleur thé. Le propriétaire lui sourit tout en lui tendant un sachet de graines de Camellia sinensis. Notre héros en est très etonné. Le propriétaire lui dit :
Jeune homme saches que le meilleur thé est celui que tu auras obtenu a partir de tes propres plantes quand elles auront poussées reviens me voir.
Le jeune homme obéit. Il les plante, s’en occupe, bientôt la plante à pousser. Il se rend de nouveau chez le propriétaire qui lui montre comment préparer les feuilles de thé. Le jeune homme suit les instructions. Au bout de quelque temps, les feuilles sont prêtes. Il repart. Il se rend donc chez la jeune femme, le jour prévu. Les deux thés sont bus. La jeune femme choisit de d’accorder sa main et son amour au second….. »
- Je n e comprends pas pourquoi , ce n’est pas logique, elle aurait du choisir son ami d’enfance , non ? interrompit Lala
- La logique l’aurait voulu en effet mais rappelle toi des paroles du propriétaire « le meilleur th é est celui que l’on cultive et prépare soi même car toutes ces opérations demandent des efforts mais aussi des sacrifices pour la personne que l’on aime… lui expliqua Yuyu tout en regardant Noesima.
- C’est une belle histoire. Je comprends la jeune femme dit Noesima.
Yuyu se contenta de lui sourire.
- Tu sais l’histoire ne s’arrêtes pas là. Le premier délaissé par son amour retrouva lui aussi une personne à aimée mais bon ceci est une autre histoire…
- Raconte la moi lui demanda Noesima.
- Pas toute de suite plus tard…..
Eiji dévisagea la scène, regarda plus particulièrement Noesima. IL l’aimait tellement pourrait il de nouveau aimé ? Ses yeux couleurs de lune rose rencontrèrent les cheveux caramel de Lala.
Elle aussi…… commme elle a l’air heureuse ma Noesima.
Yuyu se tenait aux côtés de Noesima dont il tenait la main comme si il avait peur de sortir d’un rêve qu’il avait longtemps attendu. Il ne connaissait pas l’enfance de Yuyu mais il en devinait les contours. Son rival méritait d’être heureux même si lui il doutait de pouvoir atteindre le vrai bonheur. Il lui manquerait toujours quelque chose ou plutôt quelqu’un pour l’accompagner dans ce périple qu’est la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mer 19 Nov - 22:17

Lala se détendait dans l’eau chaude du bain. Elle se laissa glisser un moment dans le souvenir des yeux d’Eiji.
Quel regard....
Elle entendit le rire de Yuyu et de Noesima. Elle l’envia, comme elle aurait aimé rire avec Yuyu. C’était elle qui aurait du être à ses côtés. Ces rires lui renvoyaient le reflet de sa propre solitude. Elle se souvenait des conversations avec sa mère
« tu ne seras jamais seule, tu es tellement belle, ma chérie »
Eternel refrain qui lui faisait plaisir et la rendait heureuse. Seulement, un jour, il avait fallu quitter la demeure familiale pour rejoindre l’école. Au début, tout allait bien… Elle avait été fêté, salué par ses amis et puis… l’arrivée au collège… Le cauchemar… les garçons tentaient de la coincer pour la caresser, lui prendre des baisers…. Les filles la fuyaient jalouse des ses cheveux caramel… Personne ne l’avait aidé… Personne en dehors de Yuyu….
Sa mère elle qui en un temps glorifiait sa beauté lui avait dit :
« C’est normal qu’il te cours après… Si tu n’étais pas si belle…. Et cette couleur de cheveux…. »
Les mots avaient fait si mal, pénétrant chacune parcelle de son âme comme une lame de cutteur. Elle avait voulu disparaître. Yuyu l’en avait empêché. Il l’a ramené chez grand-père. Tout était allé pour le mieux, Yuyu était là. Elle avait très vite retrouvé le sourire puis peu à peur son cœur … Eh bien son cœur, elle le lui avait donné tout naturellement. Puis enfin le lycée ou elle avait espéré pour voir le lui ouvrir ce cœur mais Yuyu… Yuyu était parti la laissant en Angleterre tandis que lui, il donnait son cœur à une autre.
Que lui trouve-t-il ? Et Eiji…. Pourquoi lui aussi il est amoureux d’elle ? se demanda-t-elle pour la énième fois.
Elle revit Noesima en pensée.
Sa chaleur… ça doit être ça qu’ils aiment chez elle.
Bien qu’elle se déclarait la détester, elle ne put s’empêcher de la voir comme un oiseau qui offrait aux autres un voyage dans le pays de l’insouciance.
Moi je ne fais que semblant… peut-être qu’inconsciemment, ils le sentent….. depuis ce jour où Yuyu est parti… Je ne sais plus faire pour de vrai…. Si seulement, je pouvais être franche avec quelqu’un….
Elle vit alors une chose étrange se produire tellement étrange qu’elle se demanda si elle n’avait pas des visions. La vapeur de la pièce tourna, se condensa, se modela pour faire apparaître une belle jeune femme.
- Qui êtes-vous ? lui demanda Lala d’un air à demi effrayée et tentant de cacher sa nudité.
- Qui suis-je ? on me demande tellement de noms compliqués que tu n’en retiendrais aucun… Je peux juste te dire que je suis quelqu’un qui te connaît.
- Je ne vois pas comment.
La jeune femme s’approcha de la baignoire, avança une main puis la posa sur la poitrine de Lala.
- Je te connais d’ici. Je suis venue exaucer ton souhait. Tu seras franche avec une seule personne pour commencer et peut être que tu finiras pas être vérité avec tout le monde.
- Attendez je ne … je n’ai rien demandé….
- Noesima aussi n’avez rien demandé et pourtant vois comme elle est heureuse déclara la jeune femme provocant de la stupeur chez Lala.
- Noesima a….. commença –t-elle pour s’interrompre s’apercevant que la jeune femme n’était plus.
Elle entendit seulement sa voix si douce lui dire : « ton vœu est exaucé, il n’appartient qu’à toi d’être heureuse…. »
Lala hébétée sortit de la baignoire, s’enroula dans une serviette frissonnante. Elle avait peur.
Ce n’est pas vrai… Et si c’est vrai quelle est la personne avec qui je vais être franche ? non c’est impossible… Noesima…. Je dois lui parler, elle, elle saura quoi faire ! Noesima a vraiment eu recours à elle ? C’est quoi cette histoire ?
La chaleur, l’angoisse … la pièce tournait tournait autour d’elle comme si elle se trouvait prisonnière d’un manège sans fin. Elle se sentit chuter puis rattraper par deux bras salvateurs.
Qui….
Puis elle sombra dans l’inconscience. Tout était noir comme ce jour où ces garçons avaient failli lui faire du mal… Déjà, elle entendait leur pas… sentait leur main sur son visage….. Elle hurla….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Jeu 20 Nov - 21:29

