Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 

Partagez|

Pourquoi pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Pourquoi pas ? Sam 25 Avr - 0:01

Sur Batman *_____*

Titre : Pourquoi pas ?
Bon alors, petite explication, cette fiction ne se passe pas tout de suite dans l'univers de Batman mais vous comprendrez très vite pourquoi.
C'est la première fois que j'invente un personnage mais ne vous inquiétez pas, je ferais tout pour que ce personnage ne soit pas parfait (je déteste les gens parfaits grrr).
En espérant juste que ça vous plaisent, et puis comme il y a logiquement plusieurs chapitres, je ne mettrais la suite que si j'ai des avis de lecteurs (non, non ce n'est pas du chantage, je veux juste savoir si ça vaut le coup de continuer ou non)

...

HALLUCINATION ?


...

Je suis là, en train d'attendre sous la pluie que ce foutue bus arrive, bien entendu celui ci est en retard d'une bonne vingtaine de minutes. Mes cheveux blond ruissèlent d'eau lorsque enfin, il arrive.
Les portes du transport grincent horriblement, alors qu'elles s'ouvrent, je monte à l'intérieur adressant seulement un regard noir au chauffeur, avant de chercher une place où m'asseoir, et comme par hasard, il n'y en a plus aucune.
Jurant à mi-voix, je me résous à tenir la barre de fer qui est près de la fenêtre centrale du bus.
Il est peut-être temps que je me présente, je suis une jeune femme de 27 ans et je suis psychologue dans un petit cabinet sans aucune réputation à part peut-être celui d'avoir les clients les plus bargos du pays, pas plus tard que la semaine dernière, une vielle femme était venue nous rendre visite, tout en pleurant parce que son chat était mort, pas étonnant quand on le laisse dans un four allumé.
Dès fois, je me demande si je ne suis pas devenue aussi taré que mes passiants, ça ne m'étonnerais pas vraiment, pour tout vous dire.
Mais bon, je ne vais pas m'attarder sur ce sujet; je vis dans un petit appartement plus que modeste, enfin en même temps avec ce que je gagne, je ne peux pas me payer le luxe.
Je ne suis pas mariée et je n'ai pas non plus de petit ami, pas que je sois moche, non c'est plutôt le contraire, c'est juste que j'adore rembarrer tout les hommes qui m'approchent, remarquez on ne peut pas dire qu'ils soient vraiment intéressants, à ce dandiner comme ils le font.
Je ne suis pas quelqu'un de très sympathique mais ça vous l'avez sûrement déjà remarquer.
Ma vie n'a vraiment rien de palpitante, une simple vie monotone, une vie comme des milliers d'autres, sauf que ça, c'est ce que je me disais avant aujourd'hui.
Comme je vous le disiez, j'étais dans le bus, tout ça parce que on m'avait enlevé mon permis de conduire, soit-disant j'étais dangereuse, ce n'était tout de même pas de ma faute si tout les gamins sautaient sous mes roues comme des ahuris, leurs parents devraient vraiment leurs acheter des lunettes.
La pluie s'était finalement arrêtée, je regardais le paysage en vaguant à mes pensées, et puisque je regardais à travers la fenêtre, je pouvais voir les reflets de tout les gens autour de moi et il y a un reflet qui a particulièrement attiré mon attention.
Au début, je me disais que je rêver, j'avais une simple hallucination à cause d'une trop grande accumulation de fatigue et de stress. Je me suis donc détourné de la vitre pour voir de mes propres yeux si cela était vrai, après tout on ne sait jamais.
Bizarrement, il était toujours là, me fixant de ses grands yeux verts, ses cheveux colorés tombant dans un désordre total et un mince sourire sur ce visage maquillé.

Le Joker.

Dans de tels moments, il n'y a que deux choses à faire :
Soit vous hurlez de terreur et de surprise.
Soit vous faîtes semblant de n'avoir rien vu et vous courez chez vous pour prendre un calmant.
Ma réaction fut relativement différente, bien sûr je trouvais cela très étrange, après tout Heath Ledger, l'acteur qui joue le Joker était mort en début d'année et pourtant l'homme devant moi était sa réplique identique, lorsque il jouait ce rôle.
J'étais intrigué et un peu chamboulée, je lui lança un regard interrogatif qui le fit sourire encore un peu plus.

- Bonsoir.

Cette voix !! Je la connaissais tellement bien, je l'avais entendue tellement de fois, oui c'est vrai, je suis allée revoir ce chef d'œuvre qu'est Dark Knight une bonne dizaine de fois et je n'ai pas compté le nombre de fois où j'ai admirée la bande annonce autant en français qu'en anglais.
Je connaissais donc cette voix, comme si elle avait été la mienne.
C'était belle et bien celle du Joker.
Je ne put m'empêcher de frissonner d'appréhension.
Mes doigts s'approchèrent de son visage, voulant le toucher, savoir ci cela était vrai, cependant, ma main ne put atteindre son but que je fut violemment repoussée par un coup au visage. Je recula de quelques pas à cause du fort impact. Je n'eus le temps de relever la tête que je fut vite accueillie par un coup dans l'estomac qui me plia en deux.
C'est alors que j'entendis son rire, ce fabuleux rire qui me fit sourire moi aussi, malgré la douleur.
Autour de moi, les gens murmuraient, tous me regardaient, ne comprenant pas pourquoi quelques gouttes de sang s'échappaient de mes lèvres.
Peut-être que.......peut-être qu'en fait, ils ne le voyait pas ?
Ce n'était pas possible, pourquoi fallait-il que toutes ses merdes tombent toujours sur moi ?!!!

- Effectivement, ils ne peuvent pas me voir !

Il faut croire que j'avais parlé à voix haute...

- Et on peut savoir pourquoi ? demandais-je cyniquement.

- Parce que il n'y a que toi qui peut me voir.

- Ça m'avance beaucoup de savoir ça. répliquais-je ironiquement.

Il ne répondit rien, continuant juste à sourire.
Il se foutait de ma gueule ouvertement, Joker ou pas, on ne se fout pas de moi.
Je lui envoya rageusement mon poing dans la face, je fus assez étonnée de l'atteindre aussi facilement. Et c'est à ce moment là que je me suis dit que les gens dans le bus devaient vraiment me prendre pour une tarée, à frapper et parler toute seule dans le vide. Il serait peut-être temps que j'aille voir moi même un psy.
J'entendis un sifflement et je me tournais vers le clown, celui çi se tenait le visage et il n'avait pas l'air content mais alors pas du tout, j'avais peut-être fais une gaffe.
Il m'atteignit à une vitesse incroyable, m'empoignant par le cou et me soulevant dans les airs, il m'étranglait et je commençais à sérieusement manquer d'air, par chance le bus venait tout juste d'arriver à un arrêt, les portes s'ouvrirent lentement, en prenant appuis sur la vitre grâce à mes jambes, je réussis à faire basculer nos deux corps hors du bus, pour finalement nous écraser sur le béton mouillé.
Un peu sonnée par la chute, je mis quelques instants avant de reprendre mes esprits, je pus constater que le bus n'avait pas attendu longtemps pour repartir et que à présent, le Joker se dressait en face de moi, sa hauteur me dominant totalement. Du sang c'était mélangeait à son maquillage, néanmoins, il avait l'air un peu plus calme que précédemment.
Je me relevait prudemment et lui faisait face.
Vu comme ça, nous étions plutôt pathétique, moi, trempée de la tête aux pieds, mes long cheveux dans un sale état et mes vêtements froissés, lui n'était pas beaucoup mieux avec ses cheveux emmêlés, de plus, son maquillage avait légèrement coulé.
Il me regarda de haut en bas et éclata dans un rire moqueur.
Mouais ça a l'air de lui prendre assez souvent.
Après avoir fini de rire, il me posa une question.

- Sais tu qui je suis ?

Ma tête tomba sur le côté étonné par la question, il est con ou quoi ? Qui pourrait ne pas le connaître ?

- Oui. répondis-je néanmoins avec calme.

Il eut l'air content de ma réponse.

- Mais alors qui suis je ? fit-il tout excité comme un gamin de quatre ans.

- Tu es Heath Ledger, l'homme qui incarne le Joker.

- Heath Ledger ? demanda t-il incrédule, qui c'est celui là ?

Ok, c'est qui ce mec ?! S'il n'est pas Ledger alors qu'il a exactement la même tête, la même voix et tout le tralala, c'est que il y a un problème, non ?

- Est ce que tu essaye de me dire que tu es Le Joker ? Le vrai ?

Je crois qu'il est sortit de l'asile.

- Qui d'autre ça pourrait être ?

Oui c'est sûr que vu comme ça, il n'a pas totalement tort.

- Si tu es vraiment le Joker, je peux savoir qu'est ce que tu viens foutre ici ?!!

- Héhéhé très bonne question, il lécha ses lèvres avant de commencer son récit, en fait ce cher bon vieux Batsy m'a envoyé à l'asile, c'est dommage je m'amusais bien avec lui moi, il fit une petite moue boudeuse (adorable) avant de continuer, et puis quand je suis arrivé à l'asile, ils m'ont frappés.

- Ils t'ont frappés, pourquoi ça ?!! c'était plutôt surprenant que l'on frappe un "malade" sans aucune raison et même si celui ci est un horrible psychopathe.

- Oh pour presque rien, j'ai juste essayer de planté une seringue dans le cou de l'infirmier, ria t-il. Ensuite, ils m'ont mis dans un tiroir et je me suis retrouvé là.

- Tu t'es retrouvé là comme ça dans le bus sans aucune raison ?

- Hum moui, sourit-il.

Les questions se bousculaient dans ma tête, les mondes parallèles existaient-ils ? Étais-je en train de rêver ? Était-ce tout simplement une caméra cachée ? Pourquoi c'est à moi que cela arrivait-il ? Et puis était-ce vraiment le Joker que j'avais devant moi ? Ou plutôt une simple hallucination ou un quelconque fantasme ? Et puis surtout, pourquoi il sourit comme ça, alors qu'il n'a aucune idée d'où il est et qu'il est dans un sacré pétrin ???

