Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 

Partagez|

L'émétophobie, ou "peur du vomi"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Japan Lover
y-moo-ii
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/02/2010
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Lun 8 Aoû - 4:15

Bonjour , Bonsoir Chers Membres !

Alors oui, il existe déjà un espace "Vos peurs et phobies" sur ce forum...
Mais, j'ai décidé de vous parler spécifiquement de MA phobie : LE VOMI ( étrange! Me diriez vous ? ).

En effet, je suis émétophobe. C'est une phobie peu connue et incomprise, mais qui touche pourtant plus de gens que l'on pourrait le croire...
Bien plus qu'une simple peur, cette phobie est une vrai saleté qui vous pourrit la vie ...

Dans mon cas, je l'ai depuis mon plus lointain souvenir, depuis ma plus tendre enfance.
Je n'avais jamais entendu parlé de PHOBIE du vomi jusqu'à mes 15 ans, je ne savais même pas que cela existait (comme la plupart des gens "normaux").
De ma "jeune jeunesse" jusqu'à il y a 3/4 ans en arrière, je ne me trouvais pas différente, je n'aimais juste "PAS" le vomi ...
Mais aux environs de 14/15 ans, j'ai commencé à me poser des questions... En effet, au fil des ans, je me suis rendu compte qu'il y avait un problème ... Pour moi, c'était normal de HAIR le vomi, et je pensais que c'était "la réaction de tout le monde". Mais au fur et à mesure du temps, s'il y avait "confrontation" directe ou indirecte, venant de moi ou des autres, je me suis rendu compte que j'avais une réaction totalement différente des autres ... En clair : pleurs, stress, envie d'être chez soi, avoir honte de quelqu'un ayant été malade, évitement de la personne en question... et j'en passe !
Je me suis dis que ca me passerait avec le temps ... Mais bien au contraire ...
Pourquoi ? je ne pourrais répondre ... Mais tout est empiré à mon arrivée au lycée , il y a donc 3 ans !
Toutes mes peurs se sont multipliés ( entre autre avec l'alcool, les fêtes, la voiture, le bus ... )
Et au jour d'aujourd'hui, cela ne cesse d'accroitre. Il a été très difficile pour moi de commencer à en parler à mes proches (famille, amis, autres), par peur de moqueries (et dieu sait comme j'en ai subis), d'incompréhension ...
Personne "n'aime réellement le vomi", ce que je sais très bien, mais dans le cas de l'émétophobie, c'est juste, INCOMPARABLE ...
Dans mon cas, je ne bois pas une goutte d'alcool, j'évite les "grosses soirée", fêtes, boîtes de nuit, fêtes foraine, voiture (si je la prends, il faut que je sois passager à l'avant, et pas pour une trop longue durée.), bus, ski (vous vous demandez pourquoi ?... Tout simplement car pour aller skier, et bien il faut monter en station et donc utiliser voiture ou car pour s'y rendre !).
Pour nous, les émétophobes, la saison d'hiver est une peur. En effet, nous sommes effrayés par cette fameuse "épidémie des gastro" ...
Pour ma part, quand les premières gastro arrivent, je me fais passer pour malade pour pouvoir rester enfermée dans ma chambre et donc éviter tout ca. Et s'il s'avère que dans ma famille, quelqu'un est touché , je met un masque et je me lave sans arret les mains ... et bien sur c'est la panique totale par peur de voir d'entendre ou de chopper cette maladie ..

En clair , cette phobie en est presque grave pour moi même. Je profite peu...
Et pour ceux qui souhaiteraient connaitre l'évolution de cette phobie , je vous prierais de lire "les 7 étapes de cette phobie" ... et dans mon cas, je suis au niveau maximum de la phobie ... (étape7)

--> source : http://emetophobie.forumpro.fr/t24-l-emetophobie-pure#44 .
Etape 1 :



Un événement particulier ( différent pour chaque personne ) survient et engendre une angoisse. C'est l'origine de la phobie, représentée par les racines de l'arbre. Cet événement n'est pas forcément traumatisant en lui-même en dehors des circonstances, de la situation qui l'entourent. Mais le tout assemblé contribue à créer le point de départ de la phobie.

La plupart du temps, nous n'avons pas pleinement conscience de ce point de départ. D'où la nécessité de suivre une thérapie pour creuser et éventuellement déraciner le problème de base.


Etape 2 :



Le tronc de l'arbre représente notre angoisse de base qui s'est cristallisée sur le vomi et le fait de vomir. Cela découle des racines ( de l'origine pure de la phobie ) et cela se " construit " autour du vomi.

Pourquoi le vomi ? Il pourrait s'agir d'autre chose mais ce sont les circonstances particulières du moment qui ont voulu que ce soit ça.

Donc nous avons les racines de notre phobie ( l'origine pure ) qui se sont focalisées sur le vomi ( représenté par le tronc ).

En n'y prêtant pas attention au plus tôt, la phobie peut empirer.


Etape 3 :



Avec le temps, la peur du vomi se ramifie et s'étend progressivement. Elle peut toucher différentes situations de la vie quotidienne, sans toutefois être handicapante socialement de façon obligatoire.