(la suite ce weekend)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
Snowfire
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2097
Age : 21
Localisation : Parmi la chaleur du printemps ( Et le vent un peu trop puissant)
Date d'inscription : 30/10/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Ven 21 Nov - 0:57

NAH! Pas capable d'entendre jusque là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Ven 21 Nov - 1:03

( lol c'est bon l'imagination est revenue ce soir, en fait j'écris au jour le jour donc cest pour ca je ne suis jamais sur de la date ou je poste )
A demi inconsciente, elle vit le sol s’éloigna d’elle, puis le voir bougeait pour devenir le bois du couloir et enfin celui des escaliers. Quelqu’un la portait. Une poitrine ferme, deux bras musclés… Un homme.
Yuyu….
Elle leva la tête vers lui. Deux lunes roses…..
Ce n’est qu’Eiji
Et pourtant, elle lui en était reconnaissante. Elle se sentait faible, malade. Elle vit la porte de sa chambre. Elle ne voulait pas qu’il y entre. Aucun homme n’y était entré, même pas Yuyu. C’était son sanctuaire où elle laissait éclater la vérité sur un journal intime. Elle fit un mouvement vers lui…
Il ne va pas comprendre
Aucun homme ne devait entrer. Elle n’était pas encore prête à refaire confiance.
- Noesima ! Noesima ! appela-t-il de sa voix de ténor
- Oui ! répondit cette dernière
- Viens m’aider !
- J’arrive !
Non je ne veux pas qu’elle me voit ainsi. Je ne veux pas d’elle !
Mais déjà sa voleuse d’amour, elle arrivait.
- Ouvre moi la porte, s’il te plaît !
- Mais qu’est ce que….
- Ce n’est pas ce que tu crois, elle est tombée dans les pommes ! elle a hurlé ! et….
- ….
- Ça veut dire quoi ?! attends une seconde, tu ne crois tout de même pas que je suis allé jouer les pervers de service !
- Je ne sais pas après tout tu entres bien dans les chambres des jeunes filles alors qu’elles se changent !
- Ce n’est pas vrai !
- Ah oui ?!
- C’est vrai, je suis entré mais c’est parce que j’avais oublié que t’était une fille !
- Mets la sur son lit et du balais !
- Je….
- Tu ne veux tout de même que je la déshabille devant toi ?!
- Mais pour qui tu me prends ?!
- Pour un mec ! et les mecs vous êtes tous pareils !
- Même yuyu ? lui demanda-t-il pour la taquiner puis attends tu veux dire que….
- Sors d’ici s’exclama-t-elle en rougissant de plus belle et en attrapant une paire de pantoufle.
Eij sortit, s’inquiétant un peu pour Lala après tout, ce cri. En descendant les escaliers, il se heurta à yuyu.
-Quoi tu veux que je t’embrasse ? désolé mais je suis tout à Noesima… lui demanda un Yuyu moqueur
- Baka ! Ce n’est pas le moment de jouer les Baka-Hentaï de service, je te signale que ta cousine est dans les vapes.
- Qu’est ce qui s’est passé ? lui demanda-t-il
- Je ne sais pas, je passais près de la salle de bain et….
- Et tu en as profité pour te rincer l’œil
- Mais pour qui vous me prenez Noesima et toi ?!
- Je sais je sais tu voulais te consoler car tu n’as pas eu mon cœur et….
- Mais qu’est ce que tu racontes comme délire s’exclama Eiji en lui écrasant un livre sur la tête
- Eiji est méchant alors que je suis tout gentil avec lui….
- Yuyu … Tu me tues lâcha Eiji vaincue par la Baka attitude
Eiji partit faire un café pour lui et Yuyu en attendant que Noesima revienne leur donner des nouvelles de lala. S’il ne s’était pas détourné alors il aurait pu voir le visage de Yuyu l’inquiétude se glisser.
Je croyais que lala s’en était remise. Peut-être que la présence d’Eiji lui rappelle de mauvais souvenirs. Je compte sur toi, Noesima car je crois que ce qui lui a manqué à l’époque c’est de l’amour et toi tu en as tellement à donner….
Il se tourna vers la fenêtre, admira le ballet des nuages.
Si seulement Lala trouvait la personne qui sera comme Noesima avec moi alors elle pourrait surmonter tout ça….
Le cafetière se mit à chanter joyeusement. Eiji se servit du tout. Sans le vouloir, la douceur de la jeune fille contre lui se glissa en lui rougissant ses joues.
Elle avait l’air si fragile…..
Lala, un prénom qui évoquait une musique joyeuse et entraînante. Il savait qu’elle était amoureuse de Yuyu. Il le voyait inscrit dans sa voix, son regard qui prenait des teintes évoquant le soleil d’Orient.
Ce serait bien qu’elle devienne amie avec Noesima. Si elle devenait amies alors il pourrait peut-être devenir aussi son ami.
Dehors, parmi les camélias, une Dame à la chevelure ébène couvait d’un regard protecteur tout ce petit monde.
- Jeunes hommes, vos vœux seront exhaussés
Plus que vingt personnes à rendre heureuse et elle, la Dame à la chevelure d’ébène pourrait briser ses chaînes….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Ven 21 Nov - 15:25