- Est-ce que tu veux venir avec moi ? demanda t-il soudainement.

Cette question me fit sortir de mes pensées, remplie de questions bien trop difficile pour mon pauvre petit cerveau.

- Pardon ??? était-il vraiment en train de me poser la question que je pensais qu'il me posait.

- Veux tu venir avec moi ? répéta t-il calmement.

- Pourquoi moi ? ce fut la seule chose que je réussis à articuler et puis après tout, c'était quoi cette question soudaine !

- Eh bien, tu as du tempérament, j'aime ça et puis surtout, tu es la seule personne qui me voit. se justifia t-il.

- Ah, mais attend deux minutes, si je suis vraiment la seule personne qui peut te voir, pourquoi m'a tu frappé dans le bus ?!

- Je voulait être sûr.

Mouais c'est ça, je le soupçonne plutôt d'avoir eut envie de se défouler.

- Pourquoi le grand Joker s'encombrerait d'une fille qui ne lui sert à rien ? demandais-je ironiquement, ne comprenant toujours pas ses véritables intentions.

- Si tu me gène, je pourrais toujours te tuer, il me fit un sourire sadique, et puis les gens servent toujours à quelques choses, il suffit juste de savoir les utiliser.

C'est sûr que pour ce genre d'affirmation, je peux lui faire confiance, je commença donc à réfléchir à sa proposition pour soudain me mettre à rire. Après tout pourquoi ne pas l'accompagner, rien de me retient ici, ma famille m'a toujours ignorée, mes soit disant amis sont tous des hypocrites finit, et puis j'ai toujours rêver d'aller à Gotham et de rencontrer toutes les personnes qui peuplent ce "monde".
Mon rêve de gamine va peut-être se réaliser alors pourquoi refuserais-je une telle invitation?
J'acquiesçai tranquillement.

- Mais comment vas tu faire pour retourner à Gotham ? Puisque tu ne sais même pas comment tu es arrivé ici.

- On trouve toujours un moyen qu'en on cherche bien.

Je souris, il avait raison.

Il me regarda alors, comme si il avait oublié quelque chose, pour soudainement me poser une question.

- Quel est ton nom, Miss ?

- Sinn, Sinn Traleur.

- Enchanté Sinny !

Il sourit, puis prit ma main dans sa main gantée, il ferma les yeux pour les rouvrir violemment et nous fûmes projeté vers un endroit qui m'étais inconnu.
Je quittais ce monde qui avait toujours été le mien, sans aucun regard en arrière. Sans regret.
Ce voyage qu'il soit réel ou non, promettait d'être intéressant.

________________

Qu'en avait vous pensez ?


Dernière édition par Youni le Ven 3 Juil - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Japan Lover
Sa-no-suke
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2364
Age : 23
Localisation : Quelque part ! 8D
Date d'inscription : 15/05/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Sam 25 Avr - 19:52

^^
Comme d'hab, fabuleux <3 =]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Sa-no-suke.skyrock.com/
Japan Lover
batto
••••••••••••••••••••••••••
Masculin
Nombre de messages : 2264
Age : 34
Localisation : Dunkerque(59)/résidence secondaire: hôpital psychiatrique de Silent Hill (seulement pour l'été)
Date d'inscription : 17/06/2009
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 3 Juil - 12:52

La suite est encore meilleure !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batto.over-blog.com/
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Jeu 12 Nov - 21:36

Elle est douée Youni-chan =D sa me fait quand même bien penser à Fight Club ^^ en tout cas bravooo
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Jeu 12 Nov - 21:53

Mici beaucoup :rougis: et pourtant, je n'ai jamais vu ce film, c'est bizarre quand même O.O

La suite ....
...

ARKHAM !


...

J'ouvris lentement mes yeux bleus et me rendis compte que j'étais allongée sur le carrelage d'une grande pièce, d'une étonnante couleur blanche. Je dut attendre quelques instants, avant de pouvoir m'habituer à cette si soudaine luminosité qui m'agressait violemment les yeux. Cette pièce m'étais totalement inconnue, jamais, je ne m'étais rendue dans un endroit semblable ou du moins, pas dans mes souvenirs.
Tout d'un coup, j'entendis un curieux bruit, je fus assez surprise de l'entendre, car il brisa brutalement le lourd silence de la pièce, je compris très vite que ce bruit n'était en fait que des coups répétés, ceux-ci provenaient d'un tiroir se trouvant à ma droite. J'ouvris prudemment celui-çi et découvris une jolie petite tête, aux cheveux vert, toute souriante.

- Ah enfin libéré !

Hum ok....ça voulait dire que tout ce qui c'était passé n'était pas un rêve, assez surprenant.
Lorsqu'il sortit entièrement du tiroir, je vis tout d'abord, qu'il n'était plus mouillé et que ses vêtements avaient changés, il était à présent vêtu du même genre de chemise que l'on ne retrouve que dans les asiles psychiatriques, au moins cela voulait dire que nous étions bien arrivés à destination.

A l'asile d'Arkham !!!!

Mais j'aimerais bien comprendre, pourquoi est-ce que moi, je me retrouvais toujours avec mes vieux vêtements crasseux et mouillés ? C'est pas juste !! Enfin c'est peut-être parce que le Joker avait imaginer le costume qu'il avait dans le bus, dans son subconscient et que c'est pour cela que j'avais crus le voir avec ses habits habituels et puis comme c'est une sorte de monde parallèle.......je m'embrouille là....oh et puis merde, j'ai pas fait de bac scientifique, moi !!

Il ne vaut mieux pas que je m'interroge sur ce genre de chose ou je risque de ne vraiment plus rien y comprendre.

Hum ? Pourquoi il me lance ce regard bizarre, lui ? Ah, c'est peut-être parce que ça fait cinq bonnes minutes, que je sautille d'excitation comme une gamine qui va ouvrir un énorme cadeau de Noël.
Bon en même temps, ça ce comprend, je suis tout de même sur le point de voir le monde dont j'ai tant rêvée pendant toutes ces années, ahh que de nostalgie.
Alors que je sors de mes pensées, je le vois déjà rendu à l'autre bout de la pièce, en train d'essayer d'ouvrir la seule porte de la salle et donc l'unique sortie de cette curieuse pièce.
Je m'approche de lui et remarque qu'il a beaucoup de mal à déverrouiller la dite porte. Il n'a aucun outil qui pourrait l'aider dans sa tâche et puis en fait tout ce qu'il a sur lui, c'est cette chemise, on a sûrement dut lui prendre toutes ses armes, lorsqu'il est arrivé ici, quoique c'est plutôt normal...

Je sort donc mon canif d'une de mes poches, m'accroupis aux côtés du Joker et le pousse un peu, pour pouvoir m'approcher de la serrure. Je glisse le canif dans le trou, asticote un peu (1) et un petit "clip" se fait entendre, alors que la porte s'ouvre devant nous, nous laissant le passage libre. (Vive la liberté !!!)
Il a l'air plutôt surprit que je sois si rapide, ou peut-être juste parce qu'il ne pensait pas que je sois capable de faire une telle chose.

- Je n'ai jamais été quelqu'un de très honnête, me justifiais-je.

Il ne dit rien, se contentant d'un ricanement.

Ensuite, il s'aventura dans un long couloir qui débouchait, je ne sais où. Je le suivis néanmoins, marchant sur ses propres pas, restant légèrement en retrait par rapport à lui, n'osant me mettre à sa hauteur, mais bon, faut dire que j'avais une très bonne vue. Sa chemise était légèrement entre-ouverte dans son dos et je dois dire que je ne me lassait pas d'admirer...bon d'accord, je mater, mais qui ne ferait pas pareil ?!!

En tout cas, il avait l'air de savoir où il allait, aucune hésitation dans sa démarche, à croire que ce n'était pas la première fois qu'il se baladait ici et ça ne m'étonne pas tant que cela.
J'entendis alors des voix, qui provenaient de seulement une dizaine de mètres de nous, peut-être des gardes ou des patients de l'asile. Je me mit rapidement devant le clown, faisant barrage, il s'arrêta, étonné par ma démarche.

- Je peux savoir ce que tu compte faire ? demandais-je.

- Sortir de cet endroit mais je croyais que tu l'avais déjà compris. fit-il sarcastiquement.

- Tu ne vas tout de même pas te balader dans les rues de Gotham, à moitié à poil ? la dernière fois que j'étais allée dans un asile pour voir un patient, un des malades avait eut la brillante idée d'enlever son vêtement juste devant moi, j'avais donc eut tout le temps nécessaire pour voir qu'il n'y avait rien en dessous de ces fameuses chemises.

- Tu ne pensais tout de même pas que je serais partis sans mes vêtements ainsi que mes précieux couteaux et mes autre petits joujoux. dit-il dans un rire.

- Mais comment compte-tu récupérer tout tes accessoires ? demandais-je.

- Simple, je traverse ce couloir, je rentre dans la pièce où tout est entreposé et ensuite, il ne me reste plus qu'à sortir tranquillement du bâtiment.

Oui, en gros il fonçait dans le tas, tuer tout le monde et finissait par s'enfuir.

- Tu n'a pas trouvé plus simple ? fis-je sarcastiquement après avoir entendu un tel plan.

- Eh bien sinon, je te fais passer pour un d'otage et en même temps, tu me sert de bouclier jusqu'à que je sois sortis d'ici. fit-il sadiquement.

- Le premier plan est parfait tu sais, hahaha pas besoin d'un second, rien de mieux que de foncer dans le tas comme des gros bourrins, la méthode forte est la meilleure ! m'empressais-je de dire, un peu (beaucoup) mal à l'aise.

- Ah bon, tu es sûr ? Le deuxième comporte moins de risque. dit-il moqueusement.

- Mouais parle pour toi.

Il éclata de rire à ma moue boudeuse, je suis censé le prendre comment ?
Il mit alors son (premier) plan à exécution. Nous nous dirigeâmes donc, vers la pièce où toutes les affaires des malades étaient entreposées. Je faisais de mon mieux pour cacher mon visage des caméras qui se trouvait là, alors que le Joker avait l'air d'absolument vouloir qu'on le remarque, il aurait peut-être dût essayer une carrière d'acteur ou s'acheter un miroir, ça revient au même après tout.