Chaque ramification peut représenter un léger handicap, et la personne ne s'en rend pas toujours compte.

Par exemple, une branche pourrait être assimilée à l'alcool. Un émétophobe qui aura rencontré une situation angoissante au niveau de l'alcool ( vomissements d'un proche en état d'ébriété, reportage sur l'état d'ébriété à la télévision ... ) refusera systématiquement d'en boire une seule goutte. Si on laisse faire le temps, la personne refusera progressivement ne serait-ce que de côtoyer quelqu'un qui boit. Donc les lieux où l'on boit. Donc les discothèques, les soirées entre amis, puis les soirées en famille ...


Etape 4 :



Les associations erronnées se développent avec la confrontation aux situations angoissantes quotidiennes. La personne se sent envahie par quelques pensées obsessionnelles voire quelques TOCS.

Pour reprendre l'exemple de l'alcool, l'émétophobe n'a pas consulté à temps. Résultat, la phobie a gagné du terrain et il lui est de plus en plus difficile de se retrouver en compagnie de gens qui boivent.

A l'alcool se sont rajoutées d'autres " superstitions " ou associations erronées. Tout ce que le sujet entend ou voit concernant ce qui est susceptible de le faire vomir ou de le rendre malade est rayé de sa vie, ou plutôt, est rajouté sur sa liste de " choses à bannir ". Les fêtes foraines, certains aliments, certains médicaments, pour parler de façon plus générale, certains comportements ou situations sont proscrits par nos soins.


Etape 5 :



Les associations erronées qui sont pour nous des " superstitions " se multiplient de plus en plus. Les ramifications se développent très vite en fonction du quotidien. La personne se sent davantage handicapée et s'interdit plusieurs objets et / ou situations de peur, non seulement de vomir, mais en plus de se créer une crise d'angoisse qu'elle juge inutile et superflue.

Le temps passe et la phobie devient plus présente. La liste de tous les comportements prohibés s'allonge quasiment de façon quotidienne, selon les difficultés rencontrées.

Par exemple, s'il nous arrive d'avoir un petit malaise du genre nausée dans le train, ou si on entend / voit quelqu'un vomir ou souffrir de nausée dans le train, ou encore si nous entendons parler d'une personne ayant eu des nausées dans un train, nous allons bannir l'élément train de notre vie. Cela peut se produire avec tout et n'importe quoi.


Etape 6 :



La phobie prend énormément de place dans notre vie. Toutes les " lois " ou " superstitions " qui sont ces associations erronées que nous accumulons chaque jour, nous empêchent de vivre correctement notre quotidien. La personne n'ose plus s'aventurer du tout sur les terrains angoissants. Elle se coupe davantage du monde et rentre dans le cercle vicieux de l'évitement.

Or, éviter toutes les situations terrorisantes revient pratiquement à éviter le monde social et la nourriture ( pour beaucoup d'émétophobes sévèrement atteints ), ce qui est impossible pour la survie de l'être humain.

A ce stade, il faut impérativement décider de consulter, de se faire aider. Il y a énormément de travail à effectuer sur soi, il faut " casser " chacune des branches petit à petit pour reprendre un semblant de vie normale.


Etape 7 :



Voici l'arbre représentant un émétophobe très atteint. Les associations erronées sont excessivement nombreuses et la personne se coupe totalement du monde par peur du vomi. Elle refuse catégoriquement d'affronter quelconque situation qui pourrait l'angoisser un minimum. Elle se replie sur elle-même et tourne dans son cercle vicieux sans pouvoir s'arrêter.

Les comportements et situations prohibés sont tellement variés et touchent tellement à tout que la personne refuse même l'aide qu'on lui propose. Elle se sent envahie à la moindre tentative d'approche et n'éprouve qu'un seul besoin : celui d'être rassurée en permanence concernant le vomi.

Les épisodes d'épidémie de gastro-entérites hivernales sont un bon exemple : de peur de l'attraper, l'émétophobe s'enferme chez lui et refuse de sortir. Il refuse tout contact avec une personne venant de l'extérieur et accentue ses rituels de lavage de mains et de harcèlement de questions aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japonaiis3.skyblog.com
Japan Lover
may-ly
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 304
Age : 23
Date d'inscription : 21/06/2009
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Lun 8 Aoû - 12:52

Ben ça alors.

Je trouve cela intéressant que tu en parles, moi qui ai seulement une petite phobie des serpents..
J'avoue que j'aurai jamais imaginé que ça existe. Et en lisant ton sujet, je me doute bien que ça ne doit pas être facile à vivre.

Tu as déjà pensé à aller voir quelqu’un pour soigner ça ? Tu sais comment ça a commencé ? Un mauvais souvenir d'enfance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
y-moo-ii
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/02/2010
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Lun 8 Aoû - 13:15

Oui j'ai décidé d'en parler sérieusement et de ne pas simplement dire : j'ai la phobie du vomi, car les gens ne connaissent pas. Je suis contente que tu l'ai lu, Vraiment !
Et en effet, vraiment pas facile à vivre ..