Avec des gestes très doux, comme ceux d’une mère avec son enfant, elle fit glisser La serviette du corps de Lala puis prit un pyjama dans l’armoire et l’habilla.
Elle a l’air si fragile et pourtant, avec moi, c’est une vraie peste.
Elle mit Lala dans son lit, approcha une chaise. A la voir ainsi, si pâle et si défaite, comme écroulé par quelque chose la rongeant de l’intérieur, Noesima éprouva une sorte de compassion. Qui était elle pour juger Lala ? N’avait elle pas elle aussi commit des erreurs ? N’avait-elle pas blessé son ami d’enfance ?
Lala s’agita dans son sommeil. Noesima posa une main rassurante sur cette main crispée.
Au fond, elle et moi, on se ressemble un peu…
La main se détendit comme rassurée par la chaleur dégagée par la main de Noesima.
- Ne pars pas murmura Lala dans son sommeil à une ombre qui s’éloignait d’elle pour la laisser de nouveau dans la solitude.
Noesima accentua la pression de sa main pour la rassurer. En contemplant la chambre de Lala, Noesima eut un sentiment de vide : pas de poster, pas de bouquet sur le bureau, un papier peint bleu cendre, des meubles sans bibelots, pas de peluche sur le lit.
Ce n’est pas une chambre vivante….
Sur la table de chevet, une lampe blanche qui éclairait la pièce d’une lumière tremblotante. Un tiroir quasi ouvert.
Une photo ?
Elle savait déjà de qui mais elle ne put résister à la regarder. : Yuyu et Lala enfants se tenant par la main.
Qu’il était Mignon mon Yuyu… et Lala aussi … Son sourire est sincère…
La porte de la chambre s’ouvrit. Noesima remit discrètement la photo là où elle l’avait prise. Deux bras entourèrent ses épaules et la pressèrent contre une poitrine musculée. Sans se retourner, elle glissa la main dans les cheveux de Yuyu. Ce simple geste suffit à rassurer Yuyu.
Ce qui est magique avec toi… C’est qu’on n’a pas besoin de parler…. Ta chaleur suffit à me réconforter.
Il caressa le bras de Noesima pour la remercier.
- Tu veux quelque chose ? je peux te relier si tu veux ?
- Je veux bien du café. Ca va aller, je suis capable de veiller sur elle.
- Noesima, je t’aime tellement….
- Moi aussi Yuyu….
- Je te rapporte ta tasse dans dix minutes
- Merci
Lala était sorti de son sommeil depuis l’arrivée de Yuyu. Elle les entendit, entendit surtout les mots d’amour qu’ils prononçaient. Sans le vouloir, ils la blessaient. Malgré la douleur, elle s’efforça à ne pas ouvrir les paupières. En même temps, la main de Noesima sur la sienne la réconfortait même si elle refusait de se l’avouer. Elle ne voulait pas que cette main s’éloigne d’elle.
J’aimerais bien que les deux lunes roses s’inquiètent pour moi pensa-t-elle en entendant Yuyu dire à Noesima que son café serait apporté par le « pervers ».
Les pas de Yuyu s’éloignèrent, la main de Noesima cessa de recouvrir la sienne. Le froid se glissait d e nouveau en elle.
Ils me laissent derrière….
Soudain une berceuse s’éleva dans la pièce. Noesima chantait pour elle. Une voix mélodieuse, pleine de tendresse que l’on a lorsque l’on veut éviter des cauchemars à un enfant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Ven 21 Nov - 20:22

merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Dim 23 Nov - 1:43

Noesima fut réveillée par une main sur son épaule.
- Va dormir, je vais veiller sur elle maintenant lui dit une voix masculine
- Non ça va, je peux rester
- Tu parles, tu dors assise
- Mais…..
- Va, je prends le relais et après ce sera Yuyu. Si bien sûr, il arrive à se réveiller….
- Tu ne vas en profiter ?
- Baka ! Tu crois que c’est mon genre ?!
- Je te taquine ! et puis si tu as ce regard là au réveil de la belle au bois dormant, elle risque de replonger dans un sommeil bien éternel.
Eiji soupira en attendant le léger rire de Noesima s’éloignait de la pièce.
Elle est vraiment heureuse songea-t-il
Il regarda Lala. Depuis quelques heures, une fièvre tenace avait envahie l’évanouie. Elle respirait difficilement. Il changea la compresse sur son front.
- Ca devrait te faire du bien.
Il repartit quelques années en arrière. A l’époque où les gens avaient peur de lui à cause de ses yeux. Personne ne les aimait. Ils pensaient que c’était le regard de quelqu’un destiné à tuer. Combien de fois avait il déménager ? Combien de fois avait il changé d’école ?
Nayumu Hanami… pourquoi je repense à cet enfoiré.
Il avait rencontré ce personnage, cause de son dernier renvoi et déménagement, à l’école primaire. Un an avant sa rencontre avec Tsetsuna. C’était un camarade de classe, chétif et mauvais comme la gale.
- Un jour, tu seras un tueur, lui avait il chantonné à l’oreille.
Il était habitué à ce genre de remarque aussi n’avait il pas relevé. L’autre vexé , sans doute pour ne pas avoir réussi à faire mouche au premier essai, avait rajouté :
- Ta mère, elle doit avoir honte de toi. Ce sera, sans doute elle que tu tueras la première. Je sais pas quel genre de type, elle a du fréquenter pour avoir un garçon comme toi…
Cette dernière remarque avait été le coup de grâce. Il s’était laissé envahir par la colère.
- Ne parles pas de ma mère comme ça ! l’avait il averti en serrant les dents
Et l’autre riant aux éclats avait continué. Eiji s’était approché de lui laissant dans le brouillard tout le reste de la classe, l’école pour ne se concentrer que vers Nayumu. Il l’avait frappé encore et encore, paralysant les professeurs en criant :
- Tu te trompes c’est toi que je tuerais le premier !
Il avait fallu que le colossal directeur arrive pour que la bagarre s’interrompre. Il avait fallu s’excuser, voir sa mère s’humilier, déménager puis repartir. Dès lors, eiji s’était juré de ne laisser plus personne s’approcher de lui. Et puis, Tsetsuna était arrivé et l’avait tiré de sa prison. Ils étaient devenus les meilleurs amis du monde. Et puis maintenant, l’amitié s’était transformée en amour.
Quelle ironie tout de même. Il m’aimait lorsque je ne l’aimais pas et maintenant je l’aime et c’est lui qui ne m’aime pas comme je le voudrais…
Pourtant il éprouvait une souffrance mêlée de bonheur.
Après tout, elle est heureuse après avoir tant souffert….
En tout cas, il lui était reconnaissant de lui avoir accordé son amitié. Tsetsuna l’avait sauvé. Ce jour là, un ballon avait roulé aux pieds d’Eiji puis Tsetsuna était arrivé. Eiji tenait le ballon dans les mains puis lui avait renvoyé. Et comme il s’apprêtait à retourner chez lui, Tsetsuna lui avait dit :
- Ben alors tu ne veux pas jouer avec moi ?
Et ces seuls mots avaient suffis. Grâce à Tsetsuna, il s’était intégré et son sentiment d’injustice et de rancœur s’était apaisé.
Cependant en regardant Lala, il espérait que jamais il ne lui ferait peur. Il s’était fait la promesse ce jour là où il avait joué pour la première fois avec quelqu’un que jamais plus il ne serait violent envers quelqu’un.
Et pourtant, quelque chose dont il ignorait encore l’existence rôdait dehors ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Dim 23 Nov - 21:53