Bien que sur notre chemin, nous avions vu plusieurs caméras, il n'y avait aucun infirmier ou garde pour nous empêcher d'avancer vers notre but. D'accord nous n'étions pas dans une banque, mais tout de même, nous aurions dût rencontrer des gardes, à moins que ce ne soit leur jour de congé....mouais plutôt difficile à croire.

Après quelques minutes de fouille dans la pièce, le Joker trouva enfin toutes ses affaires. Je me retourna donc pour pouvoir le laisser se changer tranquillement. Il ne fut pas bien long à s'habiller et lorsque je pus me retourner, je vis qu'il avait mit son habituel costume, pantalon violet, chaussettes à carreaux mauve et vert (les chaussettes sont très importantes) et bien sûr sa grande veste mauve. Je dois bien l'avouer, il était la classe incarné.

Il me fixa quelques secondes, pour ensuite fouiller dans ses affaires et sortir un flingue qu'il me lança. Je regarda perplexe l'arme dans mes mains.

- Au cas où. précisa t-il.

Ouais mais moi, je n'ai jamais tirer avec une arme à feu, j'ai n'ai fait que du tir à l'arc....et du pinball aussi, mais je ne pense pas que ça compte.
Je me demande bien, combien il avait d'arme sur lui, vu tout ce qu'il était en train de planquer dans ses poches, il devait y en avoir une bonne vingtaine et encore, je suis gentille.

- C'est bon, on peut y aller. m'annonça t-il en réajustant sa veste.

Nous étions sur le point de partir, lorsque quelque chose nous arrêta soudainement.

- On ne bouge plus !!! et merde, finalement tout les gardes n'avaient pas pris leur jour de congé.

Ce foutu garde pointait son arme sur le clown. Il avait tout l'air d'être un bleu, tenant son arme maladroitement et tremblotant comme une chiffe molle, des sueurs froides couler sur son front, un seul mouvement et il aurait tirer sur le Joker, rien que par terreur.

Pathétique.

Peu de choix s'apportaient à nous, nous pouvions soit suivre docilement ce gamin, bien que je ne pense pas que le Joker serait d'accord pour cela, soit le clown le tuait, ce qui était sûrement la solution la plus rapide, ou troisièmement, j'intervenais.

La troisième solution me parut la meilleure.

N'écoutant que mon instinct, je pointa rapidement l'arme, que le Joker m'avait donné il y a quelques instants, sur le garde. Je tira, alors sous l'œil surprit des deux hommes.
Le garde tomba à la renverse en poussant un hurlement de douleur. J'avais habilement visé la jambe droite du gamin, ne voulant tout simplement pas le tuer.
Je vis alors le Joker se mettre à genoux, aux côtés du bleu qui se tordait de douleur et sortir son couteau, sous l'œil terrifié de ce dernier.
M'élançant, je lui vola rapidement son couteau des mains, avant qu'il ne puissent faire un quelconque mouvement dangereux. (suicidaire...)

- Putain, mais qu'est ce que tu fait !! criais-je.

- J'essaye de le tuer, ça ne se voit pas ? fit t'il avec calme.

- Mais tu ne peux pas tuer quelqu'un comme ça, par caprice !! fis-je, hors de moi.

- Bien sûr que si ! ria t-il. C'est très facile, tu sais. Je peux te montrer si tu veux.

- Si je lui ai tiré dans le genou, dis-je en ignorant sa dernière phrase, ce n'est pas pour que tu le tue trois minutes après, on va le ligoter et le bâillonner pour qu'il ne puisse pas rameuter tout les autres gardes, puis on va se casser de cet endroit bien gentiment, ok ?!

- Le tuer serait plus rapide. fit-il froidement.

- Le tuer serait nous apporter plus d'ennuis, même si je sais que tu en as déjà pas mal et puis, repris-je plus calmement, je déteste salir derrière moi.

Ma dernière réplique le fit ricaner, néanmoins, il ne paraissait pas très heureux que je l'empêche ainsi de tuer. Il faudrait me rappeler de ne pas trop le contrarié, si je tiens vraiment à la vie.

C'est après avoir ligoté et bâillonné le garde dans un coin que je me rendis réellement compte de ce que j'avais fait.
J'avais tiré sur un homme. J'avais faillit tué quelqu'un.
J'en étais toute chamboulée.
J'avais beau être parfois une grosse sadique sans cœur et sarcastique à souhait, je n'avais jamais imaginée faire une telle chose.
Le Joker s'était mit à l'écart, admirant ses couteaux, pendant que je m'occupais du jeunot mais lorsqu'il vu mon trouble, il se rapprocha de moi.

- Qu'est ce qui se passe ? demanda t-il sans réel intérêt.

- J'ai..j'ai faillit le tuer !! lui dis-je troublée.

- Héhéhé ce n'est que maintenant que tu le remarque ?

Je ne répondis rien, me contentant de le fixer, en me demandant comment pouvait-il rester aussi calme et rire dans un moment pareil. Bien sûr, il avait tué tellement de gens que je ne pense même pas qu'il arrive à se souvenir de tous, mais pour moi, cela étais tout nouveau.

En y réfléchissant, il valait peut-être mieux prendre exemple sur lui, après tout, le garde n'était pas mort, n'est ce pas ? Je n'allais tout de même pas faire un drame juste pour ça, je n'étais plus une gamine.
Je me redressa finalement, mon regard remplie de détermination. J'étais à Gotham, je n'allais tout de même pas me mettre à pleurer à chaque fois qu'il se passerait quelque chose, sinon c'est sûr que je n'étais pas sortie de l'auberge.
Le sourire du clown s'agrandit en voyant mon regard, il avait sûrement compris ma décision.

- Tu es prête ?

- Oui, on peut y aller à présent.

Nous quittions l'asile, pour pouvoir enfin rejoindre les rues de Gotham et sûrement y semer le trouble, cette pensée m'excita, ça allait être dès plus intéressant.

Juste avant de franchir la sortie, derrière nous, j'entendis le garde se débattre pour se libérer de ses liens, me retournant lentement vers lui, j'afficha un grand sourire heureux.

Heureux que le rêve continue.
Heureux d'être en si bonne compagnie.
Heureux de penser à ce qui aller se passer.
Heureux d'être tout simplement là.
Heureux d'être à Gotham.

***
(1) Non, non, il n'y a rien de pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Jeu 12 Nov - 22:55

Cette suite est vraiment bien aussi ^^ MAIS QUEL TALENT ! xD
Enfin bon la fille en question doit etre bien taré a la base pour suivre tout sa :p sa ferait deja un moment que je serais partit en courant :(

Et je te conseille vraiment de voir Fight Club, un scenario bien bizare et de bon acteurs, que demander de mieu ! ( en plus y'a Brad Pitt pour les madames xD )
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Jeu 12 Nov - 23:00

Ah vui ?? Mais pourtant, imagine, tu n'es plus dans ton monde, personne ne te connais, en gros tu peux faire ce que tu veux ! Tu n'as même pas à te soucier des conséquences...ou du moins, pas tout de suite :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Jeu 12 Nov - 23:13

Ta derniere phrase annonce deja la couleur de la suite :p
Oui c'est sur que que dans le cas ou tu n'est plus dans ton monde tu peux te lacher et faire une boucherie avec le monsieur ^^ mais est ce que par exemple si le garde aurait tiré sur elle, est ce qu'elle aurait aussi été bléssé dans la réalité ? ...
Peut etre des réponse au prochain épisode ?! =O
LA SUITE LA SUITE LA SUITE =D
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Jeu 12 Nov - 23:24

Oui, elle aurait été blesser si elle avait été toucher, car elle est bien matériel dans ce monde et puis sinon, ce serait trop facile :p

La suite xD

....


LES MAGASINS SONT TOUJOURS TROP LOINS.


....

Enfin libres !!!

Nous venions tout juste de franchir le grand portail d'Arkham, avec une simplicité incroyable, ce qui n'est pas très étonnant en soit, lorsque l'on voit en quelle compagnie je suis. Dehors, la lune brillait dans le ciel noir de Gotham. L'air frais frôla doucement mon visage, je me rendis alors compte que mon corps tremblait fortement à cause du froid, mes vêtements mouillés n'arrangeaient vraiment rien à cette situation...

Le Joker, quand à lui, n'eut pas l'air de vouloir rester aussi près de l'asile plus longtemps, puisqu'il m'ordonna promptement de le suivre ce que je m'empressa de faire sans un mot, essayant de protéger mon corps de ce vent si glacial en l'entourant de mes bras.

Nous nous pressions dans la rue, marchant dans les ruelles sombres, évitant le plus de personnes possible. Pour une fois, le Joker se faisait discret ce qui était certes d'une extrême rareté mais je n'allais pas m'en plaindre, le froid me gênait tellement dans mes mouvements qu'une quelconque attaque m'aurais été fatale.

Finalement, après avoir marché pendant une bonne demi-heure, nous arrivâmes devant un entrepôt délabré qui se trouvait près du port vide de Gotham.
Je m'empressai d'entrer à l'intérieur de bâtiment, suivant le clown, pour pouvoir me réchauffait du mieux que je le pouvais, mais lorsque je vis l'intérieur de l'entrepôt, je m'arrêta subitement sur le pas de la porte, étonnée par la différence d'aspect entre l'intérieur et l'extérieur. Si l'extérieur paraissait sale, vieux, moche et délabré, l'intérieur était dès plus coloré. Du vert, du violet, du rouge, du bleu, du jaune...
L'entrepôt ressemblait littéralement à un arc en ciel. L'ensemble des couleurs était harmonieux. Ce n'était pas très discret mais le décorateur avait sûrement dut drôlement s'amuser à faire tout cela.

Pendant, que je continuais d'admirer cette décoration dès plus originale, le clown alla se poser derrière un bureau, dans un grand fauteuil blanc qui jurait horriblement avec ses habits colorés. Il fouilla pendant quelques instants sur une table qui était totalement recouverte de papiers divers et variés, ils ne paraissaient pas être d'un grand intérêt, vu comment le Joker les envoyaient valser sur le sol.