Oui j'y ai déjà pensé, au début de l'année car j'étais tombé dans les pommes suite à une crise d'angoisse ( au nouvel an ... ). Et donc je me suis dis que ça devenait vraiment trop grave ...
J'ai vu mon médecin, qui m'a alors fait une ordonnance pour un psychiatre ou psychologue, mais je n'ai jamais eu le courage d'y aller ... J'avais aussi pensé à un magnétiseur ou à l'hypnose pour simplement m' "extraire" le mal... Mais je n'ai encore vu personne au jour d'aujourd'hui.
Sinon je n'ai aucune idée de "comment ça a commencé". Dans mon plus lointain souvenir j'ai toujours eu peur du vomi... et je peux me rappeler de TOUS les évènements qui s'y rapportent dans mes 18 chères dernières années...

J'espère que j'ai répondu à tes questions ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japonaiis3.skyblog.com
Japan Lover
Diazen
••••••••••••••••••••••••••
Masculin
Nombre de messages : 2750
Age : 28
Localisation : Derrière votre écran ! Ohh oui !
Date d'inscription : 14/07/2009
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Lun 8 Aoû - 14:27

Dans ton cas, il est clair que ça entrave ta vie sociale, ta vie amoureuse et ta vie tout court.
C'est clairement une plait, un handicap! Tu dois le soigner pour vivre. Vivre devant un PC enfermé dans ta chambre avoir peur de voir l'autre car il se peut qu'il est une gastro... l'ématophobie rassemble l'Ochlophobie (peur de la foule), de l'Anthropophobie (peur des gens), la Mysophobie (la peur des bactéries) ... et finalement tu as même peur d'avoir peur.

Tu es inévitablement malade. Pas à en mourir, mais ça doit devenir peu gérable pour que tu en parles à des inconnus.

Tu devrais aller voir un psychiatre, ou un psychologue (qui lui ne te prescrira pas de médicaments qui ne font plus de mal que de biens). Mais va voir un spécialiste qui peut t'aider. L'hypnose peu sans nul doute t'aider à comprendre la source de la phobie. Il doit forcément y avoir une cause enfouie quelque part, et ne jamais être sur de soi quand on pense tout savoir même de sa propre existence.

Donc moi qui n'ai rien à voir dans ta vie, je te conseille de voir un psychanalyste ou psychologue qui pourrait t'aider à diminuer ta phobie et à la gérer.
En tout cas merci d'avoir parler de ta phobie et de nous avoir appris surtout ce que c'était car peu de monde connait cette phobie hormis ceux qui la vivent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
TearsOfSky
••••••••••••••••••••••••••
Masculin
Nombre de messages : 1568
Age : 26
Localisation : On the other Side
Date d'inscription : 03/06/2009
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Lun 8 Aoû - 16:26

J'étais bien loin de m'imaginer l'ampleur de cette phobie sur une personne. Pourtant, je connais assez bien les phobies, non pour pour les avoir ressenti mais pour avoir été avec une personne ayant plusieurs phobie (Agoraphobie, phobie scolaire, diverses fortes crises d'angoisse..).

Je savais qu'on ne pouvait pas supporter le vomi, moi même je supporte pas mais de là à avoir de telles symptômes..
Il est clair qu'il faut en parler avec des spécialistes pour essayer d'atténuer l'impacte qu'a cette phobie sur ta vie. Il n'y a pas de honte d'aller voir un psychologue ou un psychiatre, beaucoup sont réticent à cause de ça, mais la priorité c'est, je pense, traiter cette phobie.
De plus, un de ces spécialistes en parlera avec tes proches et ainsi ils s'en rendront compte que ce type de phobie existe aussi et qu'elle cause plus de dégât sur une vie qu'on ne peut l'imaginer. Ils écouteront plus l'avis d'un expert que celui d'une adolescente. C'est assez dur de franchir ce pas, mais je pense que c'est une nécessitée pour diminuer tes peurs et que tu puisses recevoir le soutient de ta famille, amis.

En tout cas, comme l'a dit Diazen, merci d'en avoir parlé, tu nous as appris pas mal de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
y-moo-ii
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/02/2010
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Lun 8 Aoû - 18:39

Comme vous l'avez lu, il est vrai que cela m'empêche de vivre... Car sans y être confronté tous les jours (aspect physique), j'y pense quand même TOUT LE TEMPS .

Encore un exemple ... aujourd'hui, une amie me dit : demain je vais à Annecy, faire les boutiques, tu veux venir ? - Oh bah oui , pourquoi pas, t'y vas comment ? - j'prendrais le bus. - Ah bah je pense pas que je viendrais...

Donc, oui, je vais consulter au plus vite (bien que je dise ça depuis plus d'un an...
Le peu de fois ou j'en parlais à mes proches, ils se foutaient de moi ! Je me rappelle qu'au début, quand j'ai commencé à en parler à mon père, il faisait genre il allait vomir et tout ... Et combien de fois ça m'a fait partir en pleurant ...
Cette sensation d'être incomprise, pas prise au serieux DU TOUT . C'est dur à vivre au quotidien.

