Japan Lovers

Forum pour les passionnés d'Asie, de Japon, de Corée... Des animes, des mangas, de la musique, de la culture... Tout est sur JL !
 

Partagez|

Wong Kar Wai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Japan Lover
KingKrab
••••••••••••••••••••••••••
Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 102
Localisation : Utopia
Date d'inscription : 09/04/2011
••••••••••••••••••••••••••
MessageSujet: Wong Kar Wai Sam 8 Oct - 13:53

WONG KAR WAI



17 Juillet 1958, Shangai.
~WKW / Jiawei Wang~


Acteurs et Actrices fétiches :




Et d'autre acteurs plus ou moins recurants comme Jacky Cheung, Brigitte Lin, Carina Lau, Chang Chen, Valérie Chwo, Charlie Yeung, Leon Lai...

Perçu par la critique et par ses fans comme l'un des plus grand cinéaste de sa génération, WKW réussi en seulement 9 longs métrages à imposer un style à la fois percutant, transcendant, chaotique et romantique inégalé.
Un style très "Tarantinesque" qui lui valu dés le debut de sa carrière le surnom du "Tarantino d'Asie".
La force de se style réside dans de nombreux domaines, comme la mise en scène sublimement hachée, la façon de remettre au gout du jour des chanson populaire oubliées, et une prise de plan atypique en fondu accéléré ou ralenti.
La majorité de ses films sont tournés caméra à l'épaule, un choix personnel qu'il considère comme sa force, brutalisant ainsi l'objectif de réalisme implacable :
"Notre style n'a pas de considération esthétique. Notre style ce sont les contraintes qui le créent. Nous avons peu d'argent et peu de temps pour filmer dans les lieux publiques."

Les Films :

Nos Années Sauvages :
Un jeune homme fougeux est confronté à ses peurs de passer à coté de l'adolescence, il décide de fataliser ce qu'il concevra plus tard comme ses meilleur souvenirs. Méchamment romantique, le film nous plonge dans une adolescence idyllique et rêveuse, mais il reste le film que j'apprécie le moins de WKW.
7/10


Les Cendres Du Temps :
Un film tout en poésie, qui nous montre encore une fois que l'amour est pour WKW le sentiment le plus fort. Il met en scène deux sabreurs dont les rêves et l'ambition sont surmontés, déchiré et consumé par l'amour. L'immersion est totale.
9/10


Chungking Express :
A mon sens le meilleur film de WKW, il est celui qui le fera connaitre, et celui dans lequel, à l'image d'un Pulp Fiction de Tarantino, l'auteur lâche strictement TOUT ce qu'il sait faire. Innocence, solitude, jalousie, joie, tristesse, amour, espoir, un enorme condensé de sentiment liés à deux histoire elle même liées entres elles, juste magique <3
10/10


Les Anges Déchus :
WKW explique que le scénario des Anges Déchus était initialement intégré à Chungking Express, mais qu'il en fit un second film pour des raisons de longueur. Les clin d'oeil à Chungking y sont donc omniprésent, pourtant, Les Anges Déchus est énormément plus sombre que son "frère" Et la désillusion y occupe une place considérable (quasiment narratif, 70% du script sont des pensées) Il reprend le même concept et nous plonge dans un univers nuptial ou les tourment de 5 personne s'entremêlent.
9/10


Happy Together :
La passion de l'amour est le théme ultime du film. Il met en scene les haut et les bas d'un couple homosexuel. Entre besoin, ruptures et retrouvailles, WKW nous signe là une ode à la vie de couple qui s'applique à toutes divergence sexuelle. Je n'ai pu le voir qu'après la doublette In The Mood/2046, et voir Tony Leung dans les bras d'un autre homme etait assez space, mais toute la subtilité du film et là, et la précision, ainsi que la force du message reste inopposable.
8/10


In The Mood For Love :
Révélation WKW qui sublime l'adulter de par son style précedament cité poussé à son paroxisme, In The Mood For Love est sans aucun doute le plus gros film de l'auteur. Un homme et une femme découvre que leurs conjoint respectifs ont une liason entre eux, la justesse des sentiments est déphasante, on y retrouve duex personne à la fois brisée et honteuses, et qui finiront par se trouver eux même. Magnifique <3
10/10


2046 :
Difficil de décrire 2046 tant les adjectifs qui le represente son nombreux. WKW nous livre un scénario sans failles, sans loi et sans influence. Un scénario aussi irrationnel que rationnel, et qui semble cruellement personnel. Sa force réside dans son interprétation indétectable à inconsistance collectif, on peut voir en 2046 une romance simple, ne reposant que sur sa propre trame, ou bien le voir comme une oeuvre liée parallèlement, et indirectement à une idée ou à un cycle, fait de remord et de regrets. Il fut pendant longtemps mon film culte, avant que je ne tombe sur Chungking Express. Mais il reste MA référence du cinema HK. <3
10/10


My Blueberry Nights :
Apprendre à connaitre, c'est aussi apprendre à douter, et s'efforcer d'aimer, c'est aussi se conditionner à être déçu. C'est sur cette morale que je place Blueberry Nights. Déçu, oui et non, la patte de WKW qu'on aime tant est clairement imprégnée dans le film de A à Z, mais il y a dans le film une "vastitude" qui semble différé de ce qu'on à pu voir dans le passé, là ou les détails et la presicion de l'instant présent percent l'écran, Blueberry Nights s'étend sans s'y attarder. Un très bon film tout de même qui, même loin de l'apothéose du style WKW, reste dans la pure tradition du style WKW.
8/10



J'attend avec impatience The Grand Master dans lequel Tony Leung incarnera Ip Man, le legendaire Maitre du Peti Dragon, mais aussi The Lady From Shangai ou WKW retrouvera Zhang Ziyi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nautiljail.com/

Wong Kar Wai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» My blueberry nights : le dernier Wong Kar-Waï
» [Points] Les amants papillons d'Alison Wong
» Dragon ball évolution de James Wong et Tom Rothman (2009)
» Iron Monkey - Siu nin Wong Fei Hung ji: Tit Ma Lau - 1993 - Yuen Woo Ping
» Dr Wong et les Pirates - Tsui Hark - 1994
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Lovers :: Coin Détente :: ✿ Free For All :: Coin culturel non-japonais-