La lumière de la lune tira du sommeil Lala. Sous cette lumière blanchâtre, sa chambre lui apparaissait plus sinistre qu’à l’ordinaire. Son regard balaya la chambre d’un trait puis soudain s’arrêta sur une chevelure blonde qui reposait sur son lit.
Qu’est ce que ?
Elle reconnut les cheveux d’Eiji blanc sous l’éclairage de la lune. Les bras repliés sous sa tête, sa respiration légère tout indiquait qu’il dormait.
Un vrai prince au bois dormant…..
Le sommeil donnait au jeune homme un aspect rassurant, comme celui d’un ange gardien. Et pourtant, il semblait tout chétif comparé à Yuyu.
Je suis sûre qu’il ne sait même pas se battre….
Soudain, il se mit à bouger. Les deux lunes roses apparurent un moment pour disparaître de nouveau derrière les paupières.
Ouf j’ai cru qu’il s’était réveillé….
Elle sentait ses joues brûlaient.
Allons reprends toi….
- Je t’aime dit il soudainement dans son sommeil
Elle failli pousser un cri de surprise.
Il m’aime ? Mais je ne le connais pas ! Il a du succomber à mon charme c’est sûr… Je vais lui briser le cœur. C’est Yuyu que j’aime donc voilà.
- Noesima murmura-t-il
Mi déçue, mi rassurée, elle tendit la main pour dégager une mèche qui dansait sur le front du d’Eiji.
Qu’est-ce-qui lui trouve tous ? Ce n’est qu’une fille stupide qui prend tout avec le sourire.
- Quoi ? Tu m’aimes aussi Noesima comme avant continua Eiji dans son sommeil
Quoi ? Noesima aimait Eiji.
Elle se repassa tout le film de la journée pour tenter de revoir des gestes, des paroles qui auraient trahi Noesima. Mais rien. A part cette complicité, rien ne laissait paraître qu’il y avait eu autre chose entre eux.
- Je sais tu m’aimes comme un ami poursuivit Eiji d’une voix qui trahissait combien il souffrait.
Ainsi je ne suis pas la seule à aimer quelqu’un qui ne m’aimes pas. Pauvre, pauvre Eiji, elle ne mérite vraiment pas que tu l’aimes.
- Si seulement Noesima n’était pas apparue… Yuyu et elle ne serait pas ensemble. Et toi, tu serais avec Noesima dit elle en regardant la lune tout en s’adressant à Eiji.
- Ainsi tu es amoureuse de Yuyu déclara un Eiji parfaitement réveillé
Lala resta un moment sans voix.
- Tu…Tu ne dormais pas
- Si mais tu as tellement gigoté pour regarder par la fenêtre que tu m’as réveillé
Elle s’approcha de lui, le saisit par le col bac et elle lui jeta à la figure :
- Si jamais tu lui répètes, je.. Je te tuerais !
Une chevelure d’ébène contempla un moment les deux gens et murmura :
- Voici la personne avec qui tu ne pourras jamais menti
Lala se tourna vers le coin où elle avait entendu cette voix mais elle ne vit rien. Pas la moindre trace d’une précense. Elle entendit alors une autre voix malicieuse, comme un fauve qui se pourlèche les babines avant de passer à table. Elle entendit :
- Si ton souhait de tout à l’heure, tu veux le réaliser alors viens me trouver….
Des frissons glacés l’enveloppèrent .Son souhait oui mais lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mar 25 Nov - 10:20

Lorsque lala s’éveilla de nouveau, elle constata que c’était le matin. Elle se frotta les yeux.
Tiens il est parti
Mi déçue- mi soulagée, elle commença à farfouiller à droite et à gauche pour retrouver sa robe de chambre. Elle n’entendit pas la porte s’ouvrir, elle ne se rendit pas compte du charmant tableau qu’elle offrait dans sa charmante nuisette. Elle sentit bientôt qu’elle n’était plus celle, elle se retourna. D’abord étonnée de la soudaine rougeur des joues d’Eiji et puis elle comprit. Elle lui lança à la figure la première chose qu’elle trouva puis fonça retrouver refuge sous ses draps. Avec adresse, Eiji réussit à éviter la pantoufle, sans faire tomber le plateau qu’il tenait dans ses mains.
- Je constate que tu as retrouvé tes forces lui lança-t-il moqueur
Elle préparait déjà son mensonge, déjà il était sur les lèvres :
- Je suis encore faible avait elle voulu comme elle l’aurait fait avec n’importe qui pour qu’on la plaigne.
Mais au lieu de ça, elle lui sortit :
- Ouais espèce de Baka assez pour t’envoyer en enfer !
Mais que se passe-t-il ?
- Avec une pantoufle ? lui répondit Eiji sans montrer le moindre signe de surprise tout en posant le plateau sur les genoux de Lala.
- C’est Noesima qui l’a préparé ? lui demanda-t-elle histoire de se changer les idées
- Oui...
« ca doit délicieux voulut elle répondre »
- J’espère que ce n’est pas empoisonné répondit elle à la place.
Mais ?! Mais ?!
- Ce n’est pas le genre de Noesima.
- Ouais elle est du genre à croire que tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil dit elle au lieu de dire un
- « je sais, elle est gentille avec tout le monde »
Eiji la dévisagea étrangement. Il sentait que quelque chose avait changé chez Lala.
Qu’est-ce que c’est ?
Elle se tenait là devant lui pensive.
A quoi pense-t-elle ? A yuyu sûrement….
En réalité, pour une fois, Lala ne pensait pas à Yuyu mais à elle-même. Il semblait que chaque fois qu’elle ouvrait la bouche, elle ne pouvait plus mentir. Soudain, elle se mit à rougir.
- Wouaaaa, t’es toute rouge, tu as encore de la fièvre ? dit Eiji
Sa main se posa sur le front de Lala ce qui eut pour l’effet d’accentuer sa rougeur.
Si je dis la vérité tout le temps alors….alors je… je vais être franche avec tout le monde et…et… mes sentiments…. Yuyu va savoir que… Je l’aime… je ne peux pas, je ne suis pas prête… calme-toi, Lala. Vérifie d’abord que ça marche avec tout le monde après seulement si c’est le cas, tu pourras paniquer….
- Non pas de fièvre. Quelque chose te perturbe ?
Non pensa-t-elle
- Oui répondit elle
En tout cas, une chose était sûre .Elle ne pouvait plus mentir à Eiji. Elle se força à avaler jusqu’à la dernière bouchée de son déjeuner elle était perturbée par sa découverte mais aussi bien qu’elle refusa de se l’avouer par la présence d’Eiji.
Il est mignon, les cheveux en bataille….
Le soleil dansait joyeusement dans les cheveux de Lala qui prenait la délicieuse couleur du caramel que l’on dort au four, Eiji éprouva une folle envie dans respirer le parfum. Qui sait si ils en avaient le parfum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Jeu 27 Nov - 15:46