Merci de le lire... ca me touche plus ou moins d'être enfin prise au serieux ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japonaiis3.skyblog.com
JL's Admin
Sakurina
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2316
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/02/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Lun 8 Aoû - 23:51

Ma belle, je te comprends absolument et je suis bien placée pour le dire. J'ai moi aussi cette phobie, depuis mes 8 ans. Je me souviens qu'un camarade de classe avait vomi partout sur son bureau, alors que j'étais en avant et que je parlais au professeur. Aussitôt, j'avais fait une chute de pression et j'avais perdu l'équilibre. Je ne te parle pas du haut-le-coeur que j'ai eu à ce moment...

Depuis ce jour, je dirais que mon anxiété s'est accrue... Auparavant, j'allais à La Ronde (un grand parc d'attraction) à chaque été avec mes parents. Peu à peu, je renonçais à participer à toutes sortes d'activités où j'aurais des chances de rencontrer une situation impliquant du vomi.

Dans ma tête, j'anticipais toujours des situations où quelqu'un vomirait: par exemple, je me rends à un musée et un enfant nouveau-né vomit sur sa mère après avoir bu du lait (c'est très fréquent). De sorte que je devenais super anxieuse peu importe où j'allais.

Comme toi, l'hiver était la pire saison de l'année à mes yeux, à cause de cette foutue épidémie de gastro. Comble du malheur, j'étais souvent très malade (j'ai la santé fragile) et je devais me rendre à la clinique ou bien à l'hôpital: bonjour les crises d'angoisse. C'est vers 12-14 ans que ma phobie a empiré, sans raison apparente. Ma maman est médecin et elle réussissait à me faire attendre dans le salon des médecins loin de la salle d'attente avec les autres patients... (MERCI MAMAN <3 XD)

Bref, depuis tout le temps que j'ai cette phobie, se rendre à l'école ou dans tout endroit public (l'hôpital et l'avion étant les pires) était un vrai calvaire et une source de stress impossible à imaginer.

Beaucoup de problèmes personnels sont arrivés par la suite, lorsque j'avais 15 ans. Je fis une dépression sévère et on me fit voir d'urgence une psychiatre. J'ai alors appris que ma dépression s'était déclenchée à cause d'un grave trouble anxieux. C'est ainsi que j'ai pu faire les liens entre toutes mes angoisses et ma phobie... Je souffrais de phobie sociale! L'émétophobie est en fait une sorte de forme de phobie sociale comme me l'a expliqué ma psychiatre... Il ne faut donc pas la prendre à la légère et je comprends la douleur que tu ressens lorsque certains se moquent de toi (t'inquiètes, je l'ai vécu aussi -_-).

Étant donné que mon état de santé était grave, j'ai du prendre des antidépresseurs en plus d'une psychothérapie. Ça m'a pris un an à m'en sortir... Je dois avouer que mes 15 ans furent difficiles, car j'eu très souvent des idées noires avec toute mon anxiété.

Je sais que je me suis beaucoup étalée (et j'en aurais encore tellement à dire!) mais c'est pour montrer à quel point les phobies et l'anxiété peuvent être handicapants... Comme l'ont dit les autres membres, il faut que tu consultes. Tu serais surprise du nombre de personnes qui voient un psychologue ou bien un psychiatre! Après ma ''guérison'' je n'ai pas hésité à en parler autour de moi, et c'est ainsi que j'ai appris que beaucoup d'amis avaient déjà consulté!

C'est même grâce à ma dépression que j'ai découvert une nouvelle passion: la psychologie. J'ai tellement été inspirée par ma psychiatre, que j'ai décidé de devenir psychologue plus tard! :) Redonner le goût de vivre aux gens est tellement une chose incroyable, j'en lui serai toujours reconnaissante.

Bien évidemment, je dois avouer que j'ai encore une toute petite phobie sociale qui reste! Mais disons que sur une échelle de 1 à 10, au début j'étais à 12/10 et maintenant.... 3 ou 4 sur 10 :)

L'important est d'avoir la volonté de guérir de ta phobie! Aussi, tu apprendras une tonne de trucs sur toi-même auxquels tu n'avais jamais songé, c'est vraiment une belle expérience que de voir un psy!

En attendant, j'aurais un conseil à te donner; réfléchis bien et demandes-toi: les gens vont-ils vraiment se mettre à vomir comme ça, de nulle part? Oui, il y a bien l'épidémie de gastro qui court... Mais si tu attrapes cette gastro, oui tu seras malade et ça ne sera pas agréable, mais une fois passé... Est-ce aussi pire que tu te l'imagines?

Préfères-tu anticiper le fait d'être malade au point de te rendre toi-même malade? Il faut que tu apprennes à contrôler tes pensées négatives. Lorsque tu viens à penser au vomi, imagine des paysages et des moments agréables vécus par le passé.