- TINDIN !! s'écria t-il, quelques minutes plus tard, brandissant une liasse de billets verts dans les airs de son air joyeux.

Il me jeta la liasse, que je regarda avec grande méfiance comme si j'avais peur qu'elle ne m'explose à la figure, ce qui était bien possible, me direz vous.

- Je n'ai pas de vêtement de rechange ou du moins pas pour une femme, tu ferais donc mieux d'aller en acheter quelque part en ville. expliqua t-il.

Il est malin lui, les magasins sont fermées à cette heure.

- Il y a un grand magasin qui ne ferme que à l'aube. fit-il comme s'il avait lu dans mes pensées.

- Et euh...je fais comment pour y aller ? C'est la première fois que je viens à Gotham moi, je viens tout juste d'arriver et je ne pense pas avoir un plan de Gotham implanté dans mon petit cerveau.

Je doute qu'il puisse m'accompagner, sachant qu'il est le criminel le plus recherché de la ville, même si je ne suis pas vraiment sûr que son absence est déjà était remarquée à l'asile, déjà que le garde que l'on a vu était d'une terrible incompétence, je ne vous parle même pas des autres, bon heureusement que c'était un jeune, si ça avait été un vétéran, il y aurait eut de quoi s'inquiéter.
Je le vis alors, saisir une feuille de papier vierge et écrire rapidement dessus en grommelant « Pff les jeunes d'aujourd'hui, il faut tout leur apprendre »
Pas très convainquant de la part de quelqu'un qui a sûrement le même âge que moi.

- Tiens, s'exclama t-il après s'être acharner pendant deux minutes sur la pauvre petite feuille sans défense, avec mon superbe dessin, tu arrivera normalement à te repérer ou du moins à trouver le magasin que je t'ai mentionner.
Il me jeta ensuite "délicatement" dehors, sans plus de cérémonie.

Sortant de ma poche la feuille qu'il m'avait donné, je me mis à observer attentivement ses gribouillis.......... je crois que j'aurais préféré qu'il me donne un GPS.
Je fis alors tout mon possible pour suivre le plan à la lettre ou plutôt au trait, jusqu'à que je me rende compte, après être passé une bonne centaine de fois devant la même maison rose bonbon, que je ne faisais que tourner en rond comme une idiote depuis une bonne heure.
Alors que je m'apprêtais à aller chercher une corde pour pouvoir me pendre tellement je désespérée, je vis ô par miracle, une jeune femme marchant tranquillement sur le trottoir et qui se dirigeait vers moi, j'imagine qu'elle rentrait d'un de ces travails de nuit.
Je l'accosta alors, pour lui demander mon chemin, elle fut quelque peu surprise de ma tenue qui était devenue encore plus sale que précédemment mais accepta néanmoins, de m'aider à ma plus grande joie.
Je dus entreprendre cette même démarche avec quelques autres personnes, pour trouver la bonne route. Certains hommes que j'avais questionner m'avais reluquer sans la moindre gène, bien sûr que je savais que mes vêtements collaient à cause de la pluie mais c'est pas une raison pour regarder comme ça, je leur aurais bien filer deux ou trois tartes à ceux là, mais bon, il paraît que quand on demande quelque chose il faut rester polie.....je me demande si on peut les frapper après qu'ils nous aient répondu...

J'étais enfin arrivée à ce magasin dont le Joker parler, dire qu'il m'avais fallut deux heures pour arriver jusqu'ici.

En tout cas, le clown avait eut bien raison lorsqu'il avait employé le mot grand, pour être grand, il était grand ce magasin, il devait bien y avoir une bonne dizaine d'étages. C'était sans aucun doute le magasin central de Gotham. Avec ça, j'étais au moins sûr de trouver un vêtement convenable.
Je m'approcha tranquillement des ascenseurs, heureusement que le bâtiment en était équipé, je ne pense pas sinon, que j'aurais eut le courage de tout monter par les escaliers.
Une dizaine de personnes se trouvaient déjà dans la cabine d'ascenseur, j'ignorai royalement leurs regards étonnés ou dégoûtés de la saleté de mes vêtements, qu'aurais je pus faire d'autre ?
Je descendis au septième étage où se trouver plusieurs magasins de vêtements et m'aventurai directement dans celui qui se trouvait le plus près de moi et où était marquer que tout était en solde de -25%. C'est alors, que je faillis pousser un cri d'horreur en voyant les prix.

C'était affreusement cher !

Il y avait pourtant marquer que c'était en solde, ce n'était tout de même pas une blague ? A moins que je ne sois tombée sur un magasin de haute gamme....mouais, vu la qualité des tissus, c'était extrêmement possible.
Vérifiant rapidement, l'argent que le Joker m'avait offert, je remarqua que en fait, j'aurais pu acheter le magasin avec tout ce qu'il m'avait donné, je me demande dans quelle banque il a encore volé tout ça.
Je partis alors, à la recherche d'un habit qui m'irait. Après une dizaine de minutes à fouiller dans les moindres recoins, je trouva mon bonheur entre deux étagères, un débardeur noir, un jean bleu foncé, ainsi qu'une veste de cuir noir. Un ensemble assez simple mais avec ça, je pourrais passé un peu plus inaperçu dans la rue.

C'est alors, que je vis cette femme qui me fixait avec des petits yeux de rat ou plus exactement qui fixait mon ensemble, elle s'approcha rapidement de moi, tel un prédateur (ou rongeur) guettant sa proie.

- Excusez moi, mais cette ensemble que vous tenez, est le mien ! déclara t-elle d'un air dès plus arrogant.

- Il est à vous ? Oh c'est vraiment dommage pour votre petite personne.

- Et je peux savoir pourquoi ?! fit-elle méprisante.

- Mais bien sûr, c'est tout simplement parce que en ce moment même, il est sur mon bras et que si il était réellement à vous, vous l'auriez pris depuis bien longtemps déjà, je considère donc qu'il m'appartient et puis franchement comment comptez vous rentrer dedans ? Il vous faudrait plutôt du XXXL ou coupez vous une fesse ça devrait être suffisant.

Elle ne répondit pas, me fixant seulement avec rage, pour ensuite poser ses mains répugnantes sur mon ensemble et chercher à me le voler.

C'est une honte !!

Ne supportant pas que l'on touche à quelque chose qui est à moi, je m'empressai de la frapper avec un sac à main qui se trouvait à mes côtés. Elle beuglât comme un cochon que l'on égorge mais riposta rapidement, en essayant de planter ses immondes dents jaunes dans mon bras, cependant, elle n'en eut pas le temps car je l'assomma vivement avec un porte manteau de la boutique.
Son corps tomba lourdement sur le sol, et alors que je pensais pouvoir m'en aller tranquillement après mon méfait accomplit, je me rendis compte que les horribles cris de la femme avaient alerter quelques curieux ainsi que les vigiles.

Je n'avais pas franchement envie que l'on m'arrête, juste pour avoir donner une petite correction à une truie, surtout que les vigiles avaient une carrure un peu trop imposante à mon goût, je m'enfuie donc courageusement, emportant avec moi, l'ensemble que je n'avais pas eut le temps de payer, mais cela n'avait plus vraiment beaucoup d'importance.
Je ne réussis à semer les vigiles que après une demi-heure de course-poursuite, ils en avaient eut assez de me courir après et puis, après tout, c'était leur pause café. (n'oubliez pas les beignets !!)
N'ayant donc, plus rien à faire ici, ni plus personne me poursuivant, je pensais m'en aller sans me retourner, cependant, je vis à ma droite, une magnifique boutique de piercing.
Mes yeux s'illuminèrent et j'étouffai un cri d'excitation.
Mes cheveux blond cachaient la boucle d'oreille et le piercing qui se trouvaient sur mon oreille gauche. C'est lors, de mon quinzième anniversaire que je m'étais fait ce piercing, ma mère avait faillit en faire une crise cardiaque, mais bon elle s'en ait finalement remit.
Cela faisait bien longtemps, que je ne m'étais pas acheté de nouvelles boucles d'oreilles, il me fallait réparer cette erreur. Je me précipita donc à l'intérieur de la petite boutique, pour y ressortir dix minutes plus tard, affichant fièrement deux anneaux en argent portant un signe tribal sur mon oreille.

Dire que je m'excite comme une gamine de dix ans, juste pour deux misérables petites boucles d'oreilles....bah c'est pas grave, après tout, c'est tellement amusant.
Hum à présent, il valait mieux que je rentre à l'entrepôt, je me demande si je trouverais mon chemin plus rapidement cette fois. Prenant mon courage à deux mains, je m'aventurai dans les ruelles sombres de Gotham, priant silencieusement pour retrouver rapidement la route du port.

Finalement, il ne m'a pas fallut deux heures pour retrouver mon chemin, non il m'en a fallut quatre !!! Comment ça ce fait que j'ai mis le double de temps pour revenir jusque ici ?!! En plus, il faisait hyper froid, c'est pas juste.
Lorsque, j'entra dans l'entrepôt, je me précipita vers un fauteuil au hasard et me blottit dessus. Une ombre passa derrière moi, mais je ne la sentit pas, j'avais déjà sombrer dans un doux sommeil tellement, je croulais sous la fatigue après tout ce qui c'était passé durant cette longue et dur journée.