Toute la journée, Lala demeura angoissée à l’idée de croiser quelqu’un.
Si je dis la vérité, je dirais tout haut ce à quoi je pense….
Pensée incessante l’empêchant d’être attentive à ce que lui racontait Yuyu. Elle le laissait parler espérant qu’il ne lui poserait pas de questions. Et pourtant il est bien connu qu’on nous pose au moins une question par jour.
- Dis lala, tu penses quoi de Eiji ? lui demanda-t-il
Comme elle se taisait, il la taquina :
- Je vois… Tu es troublée par son charme… tu vas donc te tourner vers lui et me laisser vide sans affection.
« Oui il a de magnifiques yeux mais c’est toi, je t’aime, il n’y a que toi qui compte pour moi » pensa-t-elle rougissante.
- Il est sympas mais sans plus.
- Mmmm
- Quoi ?
- Rien je me disais juste que cette rougeur sur le visage me paraît bien suspect…
- Tu racontes n’importe quoi ?
- Y-a-t-il quelqu’un d’autre que je ne connais pas….
- Non s’exclama-t-elle tout en pensant « oui toi »
Mi soulagée mi déçue, elle constata qu’elle pouvait encore dissimuler à Yuyu ses sentiments. Maintenant, elle devait essayer avec Noesima.
« ca va être affreux si je sors tout ce que je pense d’elle devant Yuyu »
Elle la chercha. Elle tomba sur Eiji qui sortait de la salle de bain enveloppé dans une serviette. Découvrir le torse musculé d’Eiji ne la laissa pas indifférente.
- Baka ! qu’est-ce-que tu fais ?!
- Ca ne se voit pas ? Je sors de la douche.
- Tu pourrais plus te couvrir….
- Désolé, quelqu’un m’a chipé mes affaires et je suis sûr que c’est ton imbécile de cousin !
- Ne le traites pas d’imbécile ! va-t-habillé, hentai !
- Quoi, la vue est si déplaisante que ça ? c’était plus une remarque qu’une question cependant elle apparut comme question aux oreilles de Lala aussi au lieu de répondre « je m’en fiche » elle répondit :
- Elle est admirable !
Les joues d’Eiji se colorèrent et celles de Lala devinrent rouge sang.
- Ce..ce…ce…n’est …n’est.. pa…pa ce que je voulais dire ! s’exclama-t-elle en prenant les jambes à son cou.
Elle s’enferma dans sa chambre et se jeta sur son lit. Elle tenta vainement de remplacer l’image d’Eiji par Yuyu mais aussitôt qu’elle essayait, celle-ci était aussitôt remplacer par le torse musclé dont elle venait d’avoir la vision.
On frappa à la porte. Noesima entra :
- Tu as encore oublié de prendre ton linge propre… Ca ne va pas ?
- Laisse-moi ! Je ne peux pas t’affronter maintenant ?
- M’affronter !
- Va-t-en !
- Oui ; oui calme-toi mais si tu as besoin de quelque chose…
La porte se referma.
Je ne pouvais pas l’affronter… Je ne pouvais tenter de voir si je lui dis la vérité pas maintenant…. C’est trot tôt….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Jeu 27 Nov - 23:59