Petite question: pour toi, qu'est-ce qui est pire entre voir/entendre quelqu'un vomir et toi-même qui vomit? Moi c'est plutôt le fait d'entendre quelqu'un vomir.. Ça me fige littéralement et je m'évanouie dans la plupart des cas..J'ai aussi ce que l'on appelle un choc post-traumatique qui dure de 1 à 2 jours suivant l'événement... :( Mais il faut apprendre à se parler à sois-même car le vomi ne nous fait pas de mal... Ok, oui c'est dégueu mais après? On n'en meure pas et on n'est pas blessé...

Et on dirait que plus je vieillis... Plus j'ai envie d'adopter un enfant plus tard (j'accoucherai jamais de ma vie, je suis trop fragile lol xD) mais juste à penser à des épisodes de vomi, j'en frémis! Il faudra peut-être que je reconsulte à ce moment ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koki-shin.tumblr.com/
Japan Lover
y-moo-ii
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/02/2010
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Jeu 11 Aoû - 4:18

Wow ,
Beaucoup de mes amis me disent toujours, mais allez viens avec nous (aller quelque part en voiture par exemple), c'est qu'une voiture BLABLA, mais perso', je peux pas... je peux vraiment que faire des courts trajets... J'y arrive pas, c'est plus fort que moi ...
En effet, moi aussi j'anticipe toujours ... Même si ca doit se faire 3 mois après ( par exemple aller en voyage en voiture ), et bien ca me trottera dans la tête encore et encore jusqu'au jour-J.
C'est vraiment pas facile à vivre...

Je pense que pour toi ca a été encore plus dur , du fait que tu ais eu des problemes en plus ...

Mais de mon côté ça reste quand meme un vrai probleme ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japonaiis3.skyblog.com
JL's Admin
Sakurina
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2316
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/02/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Jeu 11 Aoû - 4:45

@y-moo-ii a écrit:
Je pense que pour toi ca a été encore plus dur , du fait que tu ais eu des problemes en plus ...

Je pense qu'il ne faut jamais mesurer ce que vivent les autres... Il ne faut pas faire un genre de concours où on se dit: «Ton problème est pire que le mien» ou bien «Ce que tu vis, ce n'est rien comparé à tout ce que je dois endurer». Je sais que ce n'était pas ton intention haha xD Mais je tiens à préciser cela car tout le monde est différent et donc on ne réagit pas tous de la même façon face à un problème. J'avais une amie qui voulait toujours être «celle qui vivait les pires problèmes du monde et que ceux des autres sont insignifiants» et ça m'a marqué lol

Je te conseille d'aller consulter un psychologue, je suis certaine qu'il pourra t'aider à moins anticiper. Vas de l'avant! Je regrette beaucoup de choses désormais que j'aurais dû faire lorsque j'étais plus jeune...

Les trajets en voiture te tracassent-ils parce que tu as peur d'être malade ou bien que quelqu'un dans la voiture sois malade? Dans les deux cas, prendre place à côté du conducteur peut beaucoup aider à enlever le mal des transports.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koki-shin.tumblr.com/
Japan Lover
y-moo-ii
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/02/2010
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Jeu 11 Aoû - 14:51

Oui, en effet, ce n'était pas mon intention ;)

Je sais que je dois consulter... Et je regrette moi aussi de ne pas faire assez de choses...

Pour ce qui est des trajets en voitures... Oui je sais que la meilleur place est devant. Mes proches (soeur, et parents) le savent ... et essaye de me respecter quand je monte en voiture avec eux ... ( si je suis dans la voiture de ma soeur avec son copain, et bien peut importe qui conduit, ils me laisseront la place de devant. (MERCI ;))
Euh sinon, je n'ai jamais vraiment été malade en voiture... J'ai plutot peur des autres...
Mais à force de penser au vomi sans arret des fois jme rend mal... (Sans vomir)
Donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japonaiis3.skyblog.com
JL's Admin
Sakurina
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2316
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/02/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Ven 12 Aoû - 0:07

Moi aussi je me donnais la sensation d'être malade (encore plus quand la gastro est dans les parages...) C'est jamais facile, même aujourd'hui je stresse encore car je travaille dans une clinique et juste d'imaginer quelqu'un vomir.... >.< J'en parle pas!

Bref, il faut se changer les idées quand qu'on a de l'anxiété ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koki-shin.tumblr.com/
Japan Lover
Mamz3l-Psy
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 757
Date d'inscription : 31/07/2009
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Ven 12 Aoû - 0:34

Oula ça doit pas être facile...
Déjà en parler, rien qu'ici, c'est un grand pas.
Après, je en sais pas si aller voir un psychologue t'aidera, ça dépend, j'y suis allée il y a peu et ça ne m'a pas aidée du tout, ça m'a plus stressée en fait. Mais ce n'était pas du tout le même problème et l'ampleur aussi était différente. Il faut que tu essaies, et surtout, ne pas abandonner si UN psychologue ne te convient pas, il faut trouver "chaussure" à ton pied ;) quand j'étais petite mes parents m'ont obligée à aller voir une psy qui me faisait peur... forcément ça a pas marché. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JL's Admin
Sakurina
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2316
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/02/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Ven 12 Aoû - 1:20