L'ombre ne fit pas le moindre bruit, elle brandit simplement une couverture et la posa délicatement sur moi, la couverture était incroyablement chaude sur mon corps si gelé. Dans mon sommeil, je m'agrippa à cette source de chaleur, m'enroulant dedans du mieux que je le pouvais. L'ombre sourit, puis s'en alla sans un bruit, elle retourna à ses occupations sans qu'il n'y ait aucune intervention.
____

J'avoue que j'ai fait pas mal de chapitre con xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 13 Nov - 0:08

Il en faut ^^
D'ailleur sa me fait penser que moi aussi je dois allé changer mes piercing :'(
Le Joker serait-il attentionné envers la madame ?! xD
Et d'ou t'es venu l'idée d'utilier le Joker et Gotham city pour ton histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 13 Nov - 0:18

Ouais moi aussi, j'en veux une nouvelle boucle d'oreille pour le cartilage de mon oreille >o<
Oh non, comment dire...le Joker n'aime pas que ses "jouets" soit tout de suite cassé, alors il y fait un minimum attention ! xD Mais on voit mieux par la suite ^^

C'est très simple, en fait, je suis fan de cet univers depuis toute petite, j'ai toujours été impressionnée par Gotham City ! (d'ailleurs on me trouve bizarre pour ça ^^") Le Joker est mon méchant préféré mais ce n'est néanmoins pas mon perso préféré dans Batman 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 13 Nov - 0:27

J'avoue que sa peut parraitre bizare surtout venant d'une fille :p MAIS BON chaqu'un son truc ^^ en tout cas on le voit bien d'apres se que tu écrit que tu te sens dedans.

Moi j'en ai 4 a racheter -_- ( peut etre un 5eme si l'envie me prend xD ) c'est bien beau d'aimer les piercing mais le porte monnaie prend une bonne claque a la fin :'(
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 13 Nov - 0:35

Merci ^^ je préfère aimer ça que aimer les vieux trucs cucul <.<

4 ? O.O God ! Mais attend, elles valent cher les tiennes ? Parce que la mienne vaut 50 euro, alors ça te fais tout de suite 200 euro de moins dans le porte monnaie °°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 13 Nov - 0:57

Non elles ne valent pas aussi cher ! On va dire qu'un anneau coutera dans les 15euro ^^
Et oui 4 ^^ 3 trous a l'oreil gauche, 1 a la droite et j'en avait aussi un a la langue mais il c'est rebouché :'(
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 13 Nov - 19:06

Ah je veux un troisième trou sur mon oreille droite >o< j'en ai déjà trois dans la gauche !

La suite, si ça intéresse, c'est plus court et plus con <.<
....

FRIGO ?


....

"Maman ?" La petite fille marche dans le noir, ses grands yeux bleus cherchent l'ombre de sa mère. "Maman où est tu?" Ses mains sont rouges, rouges de sang.

"Je suis là" Fait une voix froide. Sa mère, elle a trouvé sa mère, elle se dépêche de la rejoindre, courant aussi vite que ses minces jambes le peuvent. "Reste où tu es" gronde la femme. La petite fille ne comprend pas, pourquoi n'a t-elle pas le droit d'approcher ? Qu'a t-elle donc fait de mal ?

"Maman ?" Elle dirige sa petite main vers sa mère, voulant saisir les pans de sa robe.

"Ne m'approche pas, plus jamais" Le doux visage de sa mère est déformé par la rage "Tu m'as humilier, sale petite morveuse "

Le petite fille ne comprend pas tout ce que dit sa mère, ses yeux sont remplit d'incompréhension face à la réaction de la mère, elle sait juste que celle ci est en colère. C'est alors que cette dernière fait un bond vers elle, et lui saisie violemment le bras droit. Sa mère va devenir méchante, le petite fille le sait, alors ses yeux s'embuent de larmes.

Sa mère sourit cruellement. «Maintenant, il faut payer»

"Hé ho Sinn"

La main vole vers son visage, elle essaye de se protéger mais elle ne peut pas.

"Sinnnnn"

Le sourire de sa mère la paralyse "Sale Monstre"

"SINNNNN !! Lève toi !!"

Après un bond, je me réveilla enfin. Mon regard survola la pièce, pour finalement se concentrer en un point et je pus lentement apercevoir le visage du Joker au dessus de moi, il tenait un énorme seau d'eau à la main, je le regarda perplexe me demandant pourquoi il tenait cela, à un moment pareil, jusqu'à que l'eau en question rentre en contact avec mon visage.

"Rahhhh pas besoin de me lancer un seau d'eau, j'étais déjà réveillée !!!"

"Je le sais" Ricane t-il, content de son méfait.

"Pfff quel chieur" Marmonnais-je "Et en fait pourquoi tu m'as réveillée ?" fis-je en essuyant l'eau avec une sorte de drap, pas très hygiénique tout ça.

"Tout d'abord ma chère, parce que il est une heure de l'après midi, ensuite, parce que tes gémissements me gênaient dans mon travail"

Je rougis de honte, qu'est ce que j'aurais bien pus répondre à cela.

Il rit "Alors on a fait un vilain rêve ? Raconte tout à tonton Joky"

Vexée, je lui tourna le dos, boudant comme une enfant. Je ne vois aucune raison de lui parler de mon rêve, il n'a plus aucune importance, et puis ce n'est pas comme si il était rare que je rêve de cela.

Hum mais en fait, il a bien dit qu'il était une heure de l'après midi ? C'est pour ça que mon ventre gargouille si fort, faut croire que j'ai les crocs.
Il doit bien y avoir un frigo ou un quelconque placard abritant à manger dans un si grand entrepôt. Je partis donc en quête de nourriture, néanmoins, je me rendis très rapidement compte qu'il n'y avait aucune trace de quelque chose de comestible dans ce lieu, à part si on compte la vieille tranche de pizza que j'avais trouvée sous le canapé.
La seule personne qui pouvait savoir où se trouve se foutue frigo était bien sûr, le maître des lieux. C'est pathétique de le bouder pour retourner vers lui deux minutes après, mais bon rien ne compte plus que la nourriture pour le moment.

"Hey Mistah J"

Il se tourna lentement vers moi "Déjà fini de bouder ?" Se moqua t-il. Arghhhh j'ai envie de lui renfoncer ce satané sourire dans la gorge, humph faut que je me calme, sinon il ne me donnera pas d'information sur ma sainte nourriture.

"Aurais tu un frigo ?" fis-je le plus calmement possible.

Regard perplexe "Un frigo ?"

Il le fait exprès ou quoi ? "Oui, un frigo, là où tu met à manger !!"

Voilà que maintenant, il me regarde dégoûté "Tu veux dire là où on met des cadavres dans les hôpitaux, t'aurais pu le dire avant que t'étais cannibale" Il fit un petit mouvement de recul.

Il va me couper l'appétit si ça continue "Je ne suis pas cannibale" dis-je entre mes dents "Tu ne va tout de même pas me dire que tu n'as pas de frigo chez toi ?!!" M'exclamais-je.

"Bah si"

Petit silence.

"Tu plaisante là ?" Dis-je d'une petite voix.

"J'ai la tête de quelqu'un qui plaisante ?"

Bah vu les cicatrices sur ses lèvres tirées vers le haut, je dirais oui, mais je ne suis pas sûr qu'il apprécie tellement, mieux vaut que je me taise pour une fois.

Hum ok, ok, ne cédons pas à la panique, il n'a pas de frigo, c'est pas si grave, n'est ce pas ?.....Bien sûr que siiii !!

"Dis moi, tu fais comment pour trouver à manger ?"

"Bah il y a des poubelles pour ça"

Regard ahurie "Mais je ne suis pas un rat !!"

"Les chiens aussi mangent dans les poubelles"

C'est quoi cet argument bidon, je crois que je vais pleurer, et puis j'ai mal à la tête et au ventre, niaaah je m'évanouis.

*******

J'ouvris lentement les yeux, ma tête me faisant affreusement mal, je n'osa même pas faire un quelconque mouvement.

"Ah enfin réveillée, tiens !" Il me montra un sandwich bien remplie de garniture que je saisis rapidement, alors que j'allais le croquer à pleine bouchée, je suspendis mon geste et je lui lança un regard plus que suspect "Tu l'a trouver où ?"

"Dans mon frigo, bien sûr " fit-il souriant.

" Mais..mais je croyais que tu n'avais pas de frigo" fis-je totalement ahurie.

" Si si juste derrière mon armoire"

Ce mec a planqué son frigo derrière une armoire, c'est pas croyable, il est encore plus taré que moi ! (et c'est dur)

Je croqua dans le sandwich "N'empêche que tu m'as mentis" dis-je la bouche pleine.

"Mais non, juste taquiner" Se moqua t-il.

"Grumph, je m'en fout, je me vengerais" Et oui la Sinny est rancunière, très rancunière.

Son sourire était supérieur. "Tu peux toujours essayer"

La Sinny a beau être rancunière, elle n'est pas suicidaire.

Bah oui, après tout, je n'ai aucune chance de battre ce type, il est ce genre de mec qui est fort et qui le sait, ce sont sans aucun doute les plus dangereux. Je me demande comment Batman peut penser avoir une chance de le vaincre.....Batman ? J'en aurais presque oubliée qu'il était là, celui la. En plus, je connais sa véritable identité et pas le Joker, ça me fait un avantage héhéhé, car comme je le dis toujours, le savoir c'est le pouvoir !
Enfin de toute façon ce n'est sûrement pas moi qui irais trahir le Joker, l'instinct de survit faut croire.
Hum en fait, je me demande, puisque le Joker qui est avec moi en ce moment, est la réplique parfaite de Heath Ledger, est-ce que ça veut dire que Gordon aura l'aspect de Gary Oldman ? Woooow je veux absolument voir ça !!!

Hahaha mon acteur préféré dans ma ville préférée, que demander de plus ? A part bien sûr un frigo à roulette.....

"Hey Jokounet" Je le vois tiquer au surnom "Je vais me balader en ville"

"Hum" fit-il sans aucun intérêt à ce que je racontais, tellement il était occupé par un flacon de je ne sais quoi et dont je ne préfère pas savoir le contenu.

"Je vais rencontrer quelqu'un au commissariat" Continuais-je tout de même.

"Hum"

Voyant son total désintérêt pour mon histoire, je sortis de l'entrepôt, juste au moment où il se retourna pour ne voir plus personne. "Pourquoi au commissariat ?" demanda t-il alors qu'il était à présent seul dans le bâtiment.