Le souffle court, elle entendit la porte de sa chambre s’ouvrir. Des pas. Silence. Elle fit mine de continuer à dormir.
Qui est là ? Qu’est ce que cette personne ne me veut ?
Un soupir. Une main glissa sur son front.
- Pas de fièvre lâcha Noesima.
- Mais elle se conduit étrangement depuis….
- Depuis que tu te promènes à moitié nu
- Je n’étais
- Tu nies ?
- Non mais je ne vois pas en quoi …
- En quoi cela peut perturber une innocente jeune fille auprès de qui tu as joué les hentais de service.
- Tu continues avec ça….
- Désolée, je comprends ce qu’elle ressent… tu ne te rappelles pas être entré dans ma chambre un certain soir sans frappé…
- Je me suis déjà excusez….
- Oui mais je suis devenue une femme donc t’aurais pas du entrer sans frapper….
- Désolé, si j’ai quelque peu oublié conservé les habitudes que j’avais auprès de toi lorsque t’étais un mec !
- Chut ! tu veux qu’elle se réveille ? Dieu sait ce qu’elle va se mettre dans la tête après….
- C’est sûr, elle se fera des films. Elle va croire que….
- Vas-tu te taire !
La porte s’ouvrit.
- Encore entrain de vous chamailler dit Yuyu avec un sourire
- C’est parce qu’il raconte des bêtises se justifia Noesima
- Quoi ! je ne dis que la vérité ! répliqua Eiji
- On peut savoir de quoi vous causez ? demanda Yuyu
- J’expliquais à Noesima que je n’ai pas fait exprès de la surprendre à moitié à poil dans sa chambre. Que si je n’ai pas eu l’idée de frapper à la porte c’était parce que j’avais quelque oublié qu’elle était une fille. Après tout c’était un mec.. expliqua Eiji.
- Attends une minute, quand l’as-tu surprise à poil demanda Yuyu jaloux.
- Je n’étais pas à poil…C’était avant bien longtemps avant que nous soyons ensemble répondit Noesima.
- Tu es pardonnée, Noesima, tu n’y es pour rien. Quant à toi, évite de la regarder, elle est à moi maintenant dit yuyu en souriant.
Là sans le vouloir, la main de Yuyu se retrouva sur la poitrine de Noesima. Il se rendit compte un peu trop tard qu’il venait de faire une erreur en découvrant le visage de Noesima. Eiji, en voulant se sauver, se prit les pieds dans la couverture du lit à moitié tombée par-terre, et tomber sur Noesima. Cette dernière sentit la goutte d’eau déborder du vase.
- Vous…vous…avez…osez…
- Noesima, mon lotus adorée calme toi. Dit Yuyu qui découvrait combien il pouvait être dangereux de provoquer la colère de Noesima.
- Noesima, je te prie de m’excusez au nom de notre vieille amitié commença-t-il et il ne sut jamais ce qui l’avait poussé ce jour là à continuer. Il continua sans voir le désespoir glissait sur le visage de Yuyu.
- . Je sais que tu dois être en « mauvaise semaine »
Il eut un silence qui n’augura rien de bon. Parce qu’elle croyait lala endormi, elle poussa les garçons hors de la chambre jusque dans le salon et là, elle explosa.
- Mon cher yuyu, au nom de notre amour, je ne vais pas te tuer… Eiji, au nom de notre vieille amitié, je ne tuerais pas…. Commença-t-elle d’un ton calme en souriant.
Les deux garçons poussèrent un soupir de soulagement.
- Je vais vous torturer jusqu ‘à ce que vous appreniez à bien vous comporter devant les filles continua-t-elle sur le même ton tout en souriant.
Elle s’empara d’un crayon, d’un planning, une feuille et commença à écrire. Au bout de deux heures, le planning fut plein, elle leur tendit avec un sourire.
- Voilà toutes vos tâches à faire, messieurs, régler heure par heure. Et ceci est une liste des courses à faire pour Eiji en plus des tâches du planning qu’il devra faire.
- Pitié pas les courses ! s’exclama Eiji
- Attends une minute, Noesima. Quand est-ce que l’on dort ? Ton planning…. Commença yuyu en découvrant le planning d’un air affolé.
Noesima qui s’apprêtait à regagner sa chambre, fit volte face.
- Ah ? des plaintes ?! tu préfères que je te fasse faire autre chose….
- Non fit Yuyu soumis.
Les lèvres de Noesima se posèrent sur les siennes.
- Bonne nuit, mon amour… a demain…. Bonne nuit, Eiji.
Noesima les laissa la en proie à l’espoir que d’ici demain, elle serait calmer. En fait, elle n’avait pas du tout l’intention de les faire travailler ainsi. Elle sourit. Sa vengeance, elle la trouvait dans le fait qu’ils passeraient sans doute la nuit à se demander comment ils feraient tout ça, comment ils y survivraient, en d’autres termes, cette nuit blanche serait sa revanche. Elle rit en revoyant leur visage déconfit en découvrant le planning.
La tête qu’ils avaient…..
Dans une autre partie de la maison, Lala s’interrogeait sur la conversation qu’elle venait d’entendre. Elle ne comprenait plus rien.
J’ai du rêver. Noesima n’est pas….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Ven 28 Nov - 13:10

ahahaha mais que va t'il se passer ? !

merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mar 2 Déc - 15:36

Les deux garçons passèrent une nuit blanche se demandant comment ils allaient effectuer toutes les tâches se trouvant sur le planning. Pour décider qui allait faire quoi, ils lancèrent les dés. Eiji se retrouva alors chargé de faire les courses ce qu’il avait en horreur.
- Te plains pas c’est moi qui dois faire la cuisine s’exclama Yuyu
- Je sens qu’on ne va pas manger de la semaine…
- Encore une critique et je ne ferais rien du tout !
- Alors tu te feras étriper par Noesima…
- Elle n’oserait pas, je suis son petit ami…
- Ca tu vois, je n’en suis pas si sûr…
- Et si on se révoltait !
- Et tu veux qu’on fasse comment ?
- Ecoute, elle n’est pas encore levée. Je suis sûr que Lala sera de son côté donc… ce qu’il faut faire c’est les empêcher de descendre. Apporte un parapet, on va s’en servir pour barrer les escaliers !
- Ok, toi fais les bombes à eau !
- Génial comme idée !
- Il faut trouver autre chose aussi…. De l’huile dans les escaliers, elles ne pourront pas descendre !
Les deux garçons s’activèrent, piégeant les escaliers en renversant de l’huile sur chacune des marches, préparant les bombes à eau et s’armant de balais. Sans se douter de rien, Noesima alla lever Lala.
- Tu te sens mieux ?
- Oui je vais bien
Si on veut voir ton visage me donne un ulcère pensa Lala.
- Tu viens, on va déjeuner. Les garçons sont déjà levés. Dit Noesima ponctuant sa phrase d’un petit rire étouffée
- Pourquoi tu ris ?
- Parce qu’ils doivent avoir passer une nuit blanche en se demandant comment ils allaient faire pour accomplir toute cette liste répondit elle en tendant la liste à Lala.
- Et pourquoi cette vengeance ?
Noesima raconta alors la maladresse des garçons tout en se dirigeant vers les escaliers, Lala à son côté.
- Pourquoi ça te gêne, Yuyu est ton petit ami répliqua Lala. Tout en pensant qu’elle comprenait Noesima.
- Mais je….
Une bombe à eau lancée avec vigueur interrompit Noesima. Lala allait éclater de rire lorsqu’ une autre bombe atterrit sur ses vêtements.
- Qu’est-ce qui vous prends ?! éclata-t-elle de rage.
- Ceci est une révolte ! Nous refusons de céder à vos exigences ! on arrêtera la guerre lorsque vous nous aurez délivrés de notre esclavage !
Lala allait répondre qu’elle n’avait rien demandé lorsqu’une bombe vint faire un tour dans son champ de vision, elle dut faire un bond de côté pour l’éviter. Elle se leva, dévisagea Noesima. Elles étaient d’accord.
- Vous ! vous êtes morts ! s’exclamèrent-elles.
Elles firent demi-tour et se dirigèrent vers la chambre de Lala devenue leur QG. Yuyu et Eiji se regardèrent.
- Les filles 0, les garçons Un, la bataille sera rude, camarade lança Yuyu à Eiji
- Ah mon avis, elle sera plus que rude. Dis, ta cousine, elle est….
- N’y pense pas !
- Je vois… On est mal…
- Arrête de te plomber le moral soldat
Le silence s’installa entre eux. Ils regrettaient presque d’avoir pris cette décision. Désormais, il était impossible de revenir en arrière. Ils devaient vaincre ou mourir. L’angoisse les prit au tripes, ils se sentirent comme des soldats sur le front, tremblant en imaginant ce que concocter les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mar 2 Déc - 15:37