Moi aussi j'ai vu une psychologue (privée en plus... que d'argent gaspillé lol) et ça n'a jamais marché. Pour elle, les jeunes étaient égocentriques et je n'avais qu'à me donner un coup de pied au cul (excusez-moi de l'expression mais c'était vraiment ça) si je voulais aller mieux... Les scéances c'était n'importe quoi et elle me parle de sa vie à elle... WTF xD Au moins, maintenant, je sais que je ne ferai pas ça lorsque je serai psy haha

Mais ma psychiatre était vraiment super! Je me sentais parfaitement comprise et en confiance avec elle. Comme l'a dit Mamz3l-Psy, tu dois trouver chaussure à ton pied ^^ Si le psychologue que tu vois ne te conviens pas, n'hésite pas à le dire et il peut toujours te référer à quelqu'un d'autre!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koki-shin.tumblr.com/
Japan Lover
y-moo-ii
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/02/2010
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Ven 12 Aoû - 3:37

Pour l'instant, je n'ai vu personne ...
Bien sur que je me dis "il faut que je me soigne" ... Mais j'ai une réaction bête, je pense que d'aller "voir quelqu'un" et lui parler de ce que je sais déjà ne va pas m'aider ... ca remonte à TELLEMENT LONGTEMPS ! On va parler ... elle va me demander si j'ai eu des problemes ou autres .. j'vais lui dire qu'à ce moment la, tout allait bien dans ma vie ...
Et voila , on va en venir au divorce de mes parents ( qui s'est passé bien plus tard ) et voila ...


Je sais que j'irai consulter dans tous les cas (il le faut bien vous allez me dire), mais ... je sais pas si ça marchera .

Seul le temps nous le dira ;) Mais promis , je vais y aller . ( Quand ? Aucune idée ) Actually , j'dis ça depuis longtemps . mais j'ai jamais eu le courage d'y aller .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japonaiis3.skyblog.com
JL's Admin
Sakurina
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2316
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/02/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Ven 12 Aoû - 4:08

Je pense que tu dois rester optimiste lorsque tu décides de consulter un psychologue. La «guérison» résulte en effet surtout de la personne souffrante. Si tu as envie de guérir et d'être moins anxieuse, tu fourniras tous les efforts que tu pourras. Le psychologue est là pour t'accompagner et te conseiller dans ''toute cette aventure''.

Tu en ressortiras plus forte et tu seras tellement fière de toi! :)

Moi aussi j'ai hésité à consulter durant longtemps.. Un matin il s'est passé un événement avant que je parte pour l'école et il a fallu que je file à l'urgence en psychiatrie.. Un dur moment car j'ai dû répéter mon ''histoire'' à quatre professionnels différents de la santé. Mais bon, je me dis que ce jour devait arriver à un moment ou à un autre dans ma vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koki-shin.tumblr.com/
Japan Lover
Mamz3l-Psy
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 757
Date d'inscription : 31/07/2009
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Ven 12 Aoû - 11:53

Si c'étais aussi simple, tu n'aurais pas besoin d'aller vois un professionnel qui a fait tant d'études...
N'aies pas en tête une caricature de psychologue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
y-moo-ii
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/02/2010
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Ven 12 Aoû - 13:17

@Mamz3l-Psy a écrit:
Si c'étais aussi simple, tu n'aurais pas besoin d'aller vois un professionnel qui a fait tant d'études...
N'aies pas en tête une caricature de psychologue ^^

Oui je sais mais tu vois comme quoi c'est le bazarre pour moi...

et oui Sakurina, jen ressortirai que plus forte :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japonaiis3.skyblog.com
Japan Lover
Mamz3l-Psy
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 757
Date d'inscription : 31/07/2009
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Mar 16 Aoû - 17:37

Oui je sais bien comme ça peut être dur. Je souffre du complexe d'abandon. Enfin en tous cas j'en ai tous les symptômes. J'ai été voir la psy mais j'ai été incapable de lui en parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Japan Lover
y-moo-ii
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 23
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/02/2010
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Mer 2 Nov - 9:21

Chers membres,

Ce matin, vers 06h30, je me suis réveillé car j'ai entendu mon père vomir...
Paniquée dans mon lit... J'ai attendu qu'il parte au boulot.
Je me suis levée, je me suis lavée les mains 2 fois, j'ai ouvert toutes les fenêtres de la maison, même allumé la hotte de la cuisine ... puis viens de prendre une douche, Comme une grosse parano...

Une fois dans ma chambre, mon père est rentré, il avait oublié quelque chose...
Je sors , lui dis : c'est vrai ? - de quoi? -j't'ai entendu vomir ce matin - J'ai pas vomi ce matin !

Et voilà ... encore un cauchemar ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japonaiis3.skyblog.com
Japan Lover
Loli-chan
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 95
Age : 18
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 25/10/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Mer 2 Nov - 16:07

La dernière chose à laquelle je m'attendais, c'est tomber sur un topic d'émétophobie sur un forum parlant de l'Asie. Dailleurs je ne connaissait pas le terme "émétophobie" mais je souffre bien "d'émétophobie". Par contre, en ce qui me concerne, je n'ai aucun mal à en parler, c'est même une nécessitée.