*******

"Yeahhh en route vers le commissariat !!" Je m'élança alors, dans cette ville ô combien dangereuse, ayant pour seul but de mater un peu l'homme ressemblant à mon acteur préféré.
___
Plusieurs questions peuvent à présent se poser pour le prochain chapitre :
- Sinn arrivera t-elle à trouver son Gary-chou ?
- Se perdra t-elle (encore) en ville ?
- Le Joker se moquera t-il d'elle ? (quoique en même temps on le comprend)
- Sinn arrivera t-elle à esquiver le caca d'oiseau qui tombe en se moment vers sa tête
- Mangera t-elle de l'oiseau se soir ?
Si vous voulez connaître les réponses à ses questions existentielles, rendez vous au prochain chapitre !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Dim 15 Nov - 14:59

Ahhh apres une soirée plus que mouvementé, sa fait du bien de se poser et lire tes histoire =D
Il est cool se chapitre ! ( certe plus con que les autre xD )
Mais que de suspense en ce final ! ce prendra telle le caca d'oiseau ?!
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Dim 15 Nov - 15:28

Merci ! Oui, oui que de suspense XD Mais l'oiseau risque de se faire rôtir s'il fait ça :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Dim 15 Nov - 16:00

Pas faux, pauvre pitit pigeon :( j'attend la suite :D
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Dim 15 Nov - 16:27

Et la suite tu aura xD
....

COMPLICE ?!!!


....

En sortant de l'entrepôt, je me retrouva directement sur le port de Gotham, le vent qui me touchée de plein fouet, me décida à aller dans le chemin opposé, je me retrouva alors dans une rue plus abondante de Gotham. Les gens circulaient tranquillement, ignorant ma présence, déambulant plus ou moins rapidement.
Je vis à quelques mètres de moi, un jeune garçon qui paraissait vendre des journaux, il valait mieux que je m'informe de ce qui ce passait à Gotham en ce moment, ça pouvait toujours aider. Je fourra mes mains dans mes poches pour y prendre de l'argent, étrangement, rien ne rentra en contact avec ma main.
J'avais bêtement oubliée le reste de l'argent à l'entrepôt, après avoir été mouillée par le Joker, grr je le retiens lui et son seau d'eau !

" EXCLUSIF : LE JOKER C'EST ÉCHAPPÉ D'ARKHAM !!!!" Cria le jeune garçon pour s'attirer des clients, mais là tout se qu'il attirer c'était ma curiosité, je veux savoir ce qui est diiitt....bon puisque je n'ai pas d'argent, il ne reste plus qu'une seule solution.

"Eh petit, donne moi un journal, s'il te plaît" Demandais-je naturellement.

"Tenez, Madame" Fit-il tout souriant.

Madame ? MADAME ?!! Il veut mourir ou quoi ? J'ai pas la tête d'une vieille croutonne, d'accord j'arrive à la trentaine, mais c'est pas une raison pour pas dire mademoiselle !!

"Ce sera un euro trente, madame" Dit-il souriant.

Hannn ?!!! Je rêve ou il vient de remettre une couche sur le "madame" et en plus, il veut que je le paye ?! Il se fout de ma gueule, c'est ça ?!!!

"Tu sait où tu peux te le mettre ton un euro trente ?!" Bon ok, je sais que dire ça à un enfant c'est pas super, mais voyez le bon côté des choses, il n'a peut-être même pas compris ce que j'ai dit.

"Eh bien dans ma poche madame, mais si vous pouviez me le donner" sourit-il innocemment.

"Non, tu me la donner, donner c'est donner, reprendre c'est voler !" ....Quelle excuse bidon.

"Mais...mais, madame" Les yeux du garçon se remplir alors de larmes, pff j'ai pas besoin qu'il attire l'attention ici, j'aimerais bien être discrète pour une fois, histoire de pas me retrouver dans la même situation qu'au magasin Central de Gotham.

"T'es sûr que tu veux devenir voleur, gamin ?" Hum j'avoue que parfois, je suis assez pathétique, mais bon du moment que ça marche, je ne m'en plains pas.

Le jeune garçon secoua vivement la tête négativement, accrochant de ses petits bras le reste des journaux. J'aurais put être attendris devant cette vue, mais en faîte, je n'ai pas vraiment appréciée qu'il m'appelle autant de fois "madame".

"Bon, c'est bien si tu as compris, maintenant ouste, tire toi de mon chemin" Tant de cruauté chez une femme, c'est triste.....non je blague là !

Vu la tête de l'homme derrière moi, il a entendu toute ma conversation avec le gamin, ok j'ai pas été très sympa mais c'est pas une raison de me fixer comme ça...il veut ma photo ou quoi ?!!!
Ahaha mon regard haineux le fait fuir, c'est ça fuit, lâche !! Oui bon d'accord, tout ce que je raconte c'est dans ma tête, mais si vous aviez vu les muscles de ce mec, sûr qu'il fait du Football Américain !

Je regarde alors mon journal, il est peut-être tant d'y jeter un coup d'œil. Sur la première page, je vois directement le titre écrit en gras "Le Joker s'évade"

Moui pas très palpitant comme titre, ils auraient pu mettre un truc du genre "Le Joker met les voiles" ou " Une histoire d'amour brisée entre le Joker et Arkham" hum faudra en informer l'idiot qui a fait ce titre.

Sans plus m'attarder sur ce titre sans importance, je débute ma lecture de l'article.

"Hier, à Gotham, un évènement étonnant c'est produit, en effet, le Joker connu de tous, a réussi à s'enfuir à l'aide d'une complice de l'asile d'Arkham. Nous avons pu interviewer le garde qui était présent à ce moment.

« - Êtes vous certain que c'était bien le Joker ?

- Oui, c'était bien lui, le Joker. Lorsque je l'ai vu qui était en train de récupérer ses affaires dans la salle où toutes les babioles des détenus étaient entreposé, j'ai directement braqué mon arme sur lui. Il a d'ailleurs eut peur de moi, il a fait un étrange cri, puis un rapide mouvement de recul montrant sa surprise.

- Oh, vous étiez donc, sur le point de capturer le Joker ?

- Bien sûr, j'aurais été victorieux si sa complice ne m'avait pas lâchement tiré dans le dos, cette sale petite garce !

- Monsieur, je vous en pris, il peut y avoir des enfants qui nous lisent.

- Oui veuillez m'excuser.

- Reprenons, si vous étiez comme vous le dite, sur le point de gagner contre cet homme si craint dans Gotham, cela veut dire que vous pensez être supérieur à Batman, qui a échouer à cette tâche et sombrer dans une certaine folie, si je puis dire.

- Évidemment que je suis supérieur à Batman, cela ne fait aucun doute. Je n'ai tué personne contrairement à lui.

- Je vois, pourriez vous nous donnez plus d'informations sur cette complice du Joker.

- Eh bien, je ne peux pas vous dire grand chose, c'était une jeune femme assez banale, des longs cheveux blonds, des yeux bleux-gris, par contre ses vêtements étaient très sales et mouillés aussi je crois, je n'arrive pas à bien me souvenir, vous comprenez...

- Oui, nous comprenons que vous avez subit un lourd choc, mais si je puis me permette une dernière question, il n'y a rien qui vous a frapper chez cette femme, un quelconque indice qui pourrait permettre aux agents de police de retrouver sa trace ?

- Je peux juste vous dire qu'elle était complètement folle, sûrement plus que le Joker, elle m'a sourit après m'avoir tiré dessus, c'est vous dire ! Il y avait bien de la démence dans ses yeux et puis après tout elle n'aurait pas été dans un asile autrement, n'est ce pas ?

- En effet, vous avez peut-être raison. Je vous remercie de nous avoir accordé un peu de votre temps..

- Ce n'est rien, si cela vous amuse, après tout. »

Nous prenons le temps de souhaiter un bon rétablissement à cet homme courageux qui, nous le rappelons est en ce moment à l'hôpital à cause de sa blessure par balle, à la jambe droite.

Nous n'avons malheureusement pus trouver d'autres informations à propos de cette soit-disante complice, je demande donc à tout nos lecteurs de restez prudent, le Joker court dans les rues de Gotham. Nous nous rappelons tous, ce qu'il a fait la dernière fois qu'il était en liberté, c'est pourquoi, si l'un de vous a un seul petit indice, qu'il informe directement le département de police, cela pourrait leur être d'une grande aide, merci."


Mais c'est n'importe quoi !!! Je sauve la vie de ce type et tout ce qu'il trouve à dire c'est de m'insulter et pas que moi, le Joker et Batman en plus, en voila un qui ne finira pas le mois. Et puis il n'y a rien de mal à sourire de temps en temps, non ?

Pfff et c'est soit disant un homme courageux mais il a homit de dire, qu'il était à moitié en train de chialer quand il s'est reçut cette petite balle de rien du tout et que j'ai même crus qu'il allait avoir besoin d'une couche !! Hum si je le retrouve celui là, il aura enfin une raison de dire que je suis folle après ce que je lui aurais fait !
Je chiffonna rageusement le journal, avant de le lancer dans la poubelle la plus proche. Ce n'est tout de même pas un abrutie pareil, qui allait gâcher ma journée.
Maintenant, il fallait que je trouve un moyen pour localiser le commissariat, une banque c'est facile à trouver, il suffit de suivre les coups de feu mais alors pour un commissariat, c'est une toute autre histoire.

Ah tiens ! J'avais jamais remarqué ces panneaux, c'est bizarre, je suis peut-être bigleuse, hum alors "bibliothèque" "Hôpital Central" ah ? L'hôpital a été reconstruit ? Je savais pas, ça a été drôlement rapide quand même..."école primaire" "commissariat" "sex-shop"
Héhéhé Sex-shop.....attendez, petit retour en arrière...ouuaaiiis, il y a la route du commissariat, je vais enfin arriver à destination sans me perdre, quelle joie !
Hum en tout cas, à cause de cet article de journal, les gens vont se méfier des blondes (eh oui les blondes sont très dangereuses) heureusement que je n'ai plus mes vieux vêtements, sinon j'étais bonne pour un séjour en garde à vue.

Enfin, je remarque que depuis que je suis arrivée ici, je suis passé du stade de gentille petite touriste, à celui de complice d'un criminel, de voleuse et de femme tyrannique envers les enfants.....quoique, les deux derniers ne sont pas si nouveaux que ça.