Lala s’assit sur le lit et dévisagea Noesima.
- Alors qu’est-ce qu’on fait ?!
- Patience, je réfléchis… J’ai une idée ! vite suis moi !
Avec étonnement, Lala lui obéit. Soudain, le rouge lui envahit le visage lorsqu’elle découvrit où Noesima l’entraînait.
- Mais c’est la chambre de Yuyu ! Mais…
- Chut….
Elles entrèrent dans le sanctuaire du jeune homme où Noesima n’était encore jamais venue. Elle se sentit rougir puis se reprit.
- Aide-moi.
Au signe de Noesima, elle ouvrit le lit.
- Et maintenant ?
- Ils aiment l’eau ! tu vas voir je vais leur en donner de la flotte !
Elle vida tout le vase de fleurs dans le lit de Yuyu.
- C’est un peu méchant, ça ? demanda soudainement Lala.
- Je ne trouves pas. Aide-moi à refaire le lit.
- Okay…
- Maintenant….
- Quoi ce n’est pas fini ?
- Bien sûr que non.
Elle vida l’armoire de Yuyu de tous ces vêtements sous l’œil médusé de Lala. Elle fit signe à cette dernière de la suivre à nouveau. Là le lit d’Eiji subit le même sort ainsi que l’armoire.
- Maintenant on va échanger leur vêtement !
- Cool…
Aussitôt dit aussitôt fait.
- Et maintenant….
Lala se mit à réfléchir intensément. Puis elle eut une idée.
- Noesima, cette fois ci c’est toi qui va me suivre…
- Qu’est ce que tu vas faire ?
- Suis moi.
Lala conduisit Noesima au grenier. Elle farfouilla dans les cartons et trouva ce qu’elle cherchait.
- Des billes ! s’exclama Noesima
- Et pas qu’un peu…
- Oui mais si ils allument la lumière, ils vont les voir
- C’est pourquoi on va enlevait les ampoules des lampes !
- Pas bête.
Elles s’activèrent. Elles décidèrent aussi de mettre de la mousse sur la clenche des portes de leurs chambres.
- Et maintenant, il va falloir qu’on mette en valeur notre talent d’actrice.
- Que veux tu dire ?
Noesima murmura quelque chose à l’oreille de lala qui éclata de rire.
Les garçons vous allez payer !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
Snowfire
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2097
Age : 21
Localisation : Parmi la chaleur du printemps ( Et le vent un peu trop puissant)
Date d'inscription : 30/10/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mar 2 Déc - 15:40

OUAIS! TROP BON! Tu vas faire une suite demain ou a soir en en!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mar 2 Déc - 20:26

Eiji commençait à avoir la tête qui se balançait, il regarda Yuyu qui lui aussi semblait sur le point de s’endormir.
- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
C’est la voix de Noesima
Il se tourna vers Yuyu. Lui aussi avait entendu. Ils enlèverent la barrière séparant les deux fronts ils virent alors le visage paniqué de Noesima qui regardait Lala étendue par-terre ,comme une poupée désarticulée.
- Lala s’écria Yuyu
Et alors dans leur précipitation, ils oublièrent l’huile dans les escaliers et tombèrent à la renverse.
- Yuyu c’est pas le moment d’essayer de m’embrasser s’exclama Eiji
- Baka ! je suis tombé sur toi mais c’est un accident !
- Je me méfie avec toi !
- C’est pas le moment de discuter !
Ils montèrent doucement les escaliers en veillant à ne pas perdre l’équilibre.
- Ca glisse s’exclama Yuyu
- Normal c’est de l’huile lui répondit Eiji
- On aurait du réfléchir à ça avant de faire ça !
- Je te l’accorde.
Ils finirent par réussir à grimper. ils baissèrent la tête cherchant à reprendre leur souffle puis la relèvèrent se sentant soudainement observés.
- Lala ! s’exclamèrent ils en découvrant la jeune fille debout et les regardait d’un air triomphant
Et avant qu’ils n’ai eurent le temps de s’échapper, ils furent attrapés par les deux jeunes filles.
- Calme ! on fait la paix s’exclama noesima en faisant un clin d’œil à Lala dans le dos des deux garçons
- Oui la paix après tout ce n’était que de l’eau répliqua Lala
- C’est vrai, on est pardonné demanda Eiji
- Pardonné ! répondirent les deux jeunes filles.
- Bon on va nettoyer les escaliers
- D’accord nous on va faire la cuisine !
- Bonne nouvelle !
Elles partirent toutes les deux en éclatant de rire en filant dans la cuisine. Là, elles sortirent les aliments.
- On va leur faire quoi à manger ? demanda Lala
- Un truc délicieux comme ça ils ne se douteront de rien pour cette nuit
- Je les plains s’exclama Lala en pouffant
- Moi pas ! dit Noesima.
Voyant Noesima d’aussi bonne humeur, Lala s’approcha d’elle et lui posa la question qui la pertubait depuis la conversation de l’autre nuit.
- Dis Noesima qui est Tsetsuna ?
Noesima sentit le plat lui échappait des mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Mer 3 Déc - 22:24