Quand j'étais "petite" (enfin plus petite que maintenant), j'ai été à une soirée pijama entre amies et on est arrivées à parler de nos experiences en tant que victime de gastro. A force d'en parler, ça à commencé à nous dégoûter et on a decidé d'utiliser à la place du mot "vomi" le mot "éruptioner" pour que ça nous fasse plus rire qu'autre chose. Mais à force de l'utiliser, le mot vomi à commencé à me faire peur. Rien que de le voir écrit je me sentais mal mais j'arrive de nouveau à le supporter en ce moment (ce qui n'était pas le cas avant).

Depuis, j'ai extremement peur des places où je me met au quotidien. Par exemple, en cours, je me met toujours à une place précise qui me paraît le plus appropriée pour fuir si quelqu'un est malade. Dès que quelqu'un dit "je ne me sens pas très bien" je le force à s'éloigner le plus de moi, souvent je me met à pleurer parce que j'ai peur qu'il soit malade, et je l'encourage fortement à aller à l'infirmerie et rentrer chez lui.

Quand je suis arrivée au collège aussi, une des première chose que j'ai dit à mes futures amies, c'est qu'elles devaient utiliser le mot "éruptioner" (aujourd'hui, on utilise toutes le mot "spucker", cracher en allemand, parce que ça se rapproche plus) et a s'écarter de moi si elles se sentaient mal. [J'ai un peu mauvaise conscience de les entraîner là-dedans mais si on ne me soutiens pas, je deviens vraiment folle] Au début, forcément, elles l'ont pris à la légère et se moquaient gentiment de moi. Mais quand elles ont compris que c'était vraiment un problème, elle ont arrêtées. Elles m'aident même du mieux qu'elles peuvent. Pour en revenir en transport, je n'ai pas peur du bus (étrange ?) parce que je prends tous les jours un bus scolaire et que je connais les gens et je sais bien qu'ils ne sont pas malades en transport.
En ce qui conserne l'avion, je prends toujours la place à côté d'un ublot et je met la musique à fond comme ça je ne vois rien, et je n'entend rien (souvent je me bouche même le nez au cas où).

En fait, à force de vivre ainsi, je pensais même que je n'avais plus de problèmes avec ça, puisque je supportais de nouveau le mot.
Cependant, l'hiver dernier, je suis allée au ski. Mon père et mon frère m'ont avertis que un enfant avait "spucké" dans un des deux ascenseurs, mais qu'il avait ensuite été nettoyé et qu'on ne sentait rien.
Confiante, je suis allée dans l'ascenceur, j'ai appuyé sur un bouton, j'ai respiré, et là, sans réflechir, je suis partie en courant dans le couloir, le plus loin possible de l'ascenseur, mon coeur battait à cent à l'heure et je me suis écroulée par terre. Je n'ai toujours pas compris ce qui m'a pris, mais mon corps à réagit avant mon cerveau. En gros, même si je me dis que c'est débile, que je n'ai plus peur et tout, dès que je sens, que je vois ou que j'entends, je deviens incontrolable...

Contrairement à vous, je veux absolument consulter. J'en ai plus qu'assez de réagir comme ça alors que je voudrais réagir normalement. J'ai peur des fêtes parce que mes amis sont parfois malades, j'ai peur des cours parce que j'en ai déjà vu "spucker" en cours, j'ai peur de l'avion, parce que les enfants sont souvent malades, et je refuse catégoriquement d'aller dans des parcs d'attractions parce que j'ai peur que les gens soient malades.
Ma soeur à le même problème en moins grave et ça la gêne beaucoup pour les soirées donc on souhaite consulter... même si on en a pas encore eut l'occasion.

Et comme toi, y-moo-ii, je fais parfois des cauchemards dessus et je me réveille super mal. Dans ces cas-là, je n'arrive plus à dormir pendant quelques jours et je passe mes nuits dans la salle de bain, à vérifier que je ne suis pas blanche (parce que quand quelqu'un est malade, j'ai surtout peur de l'être à mon tour). Tout ça pour dire que je suis aussi atteinte d'émétophobie et que j'aimerais vraiment en guérir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JL's Admin
Sakurina
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2316
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/02/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Mer 2 Nov - 18:36

Je comprends très bien Loli-chan que tu souhaites te débarrasser de cette phobie au plus vite... Comme je l'ai dit dans les posts précédents, il est important d'aller consulter lorsqu'une phobie nous empêche de faire des activités normalement.

Je suis passée par la consultation (avec une psychiatre en plus) et cela m'a aidée. Mais il ne faut pas que tu t'attendes à que ta phobie disparaisse complètement: je l'ai encore mais j'arrive à me contrôler et désormais, je vais dans des endroits publics (métro, avion, école, etc.) sans crainte. Il faut que tu te parles et que tu te dises que si quelqu'un vomit, ce n'est pas la fin du monde. Ok, c'est dégueulasse, oui.