Oh ? Je suis déjà arrivée au commissariat ? Plongée dans mes pensées, je ne l'avais même pas remarqué, bon bah je vais pas m'en plaindre.
Une voiture de police est stationné juste devant le bâtiment, les deux flics à l'intérieur du véhicule sont en train de....ils sont en train de.....argh je peux pas le dire, peut-être que des âmes sensibles m'écoute donc...mais en tout cas, ils font drôlement bouger la voiture. Pffff ils pourraient faire leur boulot, non ? Il suffit que quelqu'un arrive avec son bazooka, qu'il bute tout le monde, et je suis sûr que ces deux gigolos ne le remarqueraient même pas.
Je ne m'en préoccupe pas plus, préférant m'engouffrer dans le grand bâtiment, wow il y a plein de bureaux, impressionnant !
Je reste bêtement à regarder ces gens travailler, certains frappant furieusement sur leur clavier, tandis que d'autre se démènent entre plusieurs dossiers, oh ? Il y a même un distributeur à café et une fontaine à eau, c'est cool, on peut se donner rendez vous à la fontaine à eau, plutôt pratique hahaha !! Ça m'aurais bien plût de travailler ici, si je n'étais bien sûr, pas la complice du plus dangereux criminel de Gotham, hum ce statut me ferme bien des portes.
Un jeune homme blond se dirige vers moi, un sourire charmeur aux lèvres. Il est plutôt mignon mais ce n'est pas vraiment mon type, de plus, d'après son uniforme, il vient à peine de commencer sa carrière. Un bleu !!! Ce que je peux les haïr, oui bon c'est peut-être à cause de cet article de journal....

"Bonjour, puis-je vous aidez, mademoiselle ....?

"Bien sûr, ce serait très aimable à vous, je cherche le bureau du commissaire." Dis-je aimablement (après tout, il a dit "mademoiselle") en ignorant le fait qu'il voulait connaître mon nom, il faudrait lui apprendre que l'on ne doit pas draguer pendant le service.

"Vous voulez quelque chose de spécial au commissaire Gordon ?" Demanda t-il soupçonneux, sûrement parce qu'il avait remarqué que je correspondais parfaitement au profil de la complice du Joker.

"C'est confidentielle" Répliquais-je froidement. Hahaha t'a plus rien à répondre à ça, hein ?!! J'ai appris par cœur mes répliques qui tue *fière*

Il sembla alors, douter encore plus de moi, néanmoins, il décida tout de même de me guider, bien gentiment. Arrivé devant la porte fermée du bureaux, le jeune homme sembla se rappeler de quelque chose.

"Ah en fait, pour le moment le Commissaire n'est pas là....."

J'aurais du m'en douter, en même temps, c'est le commissaire, il doit être surchargé de travail.

"....il fait sa pause déjeuné" Continua t-il.

Regard ahurie, c'est pas réellement ce à quoi je m'attendais faut dire, enfin au moins j'ai beaucoup plus de chance de le voir que si il était sur le terrain. Je décida alors de l'attendre devant son bureau, assise sur une chaise faite pour ce genre de situation.

Le blond me lança un dernier regard avant de retourner à ses propres affaires.

"J'espère qu'il ne sera pas trop long, j'ai pas envie poiroter pendant des heures" Marmonnais-je.

"Il vient tout juste de finir" Dit une voix rieuse plutôt familière.

Je relève la tête pour voir, Gary Oldman, enfin...Gordon, à quelques pas de moi. Il est toujours aussi splendide dans cette habituelle veste, une petite brise de vent passe par une des fenêtres et se dirige directement dans ses cheveux, les faisant quelques peu virevolter, je pense directement à un tableau, à un chef d'œuvre. (faut que j'arrête, là...)

"Il paraît que vous vouliez me voir" Continue t-il, ignorant mon état de légume.

"Les nouvelles vont vite dans votre département"

Il rie doucement à ma blague, (bon je vous refais pas le coup du "il est sublime" et tout le tralala parce que vous allez vous lassez sinon) tout en m'invitant à rentrer dans sa presque deuxième maison, dans son antre, dans son bureau !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Invité
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 16 Avr - 16:23

J'aime *__* C'est vraiment....passionant tu devrais penser a sortir un roman x)
La suite la suite :D!!
Revenir en haut Aller en bas
Japan Lover
Youni
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 4984
Age : 23
Localisation : Sur mon trône.
Date d'inscription : 16/04/2008
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Ven 16 Avr - 17:00

Oh euh merci beaucoup
J'apprécie tes encouragements, c'est gentil ^^ la suite rien que pour toi :p
....

LE DÉPARTEMENT DE POLICE !

.....

"Mister Wayne !"

Le jeune milliardaire habillé avec élégance se retourna pour voir son majordome arrivé vers lui "Oui Alfred ?"

"Avez vous entendu parler de ce qui c'est passé à Arkham, Monsieur ?" Demanda posément le vieil homme, un journal à la main.

Les traits du jeune hommes de durcirent "Oui, à propos du Joker"

"Mister Wayne, si je puis me permettre au sujet de cette complice...."

"Oui, oui je sais" Le coupa Bruce "Il va nous falloir des informations sur elle pour en savoir un peu plus."

"Mais cela ne vous étonne pas ?"

Le milliardaire le regarda quelque peu étonné "Comment ça ?"

"Eh bien, n'est-il pas étonnant que le Joker s'accapare d'une jeune femme ? Lui qui semble toujours faire cavalier seul ?"

"C'est vrai, qu'il traine toujours des larbins avec lui, mais je n'avais jamais vu de femme à ses côtés" Il sembla songeur "Cette fille est peut-être spéciale....J'irais voir Gordon ce soir, pour lui demander son avis"

Sur ce, il sortit précipitamment de la pièce laissant le majordome seul, à ses pensées.

*****

Le bureau du commissaire Gordon, un bureau assez banale. Simplement composé d'une table recouverte de dossiers divers, d'un ordinateur tout neuf, d'après le manque de poussière. Ainsi que des étagères remplient de livres, dossiers, fiches et tout autres choses. Un bureau dès plus normal.

Pendant mon étude des lieux le commissaire Gordon, s'était dirigé vers son fauteuil où il s'y assit élégamment, puis il m'invita à faire de même avec une chaise en face de lui, ce que je fis très rapidement.

Hum, maintenant que j'étais devant lui, je ne savais pas vraiment quoi dire ou faire, à part fuir peut-être, mais cela paraîtrait un peu trop suspect.

"Alors, dîtes moi en quoi puis-je vous aidez ?" Dit-il, posément, réajustant ses lunettes.

"Euh eh bien, je ...."

Vite trouver une idée !!!

"...je....j'ai des informations sur la complice du Joker" ...Évidemment, puisque c'est toi, ma grande, pensais-je sarcastiquement.

Tout d'un coup, je vis les yeux de Jim Gordon scintillaient d'un air intéressé. "Vraiment ? Quel genre d'informations pouvez vous nous apporter ?"

"Eh bien, je ne peux pas vous dire où elle habite ou où elle se trouve en ce moment même, mais je sais au moins que contrairement à ce qu'à dit l'homme durant l'interview que le journal de Gotham a publié ce matin, que cette femme n'est pas folle." Assurais-je déterminée.

"Comment savez vous cela ? " demanda t-il, son intérêt baissant nettement après avoir entendu mon affirmation.

"Et bien, ce n'est pas parce que elle a sourit à cet homme, qu'elle est irrémédiablement folle, n'est ce pas ?"

"Non bien sûr" acquiesça t-il calmement.

"Alors comment ce fait-il, que vous ayez laisser cet homme insulté publiquement, une femme qui n'avait fait que sourire ?" M'emportais-je.

"C'était un interview, je ne pouvais pas faire grand chose, et puis, je ne comprends pas pourquoi vous prenez cela tant à cœur, pour qu'elle raison êtes vous en train de perdre votre calme ?" fit-il surprit de ma réaction puérile.

Crotte !! Maintenant, il va me soupçonner.....une excuse, trouve une excuse !

"Soutient féminine, entre femme on ne peut pas se laisser marcher sur les pieds." dis-je intelligemment, le pouce en l'air.

"Oh, je vois" Il prit soudain un petit air triste "Mon ex femme pensait un peu pareil que vous"

QUUOOII ?!!!!!!!! Comment ça son ex femme ?!! *aura meurtrière*

"Votre ex femme ? Que...Vous rigolez ?" Vu la tête qu'il me fit c'était une question stupide "Si ce n'est pas trop personnelle, pour qu'elle raison vous a t'elle quittée ?"

"Oh, elle pensait que la ville était beaucoup trop dangereuse pour les enfants, mais moi j'aime bien trop cette ville pour pouvoir la quitter." Il sourit "Et puis, les gens ont peut-être encore besoin de moi." Je resta muette devant cette révélation, il se mit alors à rire "Je ne comprend pas pourquoi, je vous raconte ainsi ma vie, alors que je ne vous connais même pas"

"Oui les gens ont encore besoin de vous" chuchotais-je, ignorant sa dernière phrase.

"Pardon ?"

"Les gens ont encore besoin de vous, Commissaire Gordon" Lui dis-je clairement, un grand sourire sur le visage, tandis que je me levais de ma chaise, prête à partir.

Il ne dit rien, se contentant de me regarder, peut-être n'avait-il pas compris pourquoi une étrangère lui disait de tels mots, mais cela n'avait pas d'importance pour moi. Je n'attendis pas une quelconque réponse et sortis de la pièce le laissant seul et perplexe dans le bureau, tout en refermant rapidement la porte derrière moi.

Je voulu lancer un dernier regard en arrière mais on m'agrippa le bras, me faisant tourner sur moi-même. Je vis alors, le jeune blond que j'avais précédemment rencontré, il me regarda de haut en bas, semblant chercher quelque chose, mais il n'eut pas l'air de trouver vu sa moue réprobatrice. Peut-être chercher t-il une trace de sang.....j'avais vraiment la tête de quelqu'un qui veut tuer un commissaire ?!!