Noesima se baissa pour ramasser les débris du plat, paniquée.
Sait elle quelque chose ? qui lui a parlé de Tsetsuna ? qui…
- Noesima, est-ce que ça va ? demanda Yuyu qui venait d’entrer dans la cuisine
- Ce n’est rien, j’ai .. Je… Le plat m’a échappé des mains…
Mais les yeux de Noesima tenaient un autre langage :
Yuyu aide moi !
Yuyu se baissa pour aider Noesima .
- Peux-tu aller chercher le balais demanda Yuyu à lala
Lala hésita un court instant. Elle savait que c’était seulement un prétexte et puis elle se décida car de toute façon, maintenant que Yuyu était là, aucune confidence entre filles ne pourrait être faite. C’était la première fois qu’elle regrettait la présence de Yuyu. Elle devait se dépêcher, elle fonça au placard puis en retira le balais et enfin s’arrêta à la porte de la cuisine sans signaler sa présence. Silence puis la conversation entre les deux amoureux démarra :
- Alors que s’est il passé ? demanda Yuyu
- Rien…Rien…
- Noesima….
- Lala m’a parlé de moi…
- De toi ?
- De moi en tant que Tsetsuna
- Quoi, elle est au courant ?
- Je ne sais pas mais du moins, elle sait que je suis liée à Tsetsuna.
- Comment l’aurait elle su ?
- Peut être qu’elle m’a entendu avec Eiji
- Vous en avez discutez devant elle ?
- Pas vraiment, elle dormait enfin c’est ce que je croyais.
Pause.
- Je ne sais pas quoi lui répondre ! s’exclama Noesima
- Peut-être devrais tu…
- Lui dire la vérité ?! je ne pense pas ! Tu vois me lui dire : Tsetsuna , je le connais très bien puisque c’est moi. Oui j’étais un garçon et puis grâce à une déesse, je suis devenu une fille pour séduire Eiji. Pourquoi tu fais cette tête ?
- Pour rien…
- Tu es jaloux ?
- ….
- Oh Yuyu, tu es si mignon, tu n’as pas être jaloux. J’ai aimé Eiji. Je t’ai rencontrée et je suis tombée amoureuse de toi. Je considère Eiji maintenant comme un frère.
- Je sais … Mais parfois… J’ai peur que tu….
- Tu ne me perdras pas Yuyu parce que je t’aime.
- Moi aussi je t’aime.
Soudain la porte s’ouvrit dévoilant le visage d’une pâleur mortelle de Lala.
- Noesima est un mec … murmura-t-elle avant de s’évanouir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
Snowfire
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2097
Age : 21
Localisation : Parmi la chaleur du printemps ( Et le vent un peu trop puissant)
Date d'inscription : 30/10/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Lun 8 Déc - 1:21

Uhm. A quand la suite de cette merveilleuse histoire que j'aime trop?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Lun 8 Déc - 22:02

Oui, à quand ???? :)
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
lanaine266
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 05/11/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Lun 8 Déc - 23:33

La tête encore lourde, elle se demandait si la conversation entre Noesima et Yuyu n’était qu’un produit de son imagination. On la ramassa. Elle ouvrit les yeux. Les deux lunes roses la regardaient d’un air inquiet.
- Est-ce que ça va ? lui demanda Eiji
Est-il au courant lui aussi? Oui ça doit, ils m’ont laissé dans l’ignorance. Pourquoi ?
Elle s’écarta de lui avec violence, manquant de les faire tomber tous les deux.
- Qu’est-ce qui te prend ?! lui demanda-t-il
- Toi aussi, hein ?! Toi aussi, tu es au courant pour la femme à la chevelure d’ébène qui exhausse les souhaits, hein ?!
- Mais de quoi tu parles ?!
- Fais pas l’innocent ! Vous me dégoûtez !
Lala effrayée s’éloigna d’Eiji, elle dépassa le salon puis sortit de la maison. Elle fuyait.
Quelle ironie, je me plains de ne pas savoir dire la vérité et eux, ils ne me disent rien.
Elle courut loin, dépassant les lumières rassurantes des beaux quartiers. Elle se retrouva bientôt seule dans une ruelle sombre. Elle s’arrêta essoufflée. Bientôt, elle sentit qu’elle n’était pas seule. Elle crut que c’était Eiji aussi s’apprêta-t-elle à lui hurler des insultes. Seulement, ce n’était pas le bel Eiji.
- T’es perdue, ma jolie ? dit l’un
- Tu veux qu’on t’aide ? dit l’autre
- Tu sais on peut t’emmener dans un endroit très sympa répliqua un autre.
Une foule de souvenir déferla devant elle, la paralysant. La voilà de retour dans ses sombres années scolaires où ces garçons aux sourires mauvais l’avaient bloqué dans un couloir. Elle chercha instinctivement Yuyu des yeux.
Pas là… yuyu… Où es-tu…
L’un deux l’attrapa par le bras. Elle hurla à plein poumon comme si elle voyait au-dessus de sa tête la hache du bureau s’abaissait sur elle. Elle se vit perdue, violée, laissée par-terre comme un vieux chiffons sale qui une fois servi n’est plus bon qu’à la poubelle.
- Laissez la ! cria Eiji
Sans attendre, il laissa de nouveau montée en lui cette colère qu’il avait passé tant d’année à museler. Il leur cassa la figure, le sang envahit ses poings. Lala se sentit comme étrangère à la scène. L’espace d’un instant, elle eut peur d’Eiji. Lorsqu’il lui tendit la main pour la guider à travers la ville, elle hésita.
Et s’ il me frappait … pensa-t-elle.
Ce regard rouge si beau et si terrifiant à la fois, elle sentit son âme se faire aspirer.
- Tu viens lui dit il en laissant retomber sa main.
Il partit devant, elle le suivit. Eiji sentit le froid lui mordre le cœur. En voyant Lala en danger, il avait senti son cœur commencé à battre pour elle.
Je dois m’éloigner d’elle….
Il pensait non sans raison que Lala réveillait ces sentiments de violences au contraire de Noesima qui les avait apaisés. Et pourtant même si il voulait s’éloigner, il savait qu’il ne pourrait pas.
Derrière ses pas et ceux de Lala, la Chose ricanait de plus belle. Il allait réussir à entraîner Eiji dans ses filets par l’intermédiaire de Lala.
Encore un peu pensait-elle….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: une cousine beaucoup trop charmante... Aujourd'hui à 20:41

Revenir en haut Aller en bas

une cousine beaucoup trop charmante...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Motion Sommaruga: trop de confusion
» Son beaucoup trop fort
» Beaucoup trop poilue pour être honnête...
» J'ai beaucoup trop chaud
» Rodage beaucoup trop riche risque ??
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Coin Détente :: ✿ Coin artistique :: Vos créations :: Ecriture & Fan-Fictions-