Je dirais que j'ai encore la phobie, mais au lieu de l'avoir à 300% comme auparavant, elle est devenue à 50-60%: je fais encore des grosses crises de panique si j'entends/vois quelqu'un vomir, c'est impossible à contrôler pour moi. Mais je n'imagine plus de scénarios comme autrefois où j'anticipais toujours le fait que quelqu'un se met à vomir n'importe quand.

Bref, vas consulter mais ne t'attends pas à ce que tes problèmes disparaissent en claquant des doigts; ça prend beaucoup de volonté, d'efforts et c'est difficile. Mais on se sent mieux après.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koki-shin.tumblr.com/
Japan Lover
Loli-chan
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 95
Age : 18
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 25/10/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Mer 2 Nov - 18:44

Oui c'est vrai que je m'attendais un peu à des resultats rapides mais c'est logique que ça ne se passe pas comme ça. ^^"
Je sais très bien que ce n'est pas la fin du monde, surtout que j'ai comme même vécue quelques années sans en avoir peur mais même en sachant ça, j'ai toujours ce problème.

Mais bon c'est vrai que si cette phobie peut diminuer ne serais-ce qu'un peu et ne plus, comme tu dis, anticiper des situations, ça m'aiderais déjà beaucoup.

Donc voilà, il faut que je consulte. (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JL's Admin
Sakurina
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2316
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/02/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Mer 2 Nov - 18:53

Je pense qu'on peut difficilement vaincre ses phobies... Mais lorsqu'on y pense, c'est surtout le fait d'anticiper les situations où la phobie serait présente qui nous gâche la vie.

Mon père est phobique des... CHENILLES (je trouve ça très drôle, mais bon... Ce ne l'est pas pour lui) Malgré sa phobie, il ne s'est jamais empêché d'aller se promener en forêts, se reposer dans le jardin, etc. Imaginez s'il aurait voulu éviter toutes les situations où il rencontrerait une chenille! Il ne sortirais plus dehors l'été! C'est fou! Et c'est justement ce qui arrive lorsque l'on a peur du vomi.

Lorsqu'il voit une chenille, il se met à hurler comme s'il était en véritable danger de mort. Ça lui prend quelques minutes avant de s'en remettre et souvent, il en rigole.

Je pense qu'il faut prendre tout cela à la légère et cessez de se laisser contrôler par nos phobies..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koki-shin.tumblr.com/
Japan Lover
Loli-chan
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 95
Age : 18
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 25/10/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Mer 2 Nov - 19:05

Justement c'est là le problème.
Je comprends parfaitement les gens qui trouvent ça bizarre d'être émétophobiste (si ça se dit) parce que je trouve ça bizarre aussi. Encore si j'étais "fermée" sur moi-même et que je me disais "le vomi c'est horrible, ça me fais peur, je ne veux pas le voir", ça serait dur de penser échapper à la phobie ; mais là je me dis que je veux guérir, que ça ne fait pas peur du tout et j'en rigole souvent avec ma famille.

Par contre, dès que la situation arrive, là je deviens incontrolable. En ce moment je n'y pense pas tellement parce que ça fait longtemps que je n'ai pas été malade (environ 4 ans) et que je n'ai pas vu de personnes malades (a pars au ski, et encore je ne m'en souviens plus, juste de ma réaction) donc forcément je suis sûrement comme toi en ce moment, je ne cherche pas de places précises, je n'ai pas peur de l'avion et tout.

Disons que en ce moment tout va bien, je n'ai absolument pas peur et je trouve ça plus ou moins drôle, mais si quelqu'un est malade devant moi, je met des semaines à m'en remettre... Je suis comme toi & ton père sauf que au lieu de mettre quelques minutes à s'en remettre... je mets beaucoup plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JL's Admin
Sakurina
••••••••••••••••••••••••••
Féminin
Nombre de messages : 2316
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/02/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Mer 2 Nov - 19:16

Mon père prend quelques minutes à s'en remettre, moi ça me prend minimum une semaine.. Et comme j'habite au Québec et qu'il fait des températures très froides en hiver... Il y a une saison de gastro habituelle (souvent en janvier et février). Je dois avouer que c'est dans cette période où que j'ai beaucoup de mal.

Pour moins m'inquiéter, je me lave les mains chaque fois avant de manger, lorsque je rentre de l'école, etc. Mais on ne peut pas vraiment échapper à un virus si on l'attrape... Il faut faire avec.

Tu as de la chance de ne pas être ''souvent'' malade.. Mon système immunitaire est pas trop top et j'ai la gastro minimum une fois par an u_u xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koki-shin.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
••••••••••••••••••••••••••
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Re: L'émétophobie, ou "peur du vomi" Aujourd'hui à 18:41

Revenir en haut Aller en bas

L'émétophobie, ou "peur du vomi"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Peur des attractions
» Le Sous-sol de la peur
» Hitler à peur du fléau de malan'tai
» Même pas peur...
» Voici celle qui fait peur a Kagame
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Coin Détente :: ✿ Free For All :: De tout & de rien ...-