"Tout c'est passé comme vous le vouliez, mademoiselle ?" Me demanda t-il, le plus naturellement du monde.

"Oui, merci, c'est très gentil à vous de vous en soucier, mais si vous aviez l'amabilité de bien vouloir me lâcher le bras, je vous en serais reconnaissante." Dis-je, tentant d'échapper à sa prise, mais son emprise était bien trop forte pour que je puisse m'en défaire.

Il ignora ma demande et se rapprocha de moi "Vous savez, il y a quelque chose en vous qui ne m'inspire pas." Il resserra alors sa prise sur mon bras, me faisant grimacer de douleur.

"Vraiment ? Et qu'est ce qui ne vous plaît pas chez moi ? Dis-je entre mes dents.

"Pour le moment, je ne sais pas encore vraiment ce que c'est, mais rien que en vous voyant, je peux voir quelque chose de différent en vous, peut-être hostile."

"Je vous ai demandé de me lâcher !" Fis-je, ignorant son baratin, plus qu'ennuyant.

Il ne fit encore une fois, pas attention à ce que disais et préféra plutôt se rapprocher plus près de moi, pour me glisser quelques mots à l'oreille. "Vous devriez faire attention, les choses hostiles, j'aime les supprimées et cela quelque soit la manière, vous...."

*SBAF*

Il s'arrêta brutalement. Le son de ma main sur sa joue, résonna. Les quelques personnes se trouvant là, regardèrent surpris la scène se jouant devant eux.

La gifle que le blond reçut, le fit reculer de quelques pas, lui faisant finalement, lâcher la prise qu'il avait sur mon bras. Il porta une de ses mains à sa joue endolorie, me regardant étonné par cette réaction si soudaine.

"Je n'ai que faire de votre avis, monsieur le blondinet." Fis-je sarcastiquement. "Et pour ce qui est de vos menaces, vous pouvez vous les mettre où je pense !!" Criais-je.

Ma rage déversée, je n'attendis pas un instant et quitta promptement les lieux, passablement énervée.

Mais il m'interpella encore une fois, avant que je ne sois totalement hors d'atteinte "Je m'appelle Chris, Chris Jones et non pas le blondinet" Cria t-il outré et mi-amusé, alors que je sortais rapidement du bâtiment, sans un regard en arrière.

Dehors, la rue était calme, les gens marchaient dans un même rythme, échangeant parfois quelques paroles. L'air était frais, je respira un grand coup, espérant que cela m'aide à me calmer. Ce....Jones ! Il m'avait vraiment énervée avec ses menaces sortient de nulle part et son baratin à la noix.

Où que j'allais, je trouvais toujours des problèmes sur ma route, qu'avais-je donc fais pour mériter cela ?! Pour une fois, que je n'avais menacer personne, voler personne, ni tirer sur personne, il fallait encore que quelqu'un me reproche quelque chose !

Je regarda mon bras, et vis des traces de doigts distinctes imprimé dessus, il faut dire que le blond n'y était pas allé de main morte. J'espérais juste que ces traces s'effaceraient rapidement, je ne voulais rien gardé de cet homme.

Bon à présent, il ne me restait plus qu'à retourner à l'entrepôt, il n'y avait plus rien que je puisse faire à présent, et puis de toute façon, la nuit allait bientôt tomber.

Et la nuit à Gotham, on évite de rester trop longtemps dans le noir.....

***

Lorsque Batman entra dans son bureau, le commissaire Gordon ne l'entendit pas, c'est pourquoi lorsque le justicier apparut d'un coup devant lui, il faillit cracher l'eau qu'il buvait sur la chauve souris, heureusement que Batman avait de bon réflexes.....

Gordon le regarda alors d'un air accusateur "Vous ne connaissez pas le téléphone?"

Le justicier ce répondit pas. Il n'allait tout de même pas changer ses bonnes vielles habitudes d'insociable ! Voyant son mutisme, Gordon se dit qu'il allait encore devoir faire la conversation, il allait finir par croire qu'il parlait avec un mur.

"Pourquoi êtes vous là, je peux vous aidez à quelque chose ?" Demanda t-il courtoisement.

"Je..." Commença le justicier de sa voix guttural. "Je viens pour des informations, sur la complice du Joker*

Le commissaire eut soudainement, un grand sourire. "Vous avez des informations sur elle ? Pffiu vous me sauver, parce que je dois avouer que je nage dans le caca, depuis le début de l'enquête"

"En fait, je venais en chercher...."

Cette phrase suffit à estomper l'étincelle d'espoir de Gordon, je ne dirais pas qu'il était sur le point d'aller chercher une corde (mais pas loin) cependant, son visage montrait clairement sa déception. Il regarda alors le Justicier d'un air qui disait "Mais tu sers à rien, toi !!!"

Batman n'eut pas l'air de le remarquer ou alors, il ne préféra pas relever.....

Jim décida de donner à la chauve souris ce qu'il voulait, même si c'était peu. "Je n'ai réussis à avoir que très peu d'informations sur elle. Vous avez sûrement lu le journal..." C'est alors que Gordon eut un énorme doute, est-ce que les mecs qui aiment se déguiser en chauve souris, lisent réellement le journal ? Il faillit poser la question, mais il s'abstint en voyant le regard du justicier....ce dernier paraissait avoir lut dans ses pensées. "Dans le journal de ce matin" Continua t-il. "Nous avions le témoignage de l'homme qui les a vus s'échapper, mais nous n'avons pas trouvé plus d'informations que ce qui étaient dit dans le journal."

"Et les caméras de l'asile ?" Grogna le Justicier.

"Eh bien, c'est surprenant, mais cette fille a parfaitement caché son visage." Dit-il un brin admiratif. "Contrairement au Joker qui semble apprécier de se faire remarquer."

"....." Dit Batman.....C'est pas de sa faute, si il sait pas aligner plus de deux phrases à la fois, ayez un peu pitié !!

"De plus, les civils n'ont aucune information, à moins qu'ils ne désirent pas être embarqué dans une histoire qui concerne le Joker..."

"Il n'y vraiment eut aucun témoin ?"

James Gordon réfléchit alors, quelques instants, et il se souvint. "Si, si, il y a bien eut cette fille qui est venue dans mon bureau...."

"Elle a dit quelque chose ?" Demanda t-il.

"Rien de vraiment intéressant, juste qu'elle ne pensait pas que la complice du Joker était siffoné. Je n'ai pas compris pourquoi elle était venue ici, simplement pour me dire ça. Surtout qu'elle a foutue la pagaille dans l'immeuble !"

Encore une fois, Batman ne dit rien, se contentant de continuer à regarder le Commissaire. Ce dernier prit cela pour une invitation à continuer. Après tout, d'habitude le justicier s'empressait de disparaître, alors autant en profiter pour lui raconter sa vie.

"Elle a giflée une de mes recrues, et est ensuite partit en hurlant. Le problème, c'est que la recrue avait sa petite amie à quelques mètres de là, et celle ci a crût que son homme venait de flirter avec la dite fille. Il c'est passé, qu'elle a sauté sur le mec, telle une furie et que le pauvre bonhomme, c'est retrouvé impuissant sous les coups de griffes de sa Julie.

Mais comme ça ne pouvait pas en finir là, les amis de la recrue sont venu à son secours, mais c'est sans compter sur les amies de la jeune fille, venu elles aussi prêter main forte. A présent, mon département est divisé en deux camps....c'est pas facile à gérer, surtout que j'en ai cinq à l'hôpital." Jim reprit son souffle et se décida de compter les causes des hospitalisation.

"Il y en a un, à qui on a planter un tube de colle dans le nez, le pauvre avait déjà un gros rhume. Le deuxième, quand à lui, a attrapé le troisième et ils sont tout les deux tombés dans les escaliers, fracture du tibias. Le quatrième est notre plus petite recrue, un mètre cinquante les bras levé." Il rit à sa blague mais s'arrêta en voyant le visage impassible de Batman.

"Donc, le mec pas plus grand que trois bites à genoux dans un champs de maïs (1) a été bousculer, il est tombé sur le sol et s'est fait écrasé par euh... à peu près tout le monde, en fait, on ne la retrouvé que après la bataille...Quand au dernier et bien, il a profiter du chaos qui régnait, pour s'enfiler tout nos beignets, il a eut droit à une belle indigestion." En finissant son récit, Gordon se dit mentalement, qu'il faudrait donner trois jours de mise à pieds au dernier, pour ainsi, lui apprendre à ne plus voler ses beignets, on n'allait tout de même pas lui enlever son petit plaisir de la journée !!

Et ô miracle, Batman était toujours là, assez étonnant me direz vous et c'est ce que ce disais aussi Gordy.

"Pourquoi, êtes vous toujours là ?" Demanda t-il. Il était troublé, c'était la première fois, qu'il voyait autant de temps le Batman.

Le justicier le regarda quelques instants, puis soupira. "Je ne peux pas m'en aller, lorsque l'on me fixe comme ça."

"Ah" Fut la réponse intelligente de James. Il se détourna alors de la chauve souris, puis voulue continuer à le fixer, mais celui ci avait déjà disparu.

Le commissaire soupira, prit sa veste posée sur son siège et s'en alla.

Il rentrait chez lui, même si il savait que personne ne l'attendait à la maison. Il était seul.

Mais au même moment, une personne avait une pensée pour lui.

Lui ne le savait pas, ne le saurait sans doute jamais, mais qu'importe, cela prouvait qu'il n'était peut-être pas si seul que cela.

Une pensée. Une simple petite pensée. La pensée de Sinn..... qui soit dit en passant n'était pas très catholique !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~youni
Contenu sponsorisé
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: Pourquoi pas ? Aujourd'hui à 19:19

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?
» Quel personnage de dessin animé aimeriez vous etre et pourquoi?
» De l'amour à la haine,pourquoi?
» Pourquoi les hommes noirs préfèrent t'ils les femmes a la peau claire ?........
» POURQUOI LES CONGOLAISES SONT COMME CA?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Coin Détente :: ✿ Coin artistique :: Vos créations :: Ecriture & Fan-Fictions-